Bricoleurs.Tv » Jardin et espaces verts » Les Fleurs du Jardin » Les bulbes de printemps

Les bulbes de printemps, du perce-neige à l’anémone en passant par le crocus et le narcisse

Les bulbes de printemps se plantent en automne entre septembre et début décembre pour une floraison printanière. Plus la plantation se fait tôt, plus les bulbes auront le temps de développer leurs racines avant l’hiver permettant ainsi une meilleure floraison. Dans le jardin, ils peuvent être plantés en massifs, en rocailles, sous un arbre, en bordures et même au beau milieu des pelouses. Ils apprécient un ensoleillement modéré ou mieux la mi-ombre. Certaines espèces comme les narcisses et les crocus s’adaptent bien en plante d’intérieur.

Les bulbes de printemps

Les bulbes de printemps s’adaptent à tous les types de sol pourvu qu’ils soient bien drainés et préalablement travaillés en profondeur. Ils sont donc sensibles à l’humidité stagnante des sols lourds. Pour ce type de sol, il est conseillé d’ajouter en surface une couche de terre légère de 20 cm d’épaisseur. Disposer des pierres ou des rondins de bois pour retenir cet apport de terre.

Comment planter les bulbes de printemps ?

A l’intérieur, planter les bulbes dans des jardinières ou dans des simples pots. Pour faciliter la floraison, il est conseillé de placer les bulbes pendant 15 jours dans le bac à légumes du réfrigérateur avant de les planter, ou les conserver dans un endroit frais et sombre jusqu’à ce que les jeunes plants atteignent 8 cm environ. Pour la plantation en extérieur, travailler la terre en profondeur en prenant soin d’éliminer les plantes adventices et d’enlever les cailloux. Mélanger du sable et un peu de tourbe à la terre et laisser la terre reposer quelques jours. Creuser un trou proportionnel à la taille du bulbe. En général, le trou doit être deux fois plus profond par rapport à la taille du bulbe. Placer le bulbe au fond du trou et bien s’assurer que sa pointe est en haut. Combler le trou avec la terre amendée puis arroser.

En pratique, à titre indicatif, la profondeur du trou est de 5 cm pour le perce-neige et l’anémone, de 10 cm pour le crocus, le narcisse, la tulipe, le muscari et l’amaryllis. Le cyclamen doit être planté juste en-dessous de la surface du sol. La distance de plantation varie également en fonction des espèces : 5 cm pour le narcisse, 8 cm pour le crocus et le muscari, 10 cm pour la tulipe, 15 cm pour l’amaryllis et l’anémone et 20 cm pour le cyclamen. Mais si on veut obtenir un effet de profusion, il est tout à fait possible de regrouper les bulbes. Il est conseillé de planter plusieurs variétés pour obtenir des périodes de floraison décalées. Commencer, par exemple par les perce-neige qui fleurissent dès janvier puis les anémones et les narcisses et terminer par les tulipes et les iris.

revenir en haut

Les bulbes de printemps, des plantes peu exigeantes

Si les bulbes de printemps ne supportent pas l’humidité stagnante, ils ont pourtant besoin d’être bien arrosés. Pendant la période de croissance et surtout pendant la floraison, procéder à un arrosage fréquent et copieux en tenant compte des précipitations. Et même après la floraison, il faut continuer l’arrosage jusqu’à ce que les feuilles jaunissent. Cela permet aux bulbes de reconstituer leurs réserves en vue de la prochaine saison. Couper les fleurs fanées au fur et à mesure sans jamais toucher aux feuilles. Après la floraison, pour éviter la formation des fruits très gourmands en substances nutritives, couper chaque tige légèrement au-dessous de la base des fleurs. Laisser les bulbes en place en attendant la chute des feuilles. Pour les conserver, il faut les déterrer, les nettoyer puis les entreposer dans un endroit sec, aéré, à l’abri du gel et de l’humidité.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales