Bricoleurs.Tv » Revêtements de sols » La pose des pavés autobloquants

Réussir la pose des pavés autobloquants : les bons gestes et les meilleurs astuces

Même si les pavés autobloquants préfabriqués sont prêts à être installés, la pose tient compte de différents paramètres et requiert la maîtrise de bonnes astuces. En effet, la réussite de la pose repose essentiellement sur la nature et la qualité de l’assise. Sur un sol meuble par exemple, les pavés seront instables et peuvent facilement se détacher. D’autres problèmes peuvent également surgir en saison de pluie, où, faute d’une bonne pose, les eaux de pluie risquent de s’accumuler sur les pavés. Un pavé idéal doit cependant répondre aux propriétés suivantes : stabilité, solidité et évacuation efficace des eaux. Et afin de parvenir à ce résultat, nul besoin de faire appel à un professionnel, car tout bon bricoleur peut y arriver, du moment qu’il se sert des bonnes techniques et des bonnes astuces de mise en œuvre.



La pose des pavés autobloquants

Poser des pavés autobloquants requiert l’utilisation des bonnes techniques et la mise en œuvre de gestes bien précis. Les méthodes de pose utilisées sont choisies en tenant compte des modèles de vos pavés, de leur usage final, de la nature et de l’état de l’assise. Pour les modèles classiques par exemple, on utilisera comme support le sable, tandis que pour les autres modèles qui requièrent un nivelage, il faudra un support en mortier. De même, l’assise doit être bien linéaire afin de prévenir les gondolages, conduisant à des détachements de pavés. La pose des pavés autobloquants repose essentiellement sur la préparation du support, les techniques de pose et la finition de l’ensemble.

Outillages et délimitation de la zone à paver

Avant d’entamer l’opération, rassemblez tous les matériels nécessaires à votre chantier :

  • un mètre
  • de sable granulé de 0,5 mm
  • une bêche
  • une dame
  • une pelle
  • un râteau
  • un filtre géotextile
  • un niveau à bulle
  • et un sécateur pour pavés ou une tronçonneuse électrique fonctionnant au moyen d’un disque à matériaux

Pour la fixation sur du mortier, vous aurez besoin des outils supplémentaires suivants :

  • une brouette
  • une truelle
  • un récipient
  • un arrosoir
  • un râteau à quatre pointes
  • et un nettoyeur électrique à pression élevée

Avant l’opération, il est essentiel de délimiter la zone à paver. Quant aux pavés à ornement, repérez l’emplacement de ces derniers si vous voulez parvenir à un résultat bien structuré, et de manière à limiter le nombre de pavés à couper.

revenir en haut

La pose des pavés autobloquants sur une assise de sable

Ce type de pose est le plus fréquemment utilisé, vu qu’il est adapté à tous les modèles classiques de pavés. Pour ce faire, suivez scrupuleusement les étapes qui vont suivre :

  • Creusez la partie à paver à l’aide d’une bêche, sur 10 cm de profondeur. Pour une terre extrêmement meuble, creusez plus profondément et créez un soubassement ferme constitué de cailloux, de gravois, de tas de briques et de minéraux, puis recouvrez l’ensemble de filtre géotextile afin que les racines des divers minéraux ne remontent à la surface
  • En suivant la longueur de la surface, prévoyez une inclinaison de 1 centimètre tous les 1 mètre afin de faciliter les ruissellements pluviaux. Pour le cas d’une terrasse, veillez à ce que la pente mène l’eau vers l’extérieur
  • Damez l’ensemble pour un ensemble bien compact
  • De part et d’autre de la longueur de la surface à paver, placez deux planches d’environ 10 cm de largeur et relevez-les sur leur épaisseur, puis versez du sable sur la partie délimitée par les planches, et ce jusqu’à ras les planches
  • A l’aide d’une règle, supérieure à la distance entre les deux planches, et placée par-dessus ces dernières, arasez le sable linéairement en la coulissant vers vous, et petit à petit car les pavés seront posés au fur et à mesure
  • Dès qu’une partie est arasée, installez-vous devant la règle, retirez les planches en les coulissant vers vous et comblez le vide en y versant du sable
  • Commencez la pose des pavés et une fois que vous avez pu paver toute la surface sablée, poursuivez en répétant les opérations précédentes : installation des planches, arasage, retirement des planches, renflouement du vide et pose des pavés. Vous pouvez vous agenouiller sur les parties déjà achevées pour poursuivre le pavage, toutefois attention à ne pas vous approcher de la dernière rangée
  • N’oubliez pas de vérifier la planéité de l’ouvrage au fur et à mesure, et ce au moyen du niveau à bulle placée sur une règle plate et au besoin, réajustez à l’aide d’un marteau ou en additionnant du sable
  • Dans le cas où on ne vous fournit pas de blocs destinés aux bordures, sectionnez les pavés au moyen du sécateur
revenir en haut

La pose des pavés autobloquants sur mortier

Cette technique est généralement utilisée pour des pavés de formes particulières, nécessitant des réajustements de niveau. Pour ce faire :

  • Utilisez le nettoyeur électrique pour déblayer la dalle destinée à recevoir les pavés
  • Arrosez l’ensemble
  • Préparez le mortier en respectant le dosage suivant : pour 0,25 kg de ciment, ajoutez 0,125 l d’eau, et 1 kg de sable. Vous pouvez également acheter un mortier prêt à l’emploi au rayon bricolage
  • L’agencement des pavés se fera de la même façon que pour l’agencement sur sable
revenir en haut

Les procédés de finition

Peu importe la technique utilisée, la finition reste la même pour tous les modèles de pavés. Répandez du sable tamisé de 0,2 mm de diamètre, sur le pavé, de manière à ce qu’il pénètre bien entre les jointures. Pour ce faire, usez d’un balai puis arrosez un peu, damez enfin le tout pour un nivellement parfait et une bonne stabilité de l’ensemble. Pour que vos dalles se fixent bien, nous vous recommandons de répéter la répartition de sable au balai le lendemain.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales