Bricoleurs.Tv » Jardin et espaces verts » Semis et plantation de fleurs

Faire du son semis et de sa plantation de fleurs un total succès

Pour le semis de fleurs, il faut éviter de faire les choses au hasard. Beaucoup ignorent que réussir un jardin requiert des techniques et des méthodes bien précises. C’est pour cela qu’il n’est pas rare de rencontrer des passionnés de jardin regretter que de nombreux efforts pour disposer d’un espace vert agréable aient été vains. Les méthodes à appliquer varient d’une plante à une autre, ou d’un type de terre à un autre. Il est primordial de savoir déjà ce qu’on souhaite comme plante, de connaître le type de terre sur laquelle on veut planter, et les différentes techniques qui garantissent une bonne évolution des plantes.



Semis et plantation de fleurs

Pour réussir son jardin à travers le semis de ses fleurs, il faut déjà savoir quels types de plantes choisir, compte tenu de leurs caractéristiques et du sol, et bien préparer ses outils.

Quelles plantes choisir et quels outils ?

Il existe des outils indispensables pour entreprendre un semis de fleurs dans un jardin. Nous pouvons citer :

  • une bêche
  • un râteau pour ramasser les déchets
  • une fourche
  • un sécateur
  • des bacs pour les jeunes pousses
  • un arrosoir
  • un pulvérisateur
  • et des tuteurs pour soutenir les plantes

Pour le choix des plantes, il faut déjà savoir la classification des plantes, par rapport au plantage. Il existe des plantes annuelles qui donnent des fleurs pour une seule année et qui meurent avec le froid. Dans cette catégorie, on peut citer les pétunias, les giroflées, certaines espèces de rose trémière et les immortelles. Et il existe aussi des plantes bisannuelles, qui elles, mettent plus longtemps pour pousser. S’y retrouvent les giroflées jeunes, la pensée ou les violettes.

revenir en haut

Commencer le travail de semis

Les méthodes varient, qu’on choisisse de planter dans un bac ou directement sur la terre. Mais dans les deux cas, il faut des conditions optimales. Le sol doit être riche, chaud et humide, ou dans le cas contraire avoir un apport en terreau.

Spécifions les cas : quand on choisit de planter dans le bac, on commence par remplir son fond de gravier, avant d’y ajouter de la terre, de préférence jusqu’à deux centimètres du bord. Quand il s’agira ensuite de semer, il faudra effectuer cette opération en aplanissant et en espaçant les grains, s’aider d’un instrument fin comme un crayon. Le semis doit être bien espacé. Le bac ainsi rempli et occupé doit être installé dans une zone humide, où les plantes pourront trouver de l’eau, sans oublier l’exposition au soleil, les placer dans une serre est souhaitable. Dès que possible, changer le bac des plantes. En avril, les plantes devront rejoindre une pièce non chauffée, pour finalement être plantées au sol à la mi-mai.

Mais semer directement au sol requiert des techniques sensiblement différentes. Il faut commencer par bêcher le sol à trente centimètres de profondeur, et de bien le préparer en y ajoutant du fumier et des produits contre les parasites. La suite consistera à utiliser un râteau pour travailler la surface, au printemps de préférence, en émiettant la terre. Le semis se fera en ligne, pour faciliter la distinction des mauvaises herbes. Il faut ensuite couvrir d’une petite couche de terreau et aplanir.

revenir en haut

Les plantes et leur traitement

Le traitement des plantes varient selon leur diversité. Il existe des plantes dites ‘’vivaces’’, qui se démarquent des autres plantes car tenant bien mieux l’hiver, et disposant d’une longévité particulièrement plus longue. Quand leurs parties supérieures meurent en l’hiver, les parties souterraines se régénèrent. Y sont classés les marguerites, primevères et autre delphinium. Le semis de ce type de plante suit la méthode des plantes bisannuelles. On peut appliquer la technique des boutures. Il y a aussi la méthode de la division qui donne en même temps des plantes adultes, prêtes à fleurir pour la saison suivante. Nous avons aussi le tuteurage, qui consiste à attacher les plantes les plus hautes à des tuteurs. La méthode du paillage conserve l’humidité du sol après la pluie, grâce à un lit de paille et une protection contre l’hiver. Il faut aussi désherber avec un herbicide.

Les plantes à bulbe représentent une gamme spéciale de plantes vivaces, disposant d’un organe souterrain qui emmagasine les substances nécessaires à sa survie et à sa régénérescence. Les plus connues dans cette catégorie sont les bégonias et les dahlias. Il est important de trouver une bonne profondeur pour ces plantes. Et pour bien planter, un objet spécial tel que le planteur à bulbe est nécessaire. Il est recommandé de semer les plantes bulbes entre le mois d’octobre et de novembre. Pour leur protection en hiver, prévoir le paillet ou les mettre dans le grenier.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales