Bricoleurs.Tv » Jardin et espaces verts » Rempoter et replanter

Entretenir les plantes et recourir au replantage et au rempotage

Les maladies, l’encombrement des racines ou des feuilles et l’appauvrissement de la terre sont des facteurs qui sont à la source du dépérissement des plantes. Pour éviter ces problèmes, il faut procéder soit au rempotage soit au replantage. Rempoter revient à aérer les racines et multiplier vos plantes. Quant au replantage, il est utile pour les laisser pousser correctement sans que les racines ne s’entremêlent.

Rempoter et replanter

La première étape consiste à rassembler les outils nécessaires pour l’entretien. Ensuite, préparez la plante ainsi que l’espace où elle va être replantée ou rempotée. Il est à noter que le meilleur moment pour effectuer le replantage se situe lorsque le cycle de végétation cesse entre l’automne et le printemps. En ce qui concerne le rempotage, on peut l’effectuer tout au long de l’année.

La liste des matériels à avoir

  1. Les pots : il existe deux sortes de pots, en plastique ou en terre cuite avec plusieurs tailles et munies d’une réserve d’eau
  2. Le plantoir : choisissez-en un qui ait une petite lame pour les pots de petite taille et une grande pour les plus grands pots
  3. Le sécateur : il sert surtout à élaguer la plante au moment du rempotage afin que l’eau ne s’évapore pas trop
  4. Le couteau : veillez à ce qu’il soit bien aiguisé car il est utile pour tailler les racines
  5. Le nouveau terreau remplacera l’ancien lors du rempotage
  6. L’engrais : d’abord en petite quantité puis progressivement lorsque la plante grandira, il faudra en rajouter
  7. Un petit arrosoir pour les petits pots et un grand arrosoir pour les grands pots
  8. La bêche : prenez une bêche avec une longue lame
  9. La brosse vous servira pour frotter les pots qui sont embourbés
  10. L’eau de javel : aseptisez les pots car les anciens pots contiennent des maladies
revenir en haut

Le rempotage

A un moment de sa vie, les racines d’une plante envahissent le pot et empêchent la plante de bien grandir. En effet, la terre contient les nutriments indispensables à la bonne croissance de la plante. Au final, la plante se fane ou meurt. Pour devancer ce genre de problèmes, effectuez un rempotage à n’importe quel moment de l’année. Dans les cas où les racines manquent d’espace et apparaissent à l’extérieur du pot, replantez carrément la plante dans un pot plus profond. Mais attention, seules les parties dénuées de feuilles sont à enfouir dans le pot. En ce qui concerne les dimensions du pot, assurez-vous que son diamètre soit le double de celle de la plante. En revanche, n’utilisez pas des pots ronds c’est-à-dire que l’ouverture soit plus petite que la base. Enfin, le rempotage en général consiste en pratique à diviser la plante en deux pour replanter chacune séparément.

Avant de commencer le rempotage, trempez les racines de la plante quelques heures dans l’eau pour les hydrater et pour que le terreau s’y adhère et puisse bien les envelopper. Par contre, on ne doit pas pratiquer cette opération sur des plantes épaisses. Deuxièmement, saisissez le pot puis tapez la base vers le bas pour ôter la plante du pot. Prenez-la par la partie inférieure de la tige. Dans un troisième temps, taillez les racines et déposez la plante dans un récipient qui contient de l’eau, afin de la nourrir et la protéger de la sècheresse. Si vous avez l’intention d’utiliser un vieux pot, veillez à ce que celui-ci soit bien propre. Pour ce faire, ajoutez un peu de javel dans de l’eau et plongez le pot en question. Raclez bien le pot et lavez à l’eau. Ensuite, disposez des morceaux de pot en terre et des granules d’argile au fond du pot. Ils permettront d’humecter les racines et pour que ces dernières ne bouchent pas le fond du pot. En ce qui concerne la préparation du terreau, il doit être mélangé avec de la tourbe et un peu d’engrais pour nourrir la plante.

revenir en haut

Le replantage

Replanter revient à essoucher une plante à l’aide d’une bêche pour la mettre à un autre endroit. Le système est donc différent du rempotage. Pour cela, choisissez un endroit qui soit assez vaste pour que la plante puisse bien grandir, mais pas au détriment des autres plantes. Si vous voulez avoir une plante de petite taille, procédez à une taille régulière des racines car plus celles-ci sont petites, moins la plante risque d’envahir votre jardin. Assurez-vous par ailleurs qu’il se fasse à un replantage régulier, tous les deux ans en général. Vous pouvez grâce au replantage, multipliez votre arbuste. Pour y arriver déterrez la plante-mère, découpez une jeune pousse avec au minimum un bourgeon. Plantez ensuite le rejet indépendamment de la plante où il a été récupéré. Replanter une plante signifie également la rajeunir, car plus elle grandit, plus ses racines s’entremêlent et la plante perd de sa vigueur, faute d’entretien. Replantez-la de ce fait dans un trou plus profond.

Pour maximiser vos chances de réussir le replantage, faites-le une fois que la végétation s’arrête, c’est-à-dire entre automne et printemps, cependant pas durant la neige. Pour commencer, arrosez votre plante avec beaucoup d’eau deux jours avant de la déterrer et taillez d’ores et déjà les branches encombrantes. A l’aide de la bêche, sectionnez une tranchée dont le diamètre doit être équivalent à celui de la plante autour des racines. Au besoin, utilisez une hache pour les racines trop épaisses. Soulevez ensuite la plante à l’endroit de la tranchée. Ensuite, vous devez déplacer la plante avec un peu de terre dans laquelle elle a poussé afin qu’elle s’habitue petit à petit à son nouvel emplacement. La seconde phase de l’opération consiste maintenant à creuser un trou d’un demi-mètre de profondeur là où vous allez replanter l’arbuste. A l’inverse du rempotage, le nouveau terreau n’a pas besoin de suppléments nutritifs comme l’engrais. Patientez le temps que l’arbre se soit acclimaté dans un nouvel espace. Quant au replantage proprement dit, placez doucement la plante dans le trou en le remplissant ensuite avec du terreau. Arrosez la plante jusqu’à ce que la terre ressemble à de la bourbe. Placez un tuteur pour que la plante ne fléchisse pas, surtout si son nouvel emplacement est exposé au vent ou si la terre est sablonneuse.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales