Bricoleurs.Tv » Vernis et travail du bois » Préparer le bois à peindre, à vernir et à cirer

Préparer le bois à peindre, à vernir et à cirer comme il faut, pour le rendre plus résistant

La peinture, le cirage et le vernissage du bois nécessitent avant tout la possession d’outils indispensables à cet effet. Ensuite, il est tout aussi important de suivre certaines étapes pour que le résultat obtenu soit satisfaisant, car ces opérations consistent en une succession d’actions lesquelles doivent être bien effectuées pour que le bois soit convenablement protégé. Le plus gros du boulot se situe sûrement dans la préparation du bois, selon sa qualité et ses caractéristiques. Effectivement, c’est un produit naturel qui se transforme sous l’action de divers facteurs extérieurs, ainsi il doit subir un traitement particulier avant d’être peint, ciré ou verni, des mesures de protection qui contribuent également à son esthétique.

Préparer le bois à peindre, à vernir et à cirer

A chaque type de bois et de finition correspondent quelques préparatifs de base, mais dans tous les cas, le bois doit être propre. Normalement, on doit le traiter avec des produits fongicides et insecticides pour éliminer les champignons et autres insectes nuisibles, entre autres. Voici donc les outils indispensables pour réaliser ce travail de bricolage.

Les outils et les matériaux utiles

Les outils pour préparer le bois à peindre, à cirer et à vernir sont :

  • Une brosse souple et une autre métallique
  • Une cale à poncer
  • Un grattoir
  • Une ponceuse
  • Un couteau ou spatule pour enduire
  • Un décapeur thermique
  • Un pinceau
  • Une toile émeri
  • Une lampe à souder à bec plat
  • Des gants

Ces outils sont indispensables pour nettoyer, poncer et lisser afin de donner une forme impeccable au bois avant l’application de la peinture, du vernis ou de la cire.

Les matériaux nécessaires pour la suite sont :

  • Des fongicides et des insecticides
  • De l’essence de térébenthine
  • Du papier de verre
  • Du décapant chimique et de la lessive
  • Du white-spirit
  • De l’enduit de rebouchage
  • De la pâte à bois
  • De la paille de fer

Quand vous avez réuni tous ces outils et matériaux, il vous reste à accomplir les opérations suivantes selon la préparation qu’il vous faut.

revenir en haut

La préparation du bois à peindre

Voici donc pour vous les étapes à suivre dans la réalisation de ce travail, si toutefois le bois est ancien ou a été déjà peint et encore en bon état : diluez 100 g de lessive Saint-Marc dans un litre d’eau chaude puis lavez le bois avec, à l’aide d’une éponge propre. Rincez ensuite avec de l’eau tiède.

Pour un bois ancien, en mauvais état, trois solutions peuvent être avancées dont le décapage chimique, le décapage thermique et le brûlage. Si vous optez pour la première solution, procédez comme-suit : Appliquez le décapant avec un pinceau et laissez agir durant le temps indiqué. Une fois que vous observez des couches ramollies, grattez avec une spatule ou un grattoir triangulaire. Rincez enfin avec de l’eau chaude et une éponge, et une fois sec, poncez et dépoussiérez. Pour le décapage thermique, il vous faudra :

  1. Un décapeur thermique servant à chauffer l’endroit en mauvais état sans toutefois brûler le bois
  2. Une spatule ou une brosse métallique pour gratter
  3. Une ponceuse pour lisser

Quant au brûlage, déconseillé dans le cadre d’une application de vernis, il s’agit de ramollir le bois avec l’aide de la lampe à souder et d’enlever ensuite avec la spatule toutes les parties ramollies avant de poncer et de nettoyer le tout. Pour du bois neuf, il vous faudra juste, après les insecticides, le ponçage et le dépoussiérage, puis appliquer une sous-couche de peinture diluée que vous laisseriez sécher avant de poncer à nouveau et de dépoussiérer.

revenir en haut

La préparation du bois à vernir

Si le bois est neuf et non troué alors le travail de nettoyage peut commencer tout de suite, autrement, il faudra le lisser en rebouchant les trous avec de la pâte à bois. A l’intérieur comme à l’extérieur, il faudra traiter le bois avec des fongicides et des insecticides, le poncer et le dépoussiérer pour obtenir un meilleur aspect. Pour le bois neuf, poncez-le avec du papier de verre, puis dépoussiérez-le avant d’appliquer une couche de vernis incolore dilué. Laissez ensuite sécher puis poncez à nouveau. Pour le bois ancien en bon état, il est nécessaire, après le ponçage, de le nettoyer grâce à la brosse avec de la lessive de Saint-Marc noyé dans de l’eau et de le rincer ensuite. Si le bois est abîmé, il est préférable d’y appliquer un décapant chimique, d’ôter les parties ramollies et de dégraisser avec du white-spirit avant de poncer avec de la paille de fer.

revenir en haut

La préparation du bois à cirer

Avant de cirer un bois ancien ou déjà ciré, il faut :

  1. Prendre de l’essence de térébenthine ou du white-spirit pour enlever la cire ancienne
  2. Reboucher les trous avec de la pâte à bois
  3. Poncer et dépoussiérer

Pour préparer le bois neuf destiné à être ciré, il suffit de le poncer avec du papier de verre ou de le frotter avec de la paille de fer, puis le dépoussiérer.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales