Bricoleurs.Tv » Revêtements de sols » Réussir la pose du parquet à coller

Comment faire pour réussir la pose du parquet à coller ?

Sachez que le parquet doit se poser sur un sol propre, sec et plan. On peut aussi s’en servir un plancher chauffant. Avant toute opération, il est important de bien préparer le support et bien le nettoyer à l’aide d’un aspirateur. Pendant cette phase préparatoire, à l’aide d’une règle de maçon et d’un niveau à bulle, il faut vérifier que ce support est bien plat. D’une manière générale, un écart ne dépassant pas 2 mm par mètre est toléré. Si besoin, effectuez un ragréage que vous laisserez sécher pendant 24 heures. Signalons qu’une chape poreuse nécessite un ragréage total lequel, une fois sec, sera ensuite poncé. Signalons qu’afin de faciliter l’accrochage de la colle, pour le ponçage, utilisez une pierre ponce.



Réussir la pose du parquet à coller

Aujourd’hui, on peut disposer de parquets à coller pourvus de divers motifs comme ceux à l’anglaise, en coupe de pierre, à bâtons rompus, en damiers, en échelle, en vannerie. Dans le cas d’un motif en coupe de pierre, le parquet sera disposé horizontalement, comme pour une pose de briques tandis que dans le cas d’un motif à l’anglaise, on le posera verticalement. Le motif en damier est obtenu en groupant les parquets de manière à obtenir une forme carrée par groupe de quatre par exemple, puis les formes carrées seront groupées afin d’obtenir le motif en damier.

Liste des outils nécessaires

Le collage d’un parquet nécessite certains outils dont voici la liste :

  • Un maillet
  • Une spatule crantée
  • Une pierre ponce
  • Une lisseuse
  • Une scie égoïne
  • Des cales en bois de 8 mm pour le jeu de périphérique
  • Un équerre
  • De la colle
  • Une règle de maçon
  • Un niveau à bulle
  • Un double-mètre
  • Un auge
  • Une truelle

Tandis que pour la finition, il faut :

  • Du papier de verre
  • Un pinceau large et plat
  • Un vitrificateur ou une teinte
  • Une cale à poncer
  • Une ponceuse à parquet ou une ponceuse à bandes
revenir en haut

Comment effectuer le collage du parquet ?

Le collage d’un parquet nécessite d’abord deux opérations qui sont la mise en place et le collage. Avant d’effectuer la pose proprement dite du parquet, il est important de le disposer dans la pièce où il sera posé au moins 48 heures à l’avance. Lors de la pose, vous pouvez procéder de deux façons : soit par un démarrage pour un mur en équerre et droit, soit par un démarrage pour un mur irrégulier. Pour la première opération, commencez à partir du long du mur en prenant soin de laisser un joint de dilatation de 8 mm environ que vous ferez avec des cales. Pour un mur régulier, tracez d’abord deux axes perpendiculaires qui vont servir à diviser la pièce en quatre parties que vous numéroterez, en commençant par celle qui se trouve juste devant vous, à votre gauche. Cette numérotation se fera dans le sens des aiguilles d’une montre

ainsi, le numéro 4 se trouvera juste à droite du numéro 1. La pose du parquet s’effectuera alors en suivant cette numérotation. Veillez également à laisser 8 mm d’écart autour de chaque pièce en utilisant des cales. Ce n’est qu’une fois que vous avez terminé la mise en place du parquet que vous pourrez procéder au collage. Choisissez la colle en fonction des caractéristiques du parquet que vous allez poser. En effet, pour un parquet vernis, il convient d’utiliser une colle à solvant alors que pour un parquet brut, une colle vinylique conviendrait. Lors du collage, vous devez commencer de façon à ne pas marcher sur une surface déjà collée en sortant de la pièce. L’étalement de la colle se fait sur une surface formé par un ou deux panneaux en utilisant une spatule crantée. Pour faire adhérer le parquet, pressez-le fortement. Ne vous séparez jamais d’un chiffon humide qui vous servira pour enlever les surplus de colle. Au fur et à mesure que vous avancez, tâchez toujours de vérifier la jonction de chaque panneau. Les cales périphériques seront enlevées après le temps de séchage de 48 à 72 heures.

revenir en haut

La finition de la pose du parquet à coller

Avant de procéder à la mise en place de la barre de seuil, le travail final du collage d’un parquet, il faut effectuer deux autres opérations qui sont le ponçage et le vernissage. Une fois le parquet bien séché, dans le cas des parquets bruts, vous devez réaliser un premier ponçage avec du papier de verre à grain de 50 ou 60, une opération nécessaire pour l’aplanissement. Ensuite, effectuez un deuxième ponçage pour enlever les rayures causées par le premier ponçage. Pour ce faire, utilisez un grain de 80 ou 100 enfin, terminez avec un troisième ponçage avec un grain de 120 ou 140 pour obtenir une surface bien lisse. Chaque ponçage doit être réalisé dans un sens différent du précédent afin d’avoir une parfaite finition. L’étape suivante est le vernissage. Pour ce faire, on effectue une première couche en utilisant un pinceau large, ensuite, on effectue un ponçage très fin avec un grain de 140 ou 160. Après, il faudra nettoyer le parquet avec un chiffon légèrement humide ou avec un aspirateur. Pour terminer le travail, vous pouvez poser des plinthes pour recouvrir les 8 mm de jeu de périphérique. Après, vous pouvez choisir la barre de seuil qui vous convient parmi la barre de seuil de niveau, la barre de seuil de rattrapage de niveau et la barre de seuil d’arrêt. Notez cependant que la partie fixe de la barre de seuil est à installer durant la pose du parquet.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales