Bricoleurs.Tv » Jardin et espaces verts » Guide d’achat d’une serre

Quels critères prendre en compte lors de l’achat d’une serre ?

Certaines plantes supportent mal les agressions climatiques telles que le gel, une pluie trop importante ou un vent trop violent. Face à cette situation, l'installation d'une serre semble être la solution adéquate. Ainsi, l'eau reçue par les plantes et la température qui favorise leur épanouissement sont sous contrôle. Cultivés sous serre, les fleurs, les légumes ou les fruits bénéficient de toute la lumière dont ils ont besoin en étant à l'abri des intempéries risquant de nuire à leur développement. De plus, la serre offre aux passionnés de jardinage la possibilité d'avoir de belles plantes aussi bien en été qu'en hiver si elle est chauffée. L'installation ne vous prendra que quelques quelques heures sauf pour les très grandes serres qui vous occuperont pendant des journées entières.

Guide d’achat d’une serre

Quelle que soit la culture pratiquée, certaines règles à appliquer sont communes à tous les types de serre. Le choix des matériaux de la structure et du revêtement sera fonction de la surface à aménager, de son emplacement, et bien sûr de votre budget. En effet, le prix de ce genre de produit est très variable, ainsi pour deux serres de superficies égales mais de revêtements différents, l’écart de prix peut être énorme. Cependant, avec les différentes offres sur le marché, vous en trouverez forcément une qui fera votre bonheur et celui de vos plantes.

Règle générale

Lorsque vous achetez une serre, assurez-vous que la porte soit assez large pour laisser passer une brouette et tout autre matériel que vous comptez utiliser régulièrement à l’intérieur. Si le cas se présente, optez pour une porte coulissante, cela vous évitera des ennuis dans les endroits venteux. Ensuite, vérifiez si les lucarnes d’aération sont munies de compas qui peuvent les ouvrir et les refermer au besoin. Le nombre de lucarnes doit être conséquent car ces dernières sont avec la porte les points qui permettent à l’air de circuler. Sans ce système d’aération à la toiture, vous pouvez utiliser un ventilateur électrique mais cela vous occasionnera une consommation supplémentaire d’énergie. Choisissez la taille de votre serre en fonction de la surface de sol que vous avez réservé pour son istallation. Toutefois, notez que plus la serre est grande, moins il vous sera facile de la chauffer. Mais qu’à cela ne tienne, si vous tenez à ce que la vôtre soit spacieuse, il vous est possible de la chauffer à l’électricité, au gaz ou au pétrole. Certaines serres sont équipées d’un mécanisme ou d’un kit de récupération d’eau de pluie que vous pouvez utilisez pour l’arrosage.

revenir en haut

Types de serre et matériaux utilisés

La serre tunnel formée d’armatures en acier recouvertes par de la polyéthylène est une solution économique à envisager si vous avez un budget limité. Elle convient aux endroits non exposés en permanence aux assauts du vent, vu que le plastique risque de se rompre sous une trop forte pression. On en fait souvent usage pour le maraîchage. Le châssis, quant à lui, est une petite serre prévue pour accueillir et abriter les jeunes pousses des plantes. Son armature peut être faite en bois ou en aluminium et il peut être revêtu de verre dans l’ensemble. La serre adossée est, telle que son nom l’indique, en contact direct avec un mur extérieur de votre maison sur un côté. Le mur sert de protection et d’isolation thermique. Ce genre d’installation est, en général, utilisé pour les jardins d’hiver, l’horticulture ou encore pour avoir une serre tropicale. La serre peut être couverte par un vitrage de votre choix. Le mieux est de choisir un verre qui laisse passer la lumière à 90 %. Le verre trempé est à privilégier car il est beaucoup plus résistant et plus esthétique que le verre horticole bien que ce dernier ait un prix beaucoup plus attractif. Un revêtement en polycarbonate à double ou triple épaisseur ne laisse pas transparaître la lumière du fait de son opacité. Même si ce matériau est résistant, il n’est pas adéquat pour les endroits trop venteux et doit être remplacé tous les 8 à 10 ans.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales