Bricoleurs.Tv » Outillage et fourniture » Produits et droguerie » Clous, vis et chevilles

Bien connaître et différencier les nombreux types de clous, de vis et de chevilles

Que serait un travail de bricolage sans ces indispensables clous, vis et chevilles ? Impossible, sans aucun doute, tellement leur rôle est indispensable. Ces différents instruments nous servent le plus souvent à fixer et à rattacher des objets.


Clous, vis et chevilles

Les clous, vis et chevilles existent sous de nombreuses formes, et ces diversités aboutissent à des résultats différents, pour une meilleure précision dans les nombreuses tâches auquel un bricoleur est confronté. Il est donc très bénéfique d’en apprendre un peu plus sur les clous, les vis et les chevilles à travers leurs différentes formes pour une meilleure utilisation, et un travail plus précis et plus abouti.

Les clous ou pointes

Un clou, qu’on appelle aussi pointe, est une tige en métal dont on se sert pour fixer un objet à un autre, sur divers éléments, principalement sur du bois, mais aussi sur des murs en béton. Au niveau des différents types de clous, on peut distinguer le clou à tête plate ou le clou à tête d’homme utilisé pour la menuiserie. Pour placer des objets sur des surfaces dures comme la pierre, il faut utiliser des pointes faites en acier. Les pointes à plâtre sont galvanisées et sont utiles pour fixer le plâtre sur le bois. Nous avons aussi les pointes à tête large qui servent à fixer les plaques de couverture lors des constructions. Parlons également des clous-vis qui sont, elles torsadées, ce qui leur permet de pénétrer dans le bois en tournant. Il existe une variante spéciale de ces pointes torsadées, qui servent à fixer les revêtements de toit. Semence et clous de tapissiers sont, comme leur nom l’indique, utiles pour les travaux de tapisserie, comme le fixage du cuir sur du bois par exemple. Le clou-piton est le nom que porte un clou utilisé pour une fixation sur des pierres tendres. Quant au clou-crampon, il est en acier trempé, ce qui lui permet de supporter de lourdes charges. Terminons cette section des clous par les clous cavaliers, originaux car recourbés et terminés de chaque côté par une pointe.

revenir en haut

Les vis

On peut choisir une vis par rapport à divers éléments. La vis étant un objet qu’on utilise avec un tournevis, sa tête doit avoir cette sorte de réceptacle pour le tournevis. Nous avons alors les vis fendues, ou les vis ‘’torx’’ avec leur empreinte en forme d’étoile. Il existe aussi des vis en bois, et des vis à tête ronde fraisée qu’on retrouve dans la ferronnerie. Il y a également des vis auto-perceuses qui disposent d’un filtrage coupant permettant d’économiser les efforts. Les tire-fonds sont de la classe des vis à bois et disposent d’une tête hexagonale, ils sont utiles pour le bois. En ce qui concerne les objets lourds, mieux vaux opter pour les gonds-vis, les crochets, ou les pitons à œil, très fiables. Pour une vis, le boulon est un élément indispensable, indissociable qu’on serre le plus souvent avec un écrou. Ils s’adaptent à la forme de la vis avec une forme hexagonale, ronde, bombée, etc. Dans cette gamme, nous avons les écrous et les rondelles, qui s’utilisent aussi avec les vis.

revenir en haut

Les chevilles

On les fixe dans le trou à l’aide d’un marteau pour ensuite y visser la vis. Ce procédé concerne les vis qu’on rencontre habituellement nécessitant l’utilisation des chevilles courantes. Mais les chevilles se présentent également sous plusieurs formes, ce qui diversifie également leur procédure d’utilisation. Nous avons par exemple des chevilles à clouer, garnis de clous dont l’emploi est plus aisé que pour les chevilles habituelles. Parlons aussi des chevilles métalliques ou boulons à expansion, très utiles pour les fixations lourdes. Par rapport à l’environnement sur lequel on souhaite fixer un élément, on peut trouver comme modèle, des chevilles pour murs creux. Grâce à un mécanisme fin et précis, on peut, sans difficulté, fixer des objets sur des murs fins. Nous avons aussi les chevilles à ailettes très durables de par leur acier galvanisé et utiles pour fixer des objets légers aux plafonds. Terminons par les chevilles à bascule qu’on adapte aisément aux plafonds et aux murs creux.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales