Bricoleurs.Tv » Revêtements de sols » La pose du dallage de terrasse

La pose du dallage de terrasse : travaux faciles de revêtement de la cour et de la terrasse

Le choix du dallage dépend du type de matériels utilisés. Que ce soit pour une allée des piétons, un accès de la voiture vers le garage ou une voie carrossable, la pose de dallage est nécessaire, que ce soit dans un but esthétique ou pour la robustesse de la table de roulement. Un bon résultat dépend surtout des outils utilisés.



La pose du dallage de terrasse

Afin d’éviter les défauts impossibles à redresser, il faut bien préparer le terrain. Effectuer la pose en suivant les directives, elles sont différentes par rapport à la dalle à poser. La finition est nécessaire pour la robustesse des ouvrages et surtout pour l’esthétique. Pour cela, il faut disposer des outils et des matériaux nécessaires.

La préparation du terrain

Les travaux de préparation nécessitent les outils et matériels suivants :

  • une règle métallique
  • un mètre
  • un rouleau de filtre géotextile
  • un râteau
  • une pelle
  • une bêche
  • une dame
  • du sable à granulométrie de 0,5 mm à 2 mm
  • deux chevrons
  • une brouette

Délimitez la surface totale à daller par des piquets et du fil et bien marquez l’emplacement de chaque dalle. Creusez le sol à daller avec la bêche sur une profondeur de 10 cm. Aménagez une pente de 1 cm par mètre à partir d’une construction pour le ruisselement de l’eau de pluie. Bien tasser avec la dame, et pour avoir un sol plus meuble, bien compacter une couche de gravats, ou de pierrailles, ou de briques concassées à la pelle etc.

Etalez la fibre géotextile qui a pour fonction d’empêcher les racines de monter. Disposez les deux chevrons de chaque côté de la zone d’ouvrage. Déversez le sable et étalez-le avec un râteau. Faites coulisser la règle métallique sur les chevrons pour lisser le sable.

revenir en haut

La pose des dalles de béton

Pour placer des dalles de béton, les matériaux à utiliser sont :

  • Des pierres plates
  • ou des dalles de béton de 40 cm x 40 cm ou 50 cm x 50cm
  • ou des dalles en terre cuite de 16 cm x 16 cm ou 22 cm x 22 cm
  • du ciment
  • de l’eau

Certains outils sont aussi à considérer :

  • Un marteau de carreleur
  • un maillet caoutchouté
  • une meuleuse
  • une lunette de protection
  • des gants
  • des disques à découper
  • une pointe à tracer
  • un arrosoir
  • une auge
  • une truelle
  • un nettoyeur à haute pression
  • un fer plat à joint
  • un niveau à bulles

Placez les dalles en béton en commençant par le pied d’une construction. Laissez un intervalle de 1 cm au moins entre les dalles pour le mortier de scellage. Toujours se placer en arrière, le maximum possible, afin de ne pas faire bouger les dalles déjà posées. Découpez les dalles qui dépassent avec la meuleuse en portant des gants et des lunettes de protection. Frappez les dalles avec le maillet caoutchouté pour les égaliser, tout en vérifiant l’horizontalité avec le niveau à bulles, pendant l’avancement de la pose.

revenir en haut

La pose de dalles de terre cuite et de pierres plates

Pour les dalles de terre cuite, procédez de la même manière, mais faites attention lors de l’ajustage pour ne pas les casser. Rectifiez les pierres plates avec le marteau de carreleur. Pour une pose sur une chape en mortier, la composition est la suivante : pour un volume de ciment, mettez quatre volumes de sable à tremper d’eau pesant le poids de la moitié du ciment. S’il existe déjà une dalle de béton, décapez-la bien avec le nettoyeur à haute pression avant d’étaler le nouveau mortier. Disposez les dalles de la même manière que celle sur une couche de sable.

Les pierres plates sont enterrées directement dans le sol et constituent ce qu’on appelle « pas japonais ». Les pierres doivent être disposées à un intervalle de 50 cm à 60 cm, la longueur d’une enjambée et l’écartement latéral est de 10 cm à 20 cm. Creusez des trous un peu plus profonds que l’épaisseur des pierres, et les enterrez un peu en dessous du niveau du sol. Ceci est nécessaire pour ne pas détériorer les lames de la tondeuse à gazon. Bien calez la pierre avec du terreau et plantez ensuite du gazon.

revenir en haut

La finition des travaux

Pour terminer les travaux, quelques outils sont indispensables :

  • Une raclette
  • un chiffon
  • un balai
Pour une finition sans joint cimenté, épandez du sable sur la surface totale et faites-le introduire dans les interstices avec un balai. Mouillez d’eau en pluie fine avec un arrosoir jusqu’à la saturation du sable. Pour les dalles posées sur du mortier, celui-ci constituera le joint, il faut bien niveler tout simplement. Si les dalles ont été posées sur une couche de sable, comblez les interstices de mortier à l’aide d’une truelle et lissez avec le fer à joints.

Nettoyez les traces de ciment le jour même avec le chiffon et la raclette en utilisant des produits adaptés si nécessaires. Les terrasses et les toitures ayant besoin de plus d’étanchéité ont besoin de dalles à fixer sur plot. Ce type de pose nécessite un support plus résistant, dalle en béton armé. La résistance des dalles doit être de la classe D2. Suivez les instructions données par le constructeur dans le guide opératoire. Par ailleurs, ce type de dallage est conçu seulement pour le poids humain et non pas du tout carrossable.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales