Bricoleurs.Tv » Jardin et espaces verts » Plantes vertes » Les plantes dépolluantes

Ménager l’atmosphère de votre maison en cultivant des plantes dépolluantes

L’atmosphère dans une maison renferme une infinité de parasites souvent indécelables à l'oeil nu qui peuvent nuire à la santé de ses occupants. Afin d’y remédier, l’adoption des plantes dépolluantes s’avère être une solution efficace. Ces dernières ont pour rôle principal de purifier l’air dans une maison en aspirant certains produits chimiques. Ces impuretés peuvent être des solvants, des produits de nettoyages, des substances allergènes et d'autres polluants qu'on peut retrouver dans les produits chimiques. Par ailleurs, les sources de pollution sont surtout les produits qui contiennent des composés organiques volatiles très présents dans notre entourage à l'exemple des meubles en contreplaqué, les détergents, les plastiques ainsi que les ondes électromagnétiques.

Les plantes dépolluantes

Les plantes dépolluantes, outre leur rôle purifiant, peuvent également servir de plante décorative. Elles sont d’ailleurs faciles à installer et ne requièrent que peu d’entretien. Les plantes dépolluantes sont aussi bien variées dans leurs effets que dans leurs types. De ce fait, le choix de ces plantes dépend de l’endroit où elles seront installées. L’installation de la plante dans la maison est donc une étape très importante puisque celle-ci doit être disposée dans un coin stratégique afin de nettoyer le plus d’espace possible. Par la suite, il est important d’effectuer des entretiens périodiques sur la plante dépolluante afin de pérenniser son effet.

Le fonctionnement des plantes dépolluantes

Au cours de leur photosynthèse, ces plantes absorbent les particules nocives de l’air et les intègrent dans leurs organismes. Ces éléments sont véhiculés jusqu’aux racines de la plante où elles seront détruites. Ce cycle s’effectue et se renouvelle rapidement chaque jour, apportant une amélioration visible en peu de temps dans l’atmosphère de votre maison. L’aération grâce aux plantes dépolluantes est fortement conseillée pour réduire les effets des produits chimiques sur les enfants, notamment contre les crises d’asthme et de laryngite. Quelques plantes placées aux bons endroits suffisent pour assainir l’air d’une résidence. Les plantes dépolluantes sont également sources d’oxygène et un espace vert donne généralement une touche agréable dans une maison.

revenir en haut

Le choix d’une plante dépolluante

Les plantes dépolluantes sont très diversifiées. La contrainte à considérer réside dans la nature de la pollution qui existe dans votre maison. Les plus utilisées sont le chlorophytum et le dracaena. Le chlorophytum permet d’absorber le monoxyde de carbone, les allergènes, le toluène et le formaldéhyde qu’on peut retrouver dans les produits tels que la peinture à l’eau, les produits ménagers, les contreplaqués mais aussi le gaz, les adhésifs et les laques. Le dracæna quant à lui, est reconnu pour ses vertus de réducteur des agents nocifs tels que le formaldéhyde mais aussi le benzène, très présent dans les peintures, le plastique, la résine et surtout la fumée des cigarettes. Par ailleurs, de simples plantes comme l’azalée, le lierre ou la fleur de lune vous permettront de réduire considérablement les pollutions dans votre maison. Les cactus par contre réduisent les pollutions dues aux ondes électromagnétiques.

revenir en haut

L’emplacement des plantes dépolluantes

Les plantes dépolluantes sont généralement effectives lors de leurs acquisition et il vous appartient de les répartir dans votre demeure. La plupart des plantes dépolluantes sont généralement disposées dans la salle de séjour pour la visibilité mais surtout parce que c’est souvent un grand espace très exposé aux agents polluants. Vous pouvez très bien les mettre dans la chambre à coucher, comme le lierre qui peut vous protéger contre les substances allergènes qu’on retrouve dans les moquettes. Les plantes telles que l’azalée, peuvent être disposées dans les toilettes car elles aident à atténuer les effets de l’ammoniac et des détergents. Certaines plantes comme le chlorophytum peuvent être placées partout dans la maison. Il est aussi conseillé de vous procurer la liste des plantes dépolluantes et de faire un assemblage dans une pièce afin d’en combiner les vertus. Une plante tous les 10m² sera amplement suffisant pour maintenir votre maison aérée.

revenir en haut

Entretien et précautions

Comme la plupart des plantes, celles qui sont dépolluantes nécessitent un entretien régulier. Il faut les arroser périodiquement et surtout les placer dans un endroit ensoleillé. Cependant, il est important de toujours mettre un terreau et veiller à ce qu’il soit toujours humide car plus la plante est hydratée, plus elle sera efficace dans l’élimination de la pollution. N’oubliez pas également de nettoyer la poussière sur votre plante en vaporisant de l’eau pure sur les deux faces de ses feuilles. D’autre part, évitez de les mettre à la portée des enfants ou des animaux qui pourraient les ingurgiter. Certaines feuilles comme celles du spathiphyllum sont toxiques et irritent la gorge. Contrairement à ce qu’on pense, l’émission de gaz carbonique des plantes pendant la nuit est largement inférieure à celle émise par les humains, il n’y a donc aucun risque d’intoxication même si on les garde dans la chambre à coucher.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales