Bricoleurs.Tv » Outillage et fourniture » Réussir le dosage du mortier et du béton

La réussite du dosage du mortier et du béton est le garant de la fiabilité d’un ouvrage

La composition du mortier et du béton est fondamentale pour garantir la résistance d’une construction. Le problème qui se pose est de déterminer à quelle hauteur le ciment, qui est l’agent liant, devrait se mélanger aux autres composantes, agrégats et eau, pour donner une composition adaptée à un ouvrage particulier. Pour du mortier, les agrégats à utiliser seront le sable fin et le sable à maçonner. Eventuellement, on peut rajouter de la chaux pour obtenir plus de plasticité dans la composition. Pour le béton, les agrégats seront constitués de sable et de gravillons. Le béton peut être renforcé, en le combinant avec de la ferraille, ce qui donnera du béton armé.



Réussir le dosage du mortier et du béton

La réalisation du mortier et du béton suit le même principe. Il s’agit dans un premier temps de mélanger à sec le ciment et les agrégats. Leurs volumes respectifs seront donnés ultérieurement en fonction du type de travaux à effectuer. La seconde étape consistera à l’ajout de l’eau. Pour réussir cette tâche, il faut penser à creuser un trou au centre du mélange encore sec, et d’y verser doucement l’eau. La dernière étape est de mélanger le tout, en ramenant l’extérieur du mélange vers l’intérieur jusqu’à homogénéiser l’ensemble. Le mélange peut se faire sur un sol plat nettoyé, dans un bac à gâcher, ou avec une bétonnière.

Composer le mortier

Il existe plusieurs types de mortiers :

  • mortier pour lier des parpaings
  • mortier pour lier des briques
  • mortier pour réaliser une chape
  • mortier pour enduire
  • mortier pour jointures de pierres ou de briques

Le calcul des quantités d’agrégats et d’eau à utiliser devra se faire sur la base de un sac de ciment et adapté au volume de mortier nécessaire à la réalisation des travaux, soit en multipliant ou en divisant cette quantité.

  • Pour réussir un mortier d’assemblage de parpaings, la quantité d’agrégats devra être cinq fois supérieure à la quantité de ciment, c’est-à-dire que pour un sac de ciment de 50 kg, il faudra prévoir 250 kg de sable. Il est recommandé d’utiliser du sable à maçonner de type 0.5mm. Pour obtenir la quantité d’eau nécessaire, il suffit de diviser la valeur de la quantité de ciment en deux. Par exemple, pour 50 kg de ciment, il faudra 25 litres d’eau
  • Pour du mortier bâtard d’assemblage de briques, il faut une même quantité de ciment et de chaux, une double quantité de sable à maçonner, une huitaine de volume de sable fin, et une quantité d’eau équivalente à la valeur de la quantité de ciment
  • Pour réaliser une chape, il faut compter quatre volumes de sable à maçonner pour une quantité de ciment et un demi volume d’eau. Par exemple, pour 25 kg de ciment, il faudra 100 kg de sable et 12.5 litres d’eau
  • Pour le mortier servant d’enduit pour façade, le mortier pour la première couche devra être composé par un demi volume d’eau pour une quantité de ciment, et d’une quantité de sable fin, trois fois supérieur à la quantité de ciment. Pour le corps d’enduit, il faut compter comme suit : une quantité de ciment, une demi quantité de chaux, environ sept volumes de sable à maçonner et ¾ de volume d’eau. Par exemple, pour 100 kg de ciment, il faudra 75 litres d’eau. Pour la finition, une égale quantité de ciment et de chaux, pour environ neuf quantités de sable fin, et une proportion normale d’eau tel pour l’assemblage de parpaings est nécessaire pour réaliser le mortier
  • Pour les jointures pour pierre, il faut une quantité légèrement supérieure de sable fin et un demi-volume d’eau équivalente pour un volume de ciment. Pour les jointures pour briques, il faut utiliser une même quantité de ciment et de chaux, avec un volume d’eau équivalente, avec environ deux volumes de sable fin
revenir en haut

Composer le béton

Les calculs de dosage du béton se feront sur la base de 1 m³ selon la quantité nécessaire pour réaliser les travaux, ce premier dosage doit être multiplié ou divisé comme pour la composition du mortier.

  • Pour obtenir 1 m³ de béton pour la construction d’une dalle ou pour réaliser des fondations, il faut compter environ 350 kg de ciment, 630 kg de sable sec, 1 230 kg de gravillons de type 5 à 15 mm et 175 l d’eau. La ferraille utilisée sera du type treillis soudé pour la dalle et semelle ferraille pour les fondations
  • Pour une poutre, il faut à peu près 400 kg de ciment, pour 720 kg de sable, 1 040 kg de gravillons et 200 l d’eau. Pour renforcer la construction, on peut utiliser des fers lisses ou torsadés, ou encore des chaînages carrés

Un dernier détail consiste à déterminer la quantité de béton nécessaire, pour réaliser un ouvrage. Cette quantité est obtenue en calculant le volume de la construction, c’est-à-dire par la multiplication de la longueur par la largeur et par l’hauteur, ce qui donnera un résultat en m³. Ce résultat sera la quantité de béton nécessaire à la construction.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales