Bricoleurs.Tv » Portes et fenêtres » La prise de mesure des fenêtres

La prise de mesure est indispensable pour une pose de fenêtre neuve, ou pour une rénovation

La principale difficulté dans la prise de mesure d’une fenêtre est de déterminer quels sont les éléments à prendre absolument en compte, et quels sont les éléments facultatifs. La prise de mesure d’une fenêtre est principalement conditionnée par le caractère neuf ou rénovée de l’installation. Dans le premier cas, les mesures du bâti sur lequel reposera la fenêtre sont déterminantes car d’elles dépendront celles de la fenêtre à installer. Pour une rénovation, le bâti est généralement gardé, ce qui limitera la prise de mesure aux éléments vraiment essentiels.



La prise de mesure des fenêtres

La prise de mesure d’une fenêtre commence par l’analyse de certaines caractéristiques, comme le sens du tirant, le type d’ouverture et le type de pose de la fenêtre. La prise de mesure proprement dite concernera les dimensions de la fenêtre et les dimensions de son support. Pour les fenêtres ayant des formes particulières, comme les fenêtres à ouvertures cintrées, d’autres mesures complémentaires sont à effectuer. Pour ce cas par exemple, des mesures servant à déterminer la courbure du cintrage doivent être réalisées.

Les connaissances préalables à la prise de mesure des fenêtres

Pour éviter des erreurs qui vont avoir des conséquences sur l’ouverture de la fenêtre, il faut au préalable connaître ses composantes. Ainsi, une fenêtre ordinaire se compose d’un bâti, d’un vantail, d’une imposte, d’un élargisseur et d’une tapée. Le bâti est l’élément qui encadre la fenêtre, c’est en quelque sorte l’élément principal qui soutient tout son poids. Le vantail est la partie mobile de la fenêtre, celle qui est destinée à recevoir le vitrage. L’imposte est la partie supérieure se plaçant au dessus de la fenêtre, elle peut être pleine ou vitrée. L’élargisseur et la tapée constituent les éléments latéraux d’isolation et de profondeur de la fenêtre.

Il faut aussi bien connaître les types d’ouverture d’une fenêtre. Il y a l’ouverture à soufflet : le vantail est ici, mobile sur un axe horizontal, la fenêtre s’ouvre et se referme donc, de bas en haut ou de haut en bas selon le cas. Une fenêtre coulissante s’ouvre de gauche à droite, ou de droite à gauche. Une fenêtre à la française, celle qu’on rencontre habituellement, comprend deux vantaux placés de part et d’autre du bâti et qui sont mobiles sur des axes verticales.

La dernière chose à savoir concerne le type de pose d’une fenêtre. Trois types de pose existent, à savoir la pose en feuillure, en tunnel, et en applique avec isolant. Le premier type s’effectue en encastrant le bâti dans les feuillures entourant l’ouverture à l’intérieur. Pour la pose en tunnel, la fenêtre se place directement dans l’ouverture sans feuillure. Dans la dernière configuration qui est la pose en applique avec isolant, une fourrure d’isolation est placée entre la fenêtre et l’extérieur.

revenir en haut

La prise de mesure des fenêtres

Pour une pose neuve, le bâti est à installer avec la fenêtre. Les premières mesures s’appliqueront sur les hauteurs, la largeur et la profondeur de l’ouverture. Ainsi, le tableau extérieur et le total intérieur seront mesurés, dans le cas d’une pose en feuillures. Le tableau extérieur est la largeur et la hauteur de l’ouverture vers l’extérieur. Le total intérieur est la mesure équivalente mais qui est tournée cette fois-ci vers l’intérieur. Par la suite, le bas de fenêtre et la profondeur des feuillures seront mesurés. Lorsque la pose comprend une isolation, l’épaisseur de l’isolant et de la plaque l’accompagnant doit être pris en compte afin de déterminer les dimensions de la fourrure d’isolation à installer. La suite des prises de mesure sera similaire à une pose en rénovation avec un bâti déjà en place.

Dans le cas d’une rénovation où le bâti est resté en place, les mesures s’appliqueront sur :

  • la hauteur de passage, c’est-à-dire la hauteur entre les deux côtés horizontaux du bâti
  • le bas de fenêtre qui est la hauteur de la fenêtre par rapport au sol
  • la pièce d’appui qui est l’épaisseur de la partie inférieure de la fenêtre
  • l’espace entre le mur et le bâti
  • l’épaisseur de l’ancien bâti

Ces prises de mesure sont aussi valables lorsqu’il faudra mesurer dans le sens de la largeur et de la profondeur. Dans le cas particulier des fenêtres avec cintrage, la hauteur du cintrage doit être prise en compte.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales