Bricoleurs.Tv » Jardin et espaces verts » Plantes vertes » L’Aréca

Plantation, entretien et conseil pour la culture de l’areca

Comme tout végétal, l’areca est une plante qui ne peut s’épanouir que dans des conditions très spéciales. Etant une plante tropicale par excellence, la plantation de l’areca demande beaucoup de précautions très spéciales. Il faut lui offrir un environnement similaire à celui dont il profite au sein de son habitat naturel. De plus, il exige une attention particulière de tous les instants.

L’Aréca

L’areca compte parmi les espèces tropicales qui peuvent très bien être plantées en intérieur. Du fait de ses caractéristiques, ce palmier a besoin d’un espace suffisamment large pour pouvoir s’épanouir. Quoi qu’il en soit, l’areca apporte une touche résolument exotique à l’espace qu’il occupe. Pour pouvoir profiter tout au long de l’année de la beauté de cette plante, il faut en prendre soin.

Les conseils pour la plantation de l’areca

L’épanouissement de l’areca exige un terreau de bonne qualité. Il sera notamment possible d’effectuer un mélange constitué à 35 % de compost. Si ce n’est pas faisable, on peut toujours acquérir un terreau spécifique aux plantes vertes. Pour que la plante puisse être bien drainée, il est nécessaire de placer du gravier, des billes d’argile et/ou des petits cailloux au fond du pot. Cette précaution est indispensable pour éviter que les racines de l’areca ne soient pas littéralement inondées d’eau, entraînant la fanaison de la plante.

La taille de pot de fleurs joue aussi un rôle si important dans la croissance du plant d’areca et il faut en choisir la bonne. Régulièrement, il est nécessaire de procéder à un surfaçage de la plante. Tous les deux ans, l’areca doit être rempoté et cette opération doit impérativement être réalisée en été. D’une manière générale, l’areca se plante en intérieur. Dans le cas où on envisage de l’installer à l’extérieur, il faut savoir que ce palmier supporte très mal les basses températures. Il n’est possible d’envisager une plantation en terre si ce n’est dans les régions où les hivers sont cléments.

Placé à l’intérieur, son emplacement idéal, l’areca a besoin d’une température ambiante avoisinant les 20°C. L’areca a par ailleurs besoin d’une bonne quantité de lumière sans pour autant supporter les rayons du soleil. Si on choisit de le mettre près d’une vitre, il faut veiller à ce que l’exposition aux rayons du soleil ne soit pas trop forte. Les feuilles de la plante pourraient devenir très sèches et se faner si on n’y prend pas garde. Le mieux serait de le poser près d’une fenêtre qui se tourne vers l’ouest.

revenir en haut

L’entretien de l’areca

Comme l’areca affiche un gros besoin en lumière, il faudra s’assurer qu’il en profite au maximum, jour après jour. Si besoin est, il ne faut surtout pas hésiter à le déplacer en prenant soin d’éviter les endroits surexposés au soleil. A propos de l’arrosage, il faut savoir que l’areca n’a pas excessivement besoin d’eau. Cette opération sera donc faite avec parcimonie et en utilisant de l’eau non calcaire à raison de deux à trois fois par semaine en été. Pendant la saison hivernale, les arrosages doivent être espacés de l’ordre de deux à trois fois tous les mois. Dans tous les cas, il ne faut pas mettre de l’eau dans la soucoupe du pot. En même temps, il est nécessaire de faire un vaporisateur d’eau ou à un brumisateur pour humidifier ces feuilles de façon modérée. Pendant la saison estivale, l’areca a besoin d’une bonne dose d’engrais pour s’épanouir. Par contre, il pourra s’en passer pendant l’automne et l’hiver. Ainsi, il faudra éviter de lui apporter de l’engrais entre le mois d’octobre et le mois d’avril.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales