Bricoleurs.Tv » Jardin et espaces verts » Plantes vertes » Chèvrefeuille

Comment planter et entretenir un chèvrefeuille arbuste ou rampant ?

Le chèvrefeuille est une plante grimpante de la famille des Caprifoliacées originaires des zones tempérées européennes, sud-est asiatique et américaines. On le reconnaît par ses tiges volubiles qui s’enroulent automatiquement sur un support. Ces plantes grimpantes peuvent atteindre quatre à cinq mètres de haut. Il existe des variétés utilisées comme plantes ornementales d’intérieur et d’autres qui sont plutôt destinées à l’extérieur pour orner une pergola par exemple. Les fleurs du chèvrefeuille ressemblent à des tubes et ses feuilles ont une couleur variant entre le vert et le vert-grenat. Le chèvrefeuille est soit une plante grimpante soit un arbuste ornemental. C’est une plante facile à entretenir qui ne nécessite qu'un sol favorable à son développement, un arrosage adapté à chaque saison et une taille régulière.

Chèvrefeuille

Le chèvrefeuille exige un sol bien drainé et humifère. Cette plante pousse dans un emplacement ensoleillé pour ses parties aériennes et un milieu ombragé pour ses racines. La multiplication végétative artificielle la mieux adaptée pour reproduire votre chèvrefeuille demeure le marcottage bien qu’on puisse pratiquer le bouturage et le semis de graines. Il vous suffit d’allonger un rameau souple qui soit le plus proche du sol et de le maintenir avec une pierre ou un crochet. Si vous préférez le bouturer, la bouture doit être une aoûté (dure) et mesurer 15 cm de longueur. Prévoyez un tuteur pour que le chèvrefeuille ne s’affale pas sur le sol. Pour ensemencer, faites-le à partir de l’automne par semis en terre ou au printemps dans des clayettes à 20°C. Le meilleur moment pour cultiver votre chèvrefeuille s’étend de septembre à mai. Pour favoriser la floraison, placez votre plante dans un milieu ensoleillé.

Pour réussir à planter votre premier chèvrefeuille, voici la liste des travaux à faire :

  • Labourez le sol avec une bêche et débarrassez-le des cailloux et des mauvaises herbes
  • Ajoutez du fumier de compost et un peu de terre de plantation de terres lourdes ou se terres sablonneuses
  • Trempez la racine dans un seau rempli d’eau pour que le fumier s’y incorpore
  • Faites un trou de 50 cm de part et d’autre de l’emplacement
  • Déterrez le chèvrefeuille de son emplacement actuel et déposez-le dans son nouvel habitat
  • Remplissez le trou du reste du compost et faites un sillon tout autour du pied du chèvrefeuille
  • Arrosez copieusement au niveau de la tranchée pour humidifier le sol

Le chèvrefeuille peut également être mis en pot. Le bac doit alors mesurer 50 cm de profondeur et contenir du terreau de plantation mélangée à de la terre de jardin et de la terre de bruyère. Dans ce cas, on attendra le printemps pour le mettre en pot.

L’entretien du chèvrefeuille

Quelle que soit la variété de chèvrefeuille que vous aurez plantée, une taille et un arrosage réguliers sont nécessaires. Pour un chèvrefeuille rampant, il faut tailler les rameaux pour obtenir un feuillage en bonne santé et dense. La taille consiste également à orienter les branches vers le tuteur (colonne, grille, tonnelle). Les nouvelles feuilles vont alors s’enrouler autour du support. Dans le cas de la Lonicera japonica qui est d’aspect encombrant, il faut procéder à une taille régulière. On doit en outre procéder à la taille des branches qui ont précédemment porté des fleurs, afin de favoriser une nouvelle floraison. Les chèvrefeuilles d’appartement seront taillés en automne pour les débroussailler car la taille rajeunit les vieilles plantes. Il faut également surveiller l’humus autour du pied de la plante. Il est conseillé de mettre un peu de paille au printemps ou renouveler la couche superficielle au niveau du pied avec du fumier composté. Un manque d’eau fait cesser la floraison et la croissance du chèvrefeuille ainsi, arrosez de manière régulière au printemps et beaucoup plus en été, jusqu’à vingt litres d’eau. Dans le cas des jeunes plants ayant entre un et trois ans, on doit les arroser copieusement en saison estivale pour les inciter à prendre racine. La sècheresse favorise l’apparition de l’oïdium qui forme une plaque veloutée blanche. Pulvérisez dans ce cas du fongicide comme celui du rosier tous les 10 jours.

revenir en haut

Les conseils de culture

Ne cultivez pas de plantes autour du chèvrefeuille car ce dernier risque de l’étouffer vu son imposante envergure. Cependant, en lui consacrant un espace suffisant, vous pouvez l’associer aux hortensias grimpants et aux clématites pour décorer vos palissades. Le chèvrefeuille peut grandir avec des plantes vivaces comme le canna ou les bulbes. Les arbustes de petite taille pourront lui procurer l’ombre dont il a besoin à sa base. Le chèvrefeuille bien que robuste attire des colonies de pucerons. Adoptez des coccinelles friandes de ces bestioles pour vous en débarrasser. D’autres maladies peuvent atteindre le chèvrefeuille et pour éliminer les parties contaminées brûlez-les. Enfin, évitez l’utilisation de produits chimiques qui peuvent affaiblir le chèvrefeuille et optez plutôt pour des solutions écologiques.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales