Bricoleurs.Tv » Jardin et espaces verts » Arbres et Arbustes » Le buis

Le buis : conseils sur sa plantation, son entretien, sa taille et la protection contre le froid

Tout les buis ont une caractéristique commune : ils s’accommodent à tous les types de sol, même ceux riches en calcaire et ils ne craignent ni l’ombre ni la pollution. Le buis est donc l’arbuste idéal pour les jardins en pleine ville. Par ailleurs, c’est un arbuste à croissance très lente, moins de 10 centimètres par an, ce qui fait que son feuillage conserve longtemps la forme qui lui a été soumise. Ainsi, le buis se prête facilement à tous les jeux de l’art topiaire. En respectant quelques règles pour sa plantation et son entretien, vous pourrez profiter de sa verdure toute au long de l’année.

Le buis

Le buis ne connaît pas en terme de plantation des exigences particulières, sauf peut-être pour la distance entre les plants selon la fonction qu’ils exerceront (haies, bordures, massifs…). La taille du buis se fait avec une taille-haie et des cisailles à petites lames. Comme la sève du buis peut être toxique, il est conseillé de porter des gants pour effectuer la taille.

Les principales espèces de buis

Il existe plusieurs espèces de buis dont la plus commune est le Buxus sempervirens. Cette espèce est elle-même divisée en quatre variétés principales :

  • « Elegans » à feuilles panachées et teintées de blanc-crème
  • « Suffruticosa » la plus utilisée pour les bordures des jardins à la française
  • « Pyramidalis » au feuillage plus étroit et compact, il permet toutes les formes géométriques topiaires
  • « Rotundifolia » à feuilles plus rondes, ce buis est surtout utilisé pour les haies
revenir en haut

La plantation du buis proprement dite

Le printemps ou l’automne constituent les saisons idéales pour procéder à la plantation du buis. Le buis est indifférent au type d’ensoleillement qu’il subit, zone ombragée ou exposée, il croîtra normalement. Seule la teneur de pigmentation des feuilles marquera la différence. En plein soleil, les feuilles seront plus claires.

Respectez les étapes à suivre pour la plantation. Mettez votre plant à tremper dans un seau ou une cuvette d’eau pendant une heure. Pendant ce temps, repérez à l’aide de piquets et de fils l’emplacement de vos plants de buis selon vos plans pour une haie, une bordure ou des massifs : les plants doivent être distants de 1,5 m pour les massifs, 60 cm pour une haie et 15 cm pour une bordure. Travaillez la terre et enrichissez-la avec de la poudre d’os ou du calcaire. Creusez ensuite un trou qui dépassera de 10 à 15 cm les dimensions de la motte. Placez-y la motte et tassez la terre en piétinant tout autour de votre plant. L’arrosage doit être régulier et abondant surtout pendant les 3 premières semaines. Pour protéger les nouveaux plants du froid et du gel, protégez vos pots en les plaçant dans des cache-pots plus grands contenant de la laine de verre.

revenir en haut

Conseils pour entretenir et tailler vos buis

Il est préférable de fertiliser le pot ou la terre une fois par an, au début du printemps, avec de l’engrais pour rosier. En été, il est parfois nécessaire d’utiliser un paillis végétal. Les désherbants, trop agressifs, sont à éviter car ils risquent de modifier pendant longtemps la coloration du feuillage. L’arrosage doit se faire généreusement. En hiver, les buis en terre peuvent nécessiter une protection la nuit, avec une bâche spéciale pour végétaux. Par contre, il est préférable de faire rentrer les jeunes plants en pots. Toujours en hiver, pour éviter le gel sur les plants que vous venez d’arroser, placer tout autour du tronc quelques pelletées de terre. Ainsi, le gel épargnera les racines du plant.

La taille du buis se fait deux fois dans l’année : au mois de septembre et au mois de mai. Les instruments utilisés doivent toujours être propres et désinfectées. Au moi du mai, on veillera à effectuer une taille de rajeunissement soigneuse et à enrichir le sol avec de l’engrais pour rosier. On achèvera le travail par la pose d’un paillis tout autour du tronc. Pour les tailles qui visent à corriger et à maintenir la forme sculptée adoptée, il faut procéder 2 à 3 fois dans l’année, le buis étant à croissance lente. Pour cela, il ne faut tailler que les jeunes pousses qui ne suivent pas le schéma imposé. Il peut parfois être nécessaire de s’aider de niveau ou de fil à plomb ou de fil directeur pour la taille des grands ouvrages, surtout des haies. Pour tailler les parois de vos haies, maintenez les cisailles à la verticale. C’est un travail très éprouvant qui demande une bonne dose de patience. Quel que soit le type de taille que vous entreprenez d’exécuter, procédez toujours durant les jours les moins chauds, ou peu ou pas ensoleillé.

revenir en haut

Conseils et astuces ornementaux pour le buis

L’art topiaire exige non seulement une certaine technique mais aussi beaucoup de persévérance. Pour les plants les plus jeunes, il faudra 5 ans pour obtenir une boule ou un autre motif géométrique, 8 ans au minimum pour obtenir une sculpture animale, et 10 ans en moyenne pour la fameuse spirale. Pour procéder, procurez-vous dans les magasins spécialisés d’un corset métallique (le plus souvent en fil de fer zingué) au motif de votre choix. Pour un début, commencez avec la sphère. Plantez le jeune buis en respectant les étapes décrites plus haut. Posez le corset par-dessus le plant, veillez à bien centrer ce dernier par rapport au corset. Coupez en moyenne trois fois par an les jeunes feuilles qui dépassent du corset. Le buis met du temps à adopter la forme voulue dans un premier temps, puis à s’étoffer dans un deuxième temps.

L’aspect ornemental du buis peut également être exploité sous forme de « broderie végétale ». Le buis formera alors une espèce de tapis végétal recouvrant vos parterres. Le buis constitue également une excellente bordure pour vos potagers. Mais dans ce cas, gardez-les à hauteur raisonnable.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales