Bricoleurs.Tv » Revêtements de sols » La pose du parquet flottant

Les instructions à suivre pour installer soi-même son propre parquet flottant

Il est important de connaître toutes les informations sur le parquet flottant proprement dit avant de procéder à sa pose. Il existe des motifs diversifiés comme la vannerie, la dalle, l’échelle, le damier, la coupe de pierre et à l’anglaise. Sa pose ne requiert pas un type de sol spécifique, elle s’adapte à tout genre de sol, même si ce dernier est chauffant. La première étape à enclencher est la préparation du support, c'est-à-dire du sol qui va recevoir le parquet, il nécessite un traitement à ne pas négliger puisque sa durée de vie en dépend. A la suite de la préparation du support, on passe à la pose, tous les détails lors de la pose doivent être tous pris en compte car c’est la garantie de sa solidité. La dernière étape à poursuivre est la finition, c’est également un procédé crucial puisque non seulement tout l’esthétisme en dépend mais également sa dureté.


La pose du parquet flottant

Il est probable d’évaluer la durée de l’installation avec les prévisions ci-après : on compte un total de trois jours pour la pose de parquet flottant sur une surface de 30 m². Ces trois jours sont répartis en 2 jours pour l’ensemble de la préparation, de l’installation et de la finition, et en une nuit pour le temps de séchage. Pour atteindre ce délai, notamment si la personne est vraiment un amateur, les outils et équipements indispensables doivent être prêts et à portée de main.

Les outils nécessaires pour la pose d’un parquet flottant

Les outils à réunir lors de la pose du parquet flottant sont :

  • un cordeau à tracer
  • un double mètre
  • une scie égoïne
  • un maillet en caoutchouc
  • un chiffon
  • une fausse équerre
  • une équerre à 90°
  • un tire lame
  • des cales en bois
  • une colle en biberon, de préférence vinylique, pour 4 m² de parquet à installer, il faut prévoir 25 cl de colle
  • des sous-couches

La plupart des sous-couches ont une épaisseur équivalente à 2 mm et la matière avec laquelle elles ont été fabriquées est différente, c’est la raison pour laquelle il existe plusieurs types de sous-couches tels que le liège, celle normale, la dalle de fibres et la réticulée. A chacune d’entre elles correspond une isolation phonique de 20 dB, 16 dB, 26 dB et 18 dB.

revenir en haut

La préparation du support

  1. Le support doit être propre avant la pose. Si besoin, il faut le nettoyer et passer l’aspirateur pour qu’il n’y ait aucune trace de poussière ou autre saleté
  2. Selon l’état du support, si ce dernier n’est pas complètement uniforme, on peut procéder au ragréage
  3. Puisque les remontées d’humidité peuvent surgir à tout moment, la mise en place d’un film polyane évite son passage vers le haut, c’est-à-dire au niveau du parquet flottant
  4. Le film polyane est à maintenir avec une bande adhésive pour éviter qu’il se décolle
  5. Il ne suffit pas de recouvrir le sol du parquet, il faut également tenir compte du confort que ce soit thermique ou acoustique, les sous-couches assurent cette fonction, elles sont à mettre après le film polyane
  6. Etant donné que le poseur doit déjà avoir une idée sur l’axe des parquets flottants, les sous-couches sont à mettre perpendiculairement à cet axe et elles sont à fixer par scotchage
  7. Laisser dépasser environ 15 cm de sous-couches à relever suivant le long du mur
  8. Particulièrement pour les sous-couches en dalle, elles seront à mettre 45° par rapport à l’axe des parquets
  9. Si le support est déjà pourvu d’une moquette rase, on n’a plus besoin de placer de sous-couches car la moquette rase en est une

En résumé, le sol entier doit être plane, sec et sain avec le film polyane et la sous-couche. Avant son utilisation, il est préférable de laisser le parquet hermétiquement dans son emballage durant 48 heures au moins, pour faciliter le stockage, et laisser les parquets dans la pièce où ils seront apposés.

revenir en haut

La pose du parquet flottant

Il est préférable de toujours commencer par mettre le parquet flottant en entier dans sa longueur totale le long du mur dont la rainure doit être parallèle à cette grande longueur. Il suffit juste après de poursuivre la mise en place progressive du reste des parquets. Les jonctions sur les lignes qui se succèdent doivent avoir un décalage de 20 cm. Dans la pratique, il se pourrait que la pose commence avec un parquet court, la manière de faire ne suit celle précédente qui consiste au démarrage avec des lames longues, il faut définir un espace de 2 m² sur la pièce qui va devenir le repère et la pose commence dans cette aire de 2 m² pour continuer sur le reste de la pièce. Quelle que soit la manière de procéder, il faut réserver 8 mm d’espace libre contre les murs en mettant des cales. Avant d’emboîter les lames de parquet flottant entre elles, veiller à ne pas oublier de mettre de la colle sur la largeur et la longueur de la partie supérieure de la rainure. Le surplus de colle dépassant les parquets s’efface avec du chiffon mouillé. La pose de la dernière rangée de la plaque de parquet se fait à l’aide d’une tire lame. Soit dit en passant que lorsque le parquet dont il s’agit est stratifié, les deux joues du parquet seront enduites de colle.

revenir en haut

La finition de la pose du parquet flottant

Lorsque tous les parquets sont apposés, retirer les cales et laisser reposer durant 24 heures. Compenser l’espace vide par un quart de rond et puis poser les plinthes et les barres de seuil. Un espace de dilatation est nécessaire afin de permettre les ouvertures lorsque deux salles sont à traiter. Concernant le passage des tuyaux, percer un trou à égale dimension du diamètre du tuyau et le faire passer à travers.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales