Bricoleurs.Tv » Jardin et espaces verts » Les Fleurs du Jardin » Les Jacinthes

Les jacinthes, des fleurs colorées aux vives odeurs

Il faut savoir que le fait d’être proche de la nature procure un bien-être et une paix intérieure. En effet, la magie de Dame nature marche sur toute personne tant qu’elle sache apprécier les merveilles qu’offrent la flore et la faune. La jacinthe, une plante qu’on peut trouver à l’état sauvage, peut se cultiver dans le jardin ou à l’intérieur sous un climat doux.

 Les Jacinthes

La culture et l’entretien des jacinthes ne sont pas compliqués et peuvent s’avérer comme un passe-temps amusant. Il suffit de bien connaître les besoins de la jacinthe selon l’espèce considérée. Les caractéristiques propres de la plante détermineront les conditions et méthodes de culture. Les conditions climatiques englobent la température, l’insolation ou la lumière, l’humidité… Les conditions édaphiques reposent sur le type de sol adapté à la plantation. Toutefois, il s’agit d’une plante de jardin, les détails scientifiques ne seront donc pas approfondis mais seront quand même effleurés.

Fiche technique : les jacinthes

Les jacinthes font partie des plantes vivaces bulbeuses à feuillage caduc. Elles présentent généralement de longues feuilles et grappes de fleurs à trois pétales et des fruits en capsule. Les feuilles lancéolées peuvent mesurer de 10 à 20 cm et les jacinthes peuvent disposer d’une hampe charnue de 20 cm environ (cas des hyacinthus hybride) et une hauteur de 30 à 40 cm. Il existe plusieurs espèces et variétés qu’on peut cultiver. Les plus connues sont les jacinthes romaines ou Hyacinthus albulus, les jacinthes parisiennes dites également Hyacinthus provincialis et enfin les jacinthes d’Hollande dont les variétés sont d’une richesse surprenante incluant le "yellow hammer" jaune d’or, le "gipsy queen" abricot-orangé, la "victoire" rouge vif, le "pink pearl" rose, l’"améthyste" violet-lilas, le "roi des bleus" bleu vif et le "Bismark" bleu ciel.

revenir en haut

La légende de Hyacinthe

Originaires des régions méditerranéennes, les jacinthes poussent sous un climat tempéré et tropical. La jacinthe est scientifiquement appelée Hyacinthus orientalis suite à son origine présumée du Moyen-Orient aux alentours de la Syrie et du Liban. Mais selon la mythologie grecque, le nom de Jacinthe serait attribué à cette plante par l’histoire de Hyakinthos dit tout simplement Hyacinthes. Ce beau jeune homme serait un ami très proche du dieu de la lumière solaire. Mais suite à un tragique accident causé par un disque lancé par Apollon, celui-ci se trouva mort dans les bras de son ami qui est rongé par les remords et accablé par un chagrin immense. La jacinthe a alors été créée par le sang de Hyacinthe pour que la mémoire de celui-ci puisse jouir d’une pérennité divine. Par cette belle légende, cette fleur tient une place de marque en matière de qualité : sa fleur est plus brillante que la pourpre de Tyr et son éclat est sans égal. C’est une fleur d’ornementation très intéressante qui peut servir de décoration en bordure, rocaille ou massif. Pour le cas des jacinthes d’eau ou Eichhornia crassipes, l’utilisation se penche surtout vers la culture en bassin, mare, bac ou en aquarium.

revenir en haut

Jacinthes : conditions et méthodes de culture

Les conditions de culture varient suivant l’espèce considérée mais la multiplication de la plante se fait généralement par division des bulbilles. L’espèce la plus communément utilisée est le Hyacinthus orientalis qui fleurit en avril, mai et/ou juin. Les conditions et méthodes de culture sont quand même généralisées par celles de cette espèce. Elle a besoin d’un sol léger, humifère et bien drainé pour garder une humidité normale. Le rempotage se pratique en automne dans un pot de 10 cm de profondeur. Cette étape est souvent accompagnée de forçage pour la culture en pot dans l’appartement ou dans la maison. Le forçage consiste à stimuler les bulbes pour une floraison plus précoce. On utilise le « carafe à jacinthe » rempli d’eau jusqu’au niveau de la base des bulbes. Ensuite, le récipient sera mis à l’abri de la lumière dans un endroit maintenu à une température moyenne de 7 à 12°C pendant huit semaines environ. Au développement des racines et bourgeons et inflorescence, les conditions normales seront reprises : température ambiante, lumière sans soleil direct, à mi-ombre. Vous pourriez espérer avoir de jolies fleurs en respectant ces conditions. Après la floraison, une fois le feuillage séché, on peut réutiliser les bulbes pour l’automne prochain. Sachez toutefois que la floraison sera moins bonne que la précédente.

revenir en haut

Conseils d’entretien de la jacinthe

La jacinthe est une plante rustique et résiste au gel de -15°C sauf la jacinthe d’eau qui devra être mise en serre en hiver. En effet, la culture de la jacinthe d’eau présente certaine particularité. Ces plantes sont très envahissantes dans certains pays et causent l’eutrophisation des lacs et des cours d’eau. Cela justifierait l’utilisation quotidienne du Hyacinthus orientalis. Les jacinthes s’épanouissent en hiver et au printemps qui constituent les périodes de floraison. Les bulbes qui fleurissent à Noël ne peuvent pas être replantés, il serait préférable de les jeter car ils sont déjà épuisés. Les sols mal drainés peuvent entraîner la pourriture grise des jacinthes et les insectes constituent aussi les ennemis de la plante. Comme entretien, veillez à ne pas vaporiser la plante pendant le nettoyage, ni utiliser de lustrant. Utilisez plutôt un chiffon humide. Après la floraison, la plante accumule des réserves donc il faut continuer de les arroser. Puis, elle se fane en laissant tomber ses feuilles mortes. Les bulbes se mettent au repos jusqu’à l’automne suivant et il faut les garder au frais pendant cette période. Ces bulbes ont des propriétés urticantes, mettez des gants avant de les manipuler. L’ingestion du bulbe provoque des troubles gastro-intestinaux, prenez alors des précautions surtout pour protéger les enfants.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales