Bricoleurs.Tv » Techniques de peinture » Peindre à l’extérieur

Peindre à l’extérieur, une entreprise qui nécessite la maîtrise de certaines techniques

La peinture d’extérieur est un travail qui nécessite beaucoup d’ardeur et de patience. En effet, quel désagrément de voir que notre peinture s’écaille, ou présente des tâches verdâtres, ou encore que l’ensemble ne soit pas aussi harmonieux comparé au travail d’un ouvrier. Vu que cette tâche nous semble fastidieuse, nous faisons souvent recours aux services des professionnels. Cependant, avec les bons gestes, les bons réflexes et les bonnes techniques, ce travail est à la portée de toute personne ayant un peu de patience et beaucoup de persévérance. Qu’il s’agisse de peinture sur métaux ou de peinture sur façade, les principes de base sont les mêmes : une bonne préparation du support et de bonnes techniques pour peindre.

Peindre à l’extérieur

La première chose à faire est de réunir tous les outils nécessaires au travail. Ensuite, la surface doit être préparée minutieusement afin d’accueillir la peinture, sans quoi, vous risqueriez de vous retrouver face à des parties qui s’écaillent, qui se fissurent, ou qui changent de couleur au bout d’un certain temps. Cependant, les étapes diffèrent en fonction de la nature du support à peindre : brique, métal, alu, zinc ou Pvc.

Préparation des outils nécessaires à la peinture

Il est important de préparer tous les outils avant de s’activer :

  • Pinceaux et brosses
  • Rouleaux de mohair pour le mur, et à manchons épais
  • Brosse métallique simple, lime électrique ou perceuse électrique pourvue d’accessoire de ponçage
  • Récipient équipé d’une grille d’égouttage pour une bonne répartition de la peinture sur le rouleau
  • Papier ponçage
  • Grattoir à peinture pour agrandir les fissures des murs avant de les reboucher
  • Nettoyeur électrique haute pression
  • Echelle ou échafaudage : choisissez un modèle à coulisse, à incliner d’un angle de 75 degrés par rapport au support. Un modèle transformable ou à 3 éléments est également le bienvenu s’il est pourvu de plateau et de patins antidérapants ou de stabilisateur. Cependant, l’échafaudage est le plus sécurisant et le plus pratique
revenir en haut

Préparation du mur pour la peinture des façades

Les conseils ci-dessous sont à suivre si on veut réussir la préparation du mur et ainsi aboutir à une peinture parfaite :

  • Le support doit être totalement sec. Les parties humides dévoilent des défauts d’évacuation d’eau ou de gouttières, ce qui requiert donc des réparations
  • Usez du nettoyeur électrique pour astiquer votre mur et laissez sécher 7 à 15 jours
  • Si le mur présente des tâches blanchâtres, il s’agit là de salpêtres qui ont été dissous suite à l’humidité. Utilisez une brosse en nylon pour les extraire avant d’y étaler un produit de fixation
  • Si après nettoyage, vous constatez encore de la mousse sur votre mur, éliminez-la à la brosse métallique, puis appliquez une substance anti-mousse. Attendez 24 heures, puis brossez délicatement la zone avant d’étaler un produit de fixation
  • Si vous constatez des joints effrités ou endommagés, cinglez-les au moyen d’un ciseau à froid et d’un marteau, dépoussiérez la zone, humectez les briques, puis au moyen d’une truelle mince, appliquez du mortier et lissez l’ensemble. Retirez le mortier superflu et laissez sécher pendant 15 jours. Pour le dosage du mortier, mélangez ciment/sable/eau à raison de : 1 kg-1/4 kg-1/8 l
  • Si votre mur présente de petites fissures, usez d’une peinture pourvue de fibres élastiques pour empêcher un élargissement de ce dernier. Quant aux fissures plus visibles, agrandissez-les au moyen du grattoir pour retirer les parties qui ne tiennent pas, étalez-y un produit de fixation, et après séchage, comblez le vide au mastic polyuréthane recouvrable élastique
  • Si certains enduits se détachent, retirez les morceaux, comblez au mortier, humectez la zone à enduire et rebouchez
  • Si au toucher, votre mur laisse une poudre sur les mains, un traitement avec un produit de fixation est nécessaire, mais n’en abusez pas car cela risque d’entraver la pénétration de la peinture
revenir en haut

Les techniques de peinture des façades

Il est conseillé de peindre une façade en absence de soleil car la peinture risque de se liquéfier, de sécher rapidement et de se garnir de petites fissures. Peignez en commençant par tout le haut du mur et en évoluant petit à petit vers le bas pour ne pas être obligé d’ajuster constamment le niveau de l’échelle. Pour étaler la peinture, utilisez soit une brosse large d’environ 10 cm muni de longs poils, soit un rouleau de mohair. Peignez verticalement, puis repassez horizontalement pour harmoniser l’ensemble. Ici, la couche doit être très généreuse, à la différence d’une peinture à l’intérieur. La peinture acrylique est la mieux adaptée pour les façades, vu leur caractère résistant aux Uv et microporeux. Quant aux peintures pliolites, elles s’adaptent plus aux maisons au bord de la mer ou près d’une industrie chimique, vu leur résistance aux vapeurs, aux ciments et aux sables marins. Et si vous vous trouvez dans une zone à fortes précipitations, les modèles à revêtements élastiques sont les plus appropriés.

revenir en haut

Peinture sur du métal ferreux

Pour réussir la peinture sur métal, suivez scrupuleusement les étapes suivantes :

  • En présence de rouille, un astiquage à la brosse métallique, à la lime ou à la perceuse est nécessaire. Dégraissez ensuite la zone au moyen d’un solvant
  • Traitez le métal à l’aide d’un destructeur de rouille, avant d’étaler un mélange de résines alkydes et de minium comme antirouille primaire
  • Appliquez ensuite une antirouille intermédiaire pour une meilleure protection contre les intempéries. Utilisez des peintures monocouches spécial fer et évitez l’usage des peintures microporeuses
revenir en haut

Peinture sur d’autres supports

L’aluminium et le zinc doivent être lavés respectivement avec un détergent et de l’ammoniaque avant la peinture. Bien qu’ils rouillent, l’alu et le zinc n’ont pas besoin de destructeur de rouille mais doivent être peints au moyen d’une couche d’accrochage requérant 7 jours de séchage. Ensuite, comme le fer, la peinture se fait sur base d’antirouille primaire et intermédiaire. Et pour le zinc, il faudra poncer l’antirouille primaire au papier verre avant de poursuivre avec les autres couches. L’utilisation d’une peinture microporeuse est absolument à éviter. Quant aux peintures sur Pvc, un dégraissage à l’ammoniaque suivi d’un bon lavage sont de mise avant l’application d’une primaire pour Pvc, de la couche intermédiaire et de la peinture.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales