Bricoleurs.Tv » Jardin et espaces verts » Plantes vertes » Les plantes d’intérieur

Rempoter, arroser et entretenir les plantes d’intérieur

Les plantes vertes ou les plantes fleuries à l’intérieur des constructions ou des habitations ont depuis toujours constituées un élément décoratif important. Il existe pour cela de nombreuses plantes qui peuvent orner l’intérieur d’une habitation. Toutefois, les plantes d'intérieur sont généralement assez spécifiques et demandent un entretien suivi.

Les plantes d’intérieur

Parmi les plantes à fleur d’intérieur les plus connues et les plus faciles à entretien, on peut trouver l’anthurium, les pommiers d’amour, les amaryllis et les poinsettias. Pour ce qui est des plantes vertes, les fougères restent très prisées ainsi que les ficus et le croton. Pour les plantes vertes d’intérieur, ce sont surtout les plantes à feuillage dense qui sont les plus appréciés. Malgré le fait qu’ils soient cultivés en intérieur, il est important d’aménager un certain environnement pour ces plantes. Pour pouvoir synthétiser et croître normalement, ils ont besoin de lumière d’où l’importance de les placer près des fenêtres ou d’autres ouvertures. Toutefois, pour les endroits assez renfermés, la lumières des tubes à néon ou des lampes à mercure peuvent constituer un bon substitut. Tournés vers l’est, ils pourront bénéficier des rayons du soleil le matin, ce qui est l’idéal pour leur croissance et la photosynthèse car ces rayons sont peu agressifs.

Le rempotage des plantes d’intérieur

Le rempotage dépend de la variété de la plante. Certains indices peuvent aider pour déterminer le moment idéal. On peut citer par exemple la perte rapide du feuillage ou le jaunissement des feuilles, dans certains cas les nouvelles feuilles rétrécissent, les racines poussant à travers le pot, ou encore l’eau n’est plus assez absorbé par le substrat et s’écoule rapidement. Dans certains cas, on peut profiter du moment du rempotage pour changer le tuteur des plantes grimpantes. Pour le choix du pot, les pots en terre sont les plus appropriés. Les choisir de préférence plus grand de 2 ou 3cm du précédent. Pour faciliter le drainage, on dispose la plupart du temps des billes d’argiles humidifiées ou des petits cailloux dans le fond du contenant et on versera dessus du compost puis on disposera la motte de la plante dépotée et on posera par dessus tout en la tassant. Les billes d’argile peuvent être remplacées avec des petites boules de papier aluminium. Quant aux espaces vides, ils seront comblés avec de la terre mélangée à du terreau qu’on peut trouver dans le commerce. On peut également profiter du rempotage pour rajouter de l’engrais. Pour ceux qui désirent faire eux-mêmes leur composts, ils peuvent le composer avec du terreau, de la terre franche, de la terre de bruyère qui est aussi appelé tourbe et du sables de rivière. La fin de l’hiver constitue une période idéale pour le rempotage car c’est aussi le moment de croissance des plantes.

revenir en haut

L’arrosage des plantes d’intérieur

En ce qui concerne l’arrosage, la fréquence dépend du type de plante. Généralement un arrosage en petite quantité mais de façon régulière est souhaitable plutôt qu’un arrosage abondant mais très espacé. Il est important de noter que le chauffage dessèche rapidement les feuilles d’où la nécessité de les hydrater régulièrement en les vaporisant avec un brumisateur assez souvent et en les arrosant régulièrement. Pour les plantes fleuries, il est préférable de diminuer le thermostat de la pièce pendant la nuit pour ne pas étouffer les feuilles. Pendant l’été il importe de sortir les plantes de temps en temps pour aider à leur croissance et à la floraison surtout si la plante est gardé à une température ambiante de 20°C. Pour contrer la sécheresse hivernale, on peut disposer des humidificateurs sur les radiateurs. Quant à l’eau utilisée, il est préférable d’éviter d’utiliser l’eau du robinet. Par ailleurs, peu de plantes apprécient le calcaire contenu dans cette eau. Pour les plantes à grand feuillage, il est préférable d’effectuer un arrosage directement sur le socle soutenant la plante.

revenir en haut

Les soins à apporter aux plantes d’intérieur

Du fait, de l’environnement clos des plantes d’intérieur, il est important d’essuyer assez régulièrement les feuilles car la poussière accumulée fait office d’écran à la lumière du soleil entrainant un jaunissement des feuilles. Pour l’apport en engrais, il est souvent conseillé de le faire entre mars et septembre à une fréquence d’une fois tous les 15jours pendant cette période. Cependant, il dépend essentiellement de la variété de la plante choisie. Toutefois, une grande attention doit être apportée pour ce qui est du dosage de l’engrais. En effet, si l’engrais est insuffisant, la croissance de la plante sera ralentie et au contraire, s’il est trop abondant, cela risquerait de pourrir les branches voire même de provoquer certaines brulures identique à ce que peut causer une trop grande exposition de la plante au soleil. La taille est aussi primordiale pour la croissance des plantes. Celle-ci consiste principalement à couper les branches mortes et à enlever les feuilles et les fleurs desséchées.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales