Bricoleurs.Tv » Jardin et espaces verts » Le Potager » La pomme de terre

Planter des pommes de terre, les récolter et les conserver

La pomme de terre est une plante potagère vivace par ses rhizomes et annuelle par ses rameaux. Elle doit être bien entretenue avant même la germination, avant la plantation, durant la culture et pendant la récolte et l’entreposage.

La pomme de terre

La pomme de terre n’exige pas un sol spécifique, cependant elle produit mieux en terre légère et siliceuse préalablement ameublie et engraissée en potasse. D’autant plus qu’elle a une préférence pour les endroits bien exposés au soleil. Appliquez les conseils de culture pour protéger vos pommes de terre des virus et des insectes nuisibles.

Planter la pomme de terre

Pour la multiplication végétative, il vous faut des pommes de terre portant des bourgeons qui seront mises en terre. En cas de gelée tardive, recouvrez les jeunes plants d’un peu de paille. On appelle les rhizomes moissonnées au printemps des grenadines. Vous devez d’abord préparer le sol sur lequel vous allez cultiver vos pommes de terre :

  1. Ameublissez le sol avec une bêche
  2. Les lignes de la plantation doivent être espacées de 50 cm
  3. Creusez la tranchée sur 15 cm de profondeur avec la serfouette
  4. Enrichissez le sol dès l’hiver à raison d’une brouette de fumier ou de compost
  5. Mettez les pommes de terre dans un endroit exposé à la lumière pour germer une semaine avant la mise en terre
  6. Respectez un espacement de 45 cm entre chaque tubercule
  7. Lorsque les germes auront durci, enterrez les pommes de terre en veillant à ce que les germes soient orientés vers le haut
  8. Arrosez suffisamment et régulièrement
revenir en haut

Les maladies et les insectes nuisibles à la pomme de terre

Les pommes de terre sont sujettes aux viroses, aux doryphores ainsi qu’aux limaces qui réduisent le rendement. Les viroses transmises par les pucerons attaquent les tubercules et contaminent la future plante. Les limaces trouent les tubercules tandis que les doryphores consument les feuilles. Le nématode doré provoque la formation de kystes sur les racines et la gale laisse des boutons sur la peau des tubercules. Faites également attention à la gale verruqueuse qui forme des excroissances autour des yeux des rhizomes. Si les feuilles et les tiges sont jaunes, vos pommes de terre sont contaminées par la yambe noire. Le mildiou pourrissent les feuilles tandis que le phoma les tubercules.

revenir en haut

L’entretien de la pomme de terre

Les pommes de terre méritent un entretien régulier pour éloigner les maladies ainsi que pour assurer un bon rendement. Pour ce faire, ajoutez de la terre et de l’engrais autour de chaque plant deux fois au cours de sa croissance. L’arrosage doit se faire de manière régulière tous les deux jours durant la floraison, parce qu’il ne faut pas que la terre soit sèche. Cependant, n’arrosez pas les feuilles sinon elles moisissent. Otez les fleurs pour avoir des pommes de terre de gros calibre et cessez l’arrosage lorsque les feuilles deviennent jaunes. Des feuilles moisies peuvent être un symptôme d’infection et éventuellement, il faut déterrer la pomme de terre contaminée et la jeter.

revenir en haut

La récolte et la conservation

La récolte se fait généralement après la floraison quand il ne pleut pas. Attendez 2 à 3 mois après la semence pour les variétés précoces et 4 à 5 mois pour les tardives à conserver pendant l’hiver. Avant d’y procéder, protégez vos mains avec des gants et lavez après le jardinage. La récolte se fait comme suit :

  1. Ameublissez le sol avant de déraciner les pommes de terre
  2. Déterrez les pommes de terre sur le pourtour à l’aide d’une bêche pour ne pas blesser les rhizomes
  3. Extirpez chaque pied doucement et enlevez la motte qui entoure les racines
  4. Laissez sécher au soleil pendant une journée pour supprimer l’humidité qui pourrait pourrir les pommes de terre

Après la cueillette, rangez les pommes de terre tout au long de la récolte dans une pièce sèche et aérée. Une fois séchées, triez les pommes de terre en veillant à enlever les tubercules blessées par la bêche, les verts qui ne sont pas arrivés à maturité et ceux qui ont été contaminés par les maladies. Entreposez les pommes de terre dans des caisses en plastique ou en bois et recouvrez-les de paille. En revanche, il faut que les caisses soient placées dans l’obscurité car la lumière provoque la germination et la température ambiante ne doit pas dépasser les 10°C.

revenir en haut

Quelques conseils

Ne conservez pas les pommes de terre avec les pommes fruits dans un même endroit car elles perdent de leur saveur. Plantez les pommes de terre aux côtés du céleri-rave. Le premier grandit mieux à l’ombre des feuilles de pommes de terre tandis qu’il favorise la croissance des pommes de terre. Pour éloigner les doryphores, plantez du haricot près des pommes de terre. Les pois, les épinards, les fèves et les choux favorisent également vos plantations de pommes de terre. Ne plantez pas les pommes de terre à proximité d’un champ de tomate, de carotte, de concombre, de courge, d’oignon, de betterave car ces derniers diminuent la résistance des pommes de terre aux taches brunes.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales