Bricoleurs.Tv » Portes et fenêtres » Placer une serrure

Comment placer une serrure pour une sécurité optimale avec un montage à la portée de tous ?

La serrure à larder ou à mortaiser est le genre de serrure qui s’encastre dans le chant et convient aux portes de communication interne. Néanmoins, il existe un type à cylindre ou à gorges, donnant plus de sécurité et pouvant être monté sur une porte extérieure. La serrure à larder comporte un pêne à ressort et un pêne dormant, mais elle ne peut être montée que sur une porte dont l’épaisseur dépasse 4 cm. Le montage consiste donc à creuser le chant, et à y introduire le corps de la serrure. Sur le plan esthétique, la serrure à larder est invisible. La serrure en applique est plus facile à monter parce qu’elle se fixe directement sur le battant de la porte.

Placer une serrure

La pose d’une serrure commence par le choix de l’outillage et continue par le choix du type de la serrure à poser. Une serrure à larder devant être encastrée dans le chant de la porte, le plus difficile est l’évidage de son emplacement. La suite consiste à la pose de la têtière, le perçage du trou de la tige de la poignée et de la clef. La finition concerne la pose de la gâche.

L’outillage

Pour une bonne exécution de la pose d’une serrure il faut :

  • un ciseau à bois type bédane
  • un ciseau plat d’ajustage
  • un trusquin
  • une perceuse électrique avec un jeu de forets
  • une lime ronde de serrurier
  • une mini scie à métaux
  • un tournevis
  • une équerre métallique
  • une scie cloche
  • un mètre à enroulement automatique
revenir en haut

Les différents types de serrure

Certaines serrures possèdent un pêne à ressort orienté suivant le sens d’ouverture de la porte. Une porte ouvrant dans le même sens que l’aiguille d’une montre est dite « droite »

dans le sens inverse, elle est dite « gauche ». La serrure à mortaiser ou à larder comporte une poignée actionnant un pêne, dit demi-tour ou à ressort permettant une fermeture et ouverture sans clé. Certaine porte n’ayant pas l’épaisseur voulue nécessite la pose de serrure en applique ou apparente. Il existe des serrures de sécurité à plusieurs pênes appelées aussi multi points. Elles sont vendues en modèle en applique et en modèle à mortaiser

revenir en haut

Le montage d’une serrure à mortaiser

La hauteur standard de la poignée d’une serrure est de 1,05 m à partir du plancher. Appliquez la serrure sur le battant de la porte et marquez au crayon le dessus et le dessous de celle-ci. Reportez ces marques sur le chant avec l’équerre. Tracez au trusquin l’épaisseur de la serrure. Percez le logement de la serrure avec la perceuse électrique sans dépasser la largeur de la serrure. Dégagez le logement avec le ciseau à bois, en prenant soin d’ajuster autant de fois qu’il faut le corps de la serrure. Tracez au crayon l’emplacement de la têtière, la plaque métallique verticale qui fixe la serrure par des vis sur le chant de la porte.

La têtière et le chant doivent être au même niveau, ce qui signifie qu’il faut évider sur 3 mm ce dernier. Appliquez une seconde fois la serrure sur le battant de la porte, pour permettre de marquer les points à trouer pour le passage de la clé et de la tige de la poignée. Percez le trou de la tige de la poignée sans qu’elle soit gênée par sa forme carrée. Aménagez un second trou pour la clé et le cylindre, le cas échéant. Fixez la serrure à l’aide des vis de la têtière et placez la poignée. Placer les disques de cache de la poignée et de la clé.

revenir en haut

Le montage de la gâche

La gâche est la pièce métallique qui sert à recevoir les pênes de la serrure,

elle se place sur le chambranle. Pour repérer l’emplacement exact de la gâche, enduire d’une couche de craie les deux pênes. Fermez la porte et faites fonctionner le pêne à ressort à l’aide de la poignée et le pêne dormant avec la clé,

ils laisseront deux empreintes sur le chambranle. Ouvrez la porte et apposez la gâche à son emplacement présumé en vous servant des traces de craie.

Fixez la gâche avec les vis prévues à cet effet et percez les trous correspondants. Effectuez une encoche de façon à ce que la gâche soit au ras du chambranle. Si vous êtes obligés d’ajuster avec la lime, les ouvertures d’entrée des pênes, évitez qu’elles soient trop larges parce qu’un jeu provoquera des bruits lorsque le vent soufflera sur la porte. Repliez la tôle de protection du chambranle sur le passage du pêne à ressort ou demi-tour après avoir évider un tout petit peu, pour qu’il y ait ajustage.

revenir en haut

Le montage d’une serrure en applique

En principe, une bonne serrure est livrée avec un gabarit en carton et s’il n’y en a pas confectionnez en un. Tracez sur un carton le diamètre du cylindre, évidez le cercle ainsi fait. Introduisez le cylindre dans ce cercle et découpez au ciseau le contour du corps de la serrure. Apposez votre gabarit sur le battant de la porte à 1 m du sol. Tracez le repère du trou d’introduction du cylindre. Percez avec la scie cloche choisie au bon diamètre et fixez votre serrure avec les vis longues fournies.

Prenez soin de faire des avant trous pour ne pas fissurer le bois. Fixez la bague du cylindre sur le côté extérieur et la gâche sur le chambranle. Si la porte comporte deux battants, il n’est pas nécessaire de placer une gâche, car le deuxième battant en fera fonction. Une gâche à monter sur le chambranle nécessitera une encoche plus importante pour un bon ajustage. Des ajustements s’avèrent toujours nécessaire, faites-les avec une lime. Pour encore plus de sécurité, certaine serrure en applique comporte des entrebâilleurs. Ils sont constitués par une petite chaîne ou une pièce métallique avec cheville. Dans tous les cas, une serrure robuste accentuera la sécurité de votre maison, alors, à l’achat, ne lésinez pas sur la qualité de votre serrure.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales