Bricoleurs.Tv » Jardin et espaces verts » Plantes vertes » Le Genévrier

Réussir la plantation et l’entretien du genévrier

Le genévrier est une plante poussant naturellement en Europe et qui appartient à la famille des cupressacées. Ce conifère non résineux affiche une allure en colonne et ses feuilles sont persistantes. Il se caractérise par des aiguilles affichant des rayures de couleur blanche sur l’une de ses faces. A maturité, la taille du genévrier ne dépasse généralement pas trois à cinq mètres. Il faut néanmoins noter qu’il existe des genévriers qui peuvent atteindre la hauteur respectable de dix mètres. Plante millénaire, le genévrier doit être soigné afin qu’il puisse afficher constamment une allure majestueuse.

Le Genévrier

Le genévrier est une plante très résistante et supporte très bien le froid. Elle peut tenir bon jusqu’à une température de -15°C. Cette plante pousse habituellement à l’état sauvage mais peut très bien être cultivé en jardin en tant que bonsaï ou en tant que haie.

Planter le genévrier

Pour que le genévrier puisse pousser en beauté, il faut qu’il soit bien exposé aux rayons du soleil. Concernant le sol de plantation, celui-ci doit être de nature caillouteuse et renfermer un minimum de calcaire. Le sol doit par ailleurs être bien drainé. Concernant les semis, les graines sont dispersées pendant l’automne et doivent être recouvertes avec du sable. Pour pouvoir multiplier le genévrier, il faut faire appel à la technique du bouturage à laquelle on procèdera également en automne, aux environs du mois de septembre ou du mois d’octobre. Les pots ou bacs à utiliser à cet effet doivent renfermer un terreau bien sableux. Les boutures à utiliser dans ce cadre doivent impérativement être plongées dans de l’hormone pour obtenir les meilleurs résultats possibles.

revenir en haut

Entretenir le genévrier

Pour bien entretenir le genévrier, il faut prendre différentes précautions. Le plus important est de bien garder à l’esprit que cet arbre ne supporte pas être inondé d’eau. Son besoin en eau peu important fait d’ailleurs du genévrier une plante idéale pour les régions du sud de la France où le soleil est très présent. Concernant la taille du genévrier, cet arbre appartient à la catégorie de ces plantes qui n’en ont pas grand besoin. Il est préférable de tailler cet arbre aussi peu souvent que possible et surtout il ne faudra jamais tailler les cimes du genévrier. Cela altèrerait irrémédiablement la superbe allure du genévrier. Bien que le genévrier soit peu exigeant, il est quand même nécessaire qu’on fasse appel à de l’engrais lorsqu’on procède à la plantation.

revenir en haut

Informations utiles concernant le genévrier

Le genévrier possède plusieurs spécificités qui gagnent à être connues. Concernant les maladies et autres plaies qui pourraient porter atteinte à la santé du genévrier, il est utile de mettre l’accent sur le fait que cette plante est protégée par ses feuilles. Ces dernières étant particulièrement piquantes, bon nombre d’insectes choisissent de se terrer sur les branches du genévrier afin d’échapper à leurs prédateurs naturels. Les oiseaux sont également des hôtes réguliers des genévriers. En plus de ces particularités très utiles du genévrier, cet arbre s’avère en plus salutaire pour l’environnement dans la mesure où sa capacité de retenir la terre grâce à ces racines très ramifiées permet de limiter les phénomènes d’érosion au niveau des pentes rocailleuses.

revenir en haut

La récolte du genévrier

Le genévrier se récolte de préférence en automne et la récolte ne doit se faire que deux ans après la plantation de cet arbre, au mois d’octobre. Avant de procéder à cette opération, il faut vérifier que la baie est bien mûre. Pour cela, il suffit de palper la chair du fruit laquelle doit être tendre et souple. Du fait de la présence d’épines, la récolte du genévrier n’est pas toujours aisée. Pour limiter les piqûres, des petites mains sont sollicitées pour la récolte. Quelle que soit la technique utilisée, il est pratiquement impossible d’échapper aux piqûres. Pour éviter les désagréments de la cueillette à la main, il existe une méthode plus radicale consistant à secouer le genévrier par le biais d’une corde passée autour du tronc du genévrier. Les baies tombent très rapidement et il ne reste dès lors plus qu’à choisir les bons fruits.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales