Bricoleurs.Tv » Jardin et espaces verts » Les rosiers » Taille des rosiers grimpants

Comment avoir beaucoup plus de fleurs sur les rosiers grimpants ?

On cultive les rosiers grimpants pour palisser un mur ou pour décorer une structure qui leur servent de support. Les rosiers grimpants peuvent être remontants ou non-remontants en fonction de leur floraison. A cause de cette différence, la taille de chaque espèce sera différente. La taille dépendra également de l’âge du rosier. Toutefois, il faut le faire d’une manière régulière pour que les rameaux ne poussent pas dans n’importe quelle direction et pour favoriser la floraison ainsi que pour équilibrer le port de chaque rosier.

Taille des rosiers grimpants

Il faut tailler les rosiers grimpants afin que leurs branches n’envahissent pas leur support ou n’étouffent les autres plantes qui se trouvent à proximité. Pour réussir ce genre d’entretien, il est recommandé d’utiliser les bons outils et de suivre les techniques de taille adaptées à votre rosier grimpant.

Les outils pour la taille des rosiers

Pour mener à bien ce travail de jardinage, voici la liste des outils et des accessoires dont vous aurez besoin :

  1. Une paire de gants pour éviter de s’écorcher avec les épines
  2. Une combinaison de travail
  3. Un escabeau pour la taille des rameaux en hauteur
  4. Un sécateur pour couper les jeunes rameaux
  5. Un ébranchoir pour les branches plus vigoureuses
  6. Du mastic cicatrisant à appliqueraprès la taille
revenir en haut

La taille des rosiers grimpants non-remontants

Un rosier non-remontant fleurit abondamment à la fin de la saison printanière et ne porte plus de fleurs durant les autres saisons. Les fleurs apparaissent sur les rameaux courts naissant à la base d’une tige âgée d’au moins un an. De ce fait, on s’abstiendra de le tailler à la fin de l’hiver au risque de ne pas voir beaucoup d’inflorescence. Les tiges de plus de deux ans peuvent être gardées car elles peuvent porter des ramures secondaires de fleurs. Dans ce cas, on taillera moyennement les branches épaisses tandis que les jeunes rameaux seront plus raccourcis pour favoriser une repousse robuste. Par ailleurs, il est conseillé de conserver les tiges nées au cours de l’année et celles qui datent de l’année précédente. Quant aux branches vraiment vieilles qui se trouvent principalement à la base du rosier, il faut les rabattre vigoureusement pour ne pas étouffer les nouvelles tiges. Taillez vos rosiers non-remontants immédiatement après la floraison, c’est-à-dire à la fin du mois de juillet. Pour votre information, les rosiers non-remontants sont entre autres l’Albertine, l’Alberic Barbier, le Wedding Day ou le Domaine de Courson.

revenir en haut

La taille des rosiers grimpants remontants

Les rosiers grimpants remontants sont reconnaissables à leur stature filiforme et à leurs branches rigides. Les fleurs se trouvent sur les tiges latérales de l’année précédente. Le rosier grimpant remontant fleurit au mois de mai voire même en juin et continue à fleurir jusqu’à l’automne. Généralement, cette période s’étend à la deuxième quinzaine de février jusqu’à la mi-mars. Vous le saurez lorsque les premiers bourgeons apparaîtront. Il est préférable de le tailler à la fin de la gelée lorsque la végétation aura repris. Si vous le taillez plus tôt que prévu, les jeunes pousses seront ruinées par le gel et il est fort probable que le rosier ne fleurisse pas le restant de l’année. Normalement, les inflorescences naissent sur les tiges courtes qui poussent au bout des rameaux déjà présents ainsi que sur ceux qui sont nés au cours de l’année. Dans ce cas-là, supprimez le tiers des tiges âgées de trois ans voire plus pour favoriser la repousse depuis la base du rosier. Cette technique de taille se fera au pied du rosier avec un ébranchoir étant donné que cette partie de la plante est vigoureuse. L’Eric Tabarly, le Clair matin, le Ghislaine de Feligonde ou la France Climbing sont des variétés de rosiers grimpants remontants.

revenir en haut

La taille des rosiers grimpants en liane

Le Bobie James, le Francis E. Lester, le Kew Rambler et le Dentelle de Malines sont des variétés de rosier grimpant dit en liane. Les rosiers lianes sont en effet des rosiers grimpants dont les branches sont extrêmement dures. Les tiges peuvent atteindre plus de 10 mètres de longueur, idéales pour les parcs ou les vastes jardins à l’intérieur duquel elles pourront mieux se déployer. Ce genre de rosier grimpant est taillé en été car la majeure partie des lianes qui la constituent sont principalement des non-remontants. Comme ces rosiers sont de nature envahissante, il convient de les tailler à intervalle espacé au risque d’obtenir plus de bois que de fleurs. Il vaut mieux le laisser pousser à leur propre rythme. Si les lianes et les feuilles deviennent trop encombrantes, vous pourrez alors tailler les vieilles branches à même la souche. Cela stimulera l’émission de nombreuses nouvelles tiges qui ne porteront pas de fleurs dès la première année mais garantira au rosier une nouvelle armature pour le rosier, une façon d’équilibrer le port naturel de la plante pour quelques années. Cette technique s’appelle la taille de formation.

revenir en haut

La taille des vieux rosiers grimpants

Les vieux rosiers grimpants se reconnaissent à l’écorce grisâtre de leur bois malgré le fait qu’ils fleurissent toujours. Pour les rafraîchir, on procèdera à une taille massive à la fin de l’hiver. Nettoyez la souche en enlevant les herbes qui s’y trouvent, puis éliminez les branches mortes et les rameaux chétifs. Lorsque vous auriez dégagé le pied du rosier, vous pourrez en profiter pour favoriser une nouvelle branche qui servira de charpente aux nouvelles pousses.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales