Bricoleurs.Tv » Jardin et espaces verts » Installer un système d’arrosage enterré

Aménager un dispositif d’arrosage enterré pour mieux irriguer le jardin

Les grandes surfaces de pelouse, les massifs, ainsi que les petits parterres de fleurs nécessitant un travail d’arrosage intense et une importante quantité d’eau sont à arroser à l’aide d’un dispositif enterré. Ce système spécial permet d’économiser l’eau, l’énergie et le temps.



Installer un système d’arrosage enterré

L’investissement dans un système d’arrosage enterré notamment l’achat d’outils et des divers éléments à adapter, engendre des dépenses plus ou moins élevées. Il est rentable pour un usage à long terme et facilite l’entretien du jardin. Pour un usage optimal du matériel et choisir les équipements adéquats, il est nécessaire de se référer aux surfaces à arroser. L’estimation du débit en eau est l’un des principaux critères de sélection d’un modèle de matériel d’arrosage enterré. L’analyse du plan du jardin permettra de définir la longueur et la disposition de l’équipement ainsi que les éventuels aménagements supplémentaires à effectuer.

Les outils nécessaires

Le bricoleur doit disposer d’un sécateur, d’une brouette, d’une bêche, d’un tournevis, d’une dame, d’une règle et d’un décamètre. Les turbo-asperseurs sont adaptés aux surfaces importantes. Les asperseurs simples sont destinés à l’arrosage des petites surfaces et les versions escamotables sont adaptées aux pelouses. Les modèles fixes permettent d’irriguer les potagers et les massifs.

Un tuyau de 19 mm de diamètre est nécessaire pour rendre opérationnel le système. Les conduits sont à joindre à l’aide de raccords en T ou en L suivant la disposition des surfaces à irriguer. Un sélecteur et un programmateur électronique ou une minuterie sont indispensables pour activer l’arrosage. Le grillage avertisseur est à installer en prévision des modifications ultérieures et sert de repère. Le gravier de gabarit moyen permet d’installer et de stabiliser l’élément principal du dispositif.

revenir en haut

Dresser le plan d’installation

  • Dresser un plan détaillé avec une indication des surfaces à arroser
  • Redimensionner les aires d’un tiers en débutant par les angles de degré inférieur
  • Remplir un seau avec l’eau du robinet de sortie pour évaluer le débit en notant la durée du remplissage
revenir en haut

Installer le matériel

  • Placer les asperseurs suivant le plan et prévoir 5 à 10 cm pour les emplacements des tuyaux
  • Utiliser le sécateur pour tailler les tuyaux à immerger dans l’eau chaude
  • Monter et fixer les asperseurs sur les tubes en serrant les colliers
  • Connecter le tuyau d’arrosage au robinet
  • Vérifier le fonctionnement de l’ensemble de l’installation
  • Régler le sens d’aspersion et celui du secteur

Les raccords en T permettent de relier les asperseurs au réseau principal. Les raccords en L sont utilisés pour les déviations de 90°.

revenir en haut

Finaliser l’aménagement

  • Creuser des tranchées en V et de 30 cm de profondeur, suivant la plan du réseau
  • Placer du gravier au fond du canal
  • Installer les asperseurs avec les tuyaux
  • Effectuer une seconde vérification du réseau
  • Régler les asperseurs escamotables qui doivent être au même niveau que la pelouse
  • Remblayer les tranchées jusqu’à 20 cm à l’aide de graviers
  • Recouvrir l’ensemble avec des mottes de terre et tasser la terre en l’arrosant
  • Placer le grillage avertisseur
  • Tasser régulièrement les canaux recouverts
  • Remettre les mottes de pelouse en les tassant pour les rendre esthétiques
Le tuyau d’arrosage traversant une zone fréquentée par les véhicules sont à protéger au moyen d’un tube en ciment ou en Pvc. L’ensemble est à recouvrir de graviers et d’une dalle en béton.
Horticulture - Homéopathie | © mentions légales