Bricoleurs.Tv » Jardin et espaces verts » Les rosiers » Comment tailler des rosiers

Tailler les rosiers : les étapes à suivre en fonction des espèces

Comme toutes les plantes, les rosiers demandent une attention particulière. Certains estiment que le plus difficile est la floraison, mais l'entretien et la taille de la plante sont également très importantes pour son développement. En effet, tailler un rosier permet d'éliminer les mauvaises branches pour le renforcer, ainsi les fleurs sont plus belles et grandes. Il est nécessaire d'identifier les éléments perturbateurs, la coupe doit être précise et adaptée à chaque situation, car le rosier risque de dépérir.

Comment tailler des rosiers

Nous commencerons par déterminer l’état de la plante en vérifiant son aspect. Nous identifierons les mauvais signes tels que des branches ou des bourgeons morts. Nous déblaierons également le sol pour revigorer la plante. Ensuite, nous procéderons à la taille qui varie en fonction de l’âge du rosier. De plus, elle est également différente en fonction de l’espèce, et nous donnerons les étapes à suivre pour effectuer correctement la taille. Enfin, nous donnerons quelques conseils pour l’entretien global du rosier pour qu’il puisse se développer.

La préparation du rosier

Voici les outils nécessaires pour tailler un rosier :

La période idéale pour une première coupe est après l’hiver quand il n’y a plus aucun risque de gel. Il faut commencer par déterminer l’état de la plante, et vérifier les parties abîmées ou qui ne sont pas développées. Les rosiers qui ont du mal à pousser doivent être éliminés car elles perturbent le développement des plantes saines. L’enchevêtrement est également un signe de dysfonctionnement. Il faut alors commencer par nettoyer le sol aux alentours du rosier, et éliminer toutes les mauvaises herbes et les rosiers en mauvais état.

revenir en haut

Tailler le rosier

La première découpe est essentiel et elle est nécessaire dès la première année. Le principal ennemi du rosier est le gourmand qui est une branche prédominante qui consomme plus de sève que nécessaire. On peut l’identifier facilement, car elle est la plus robuste alors que les autres branches sont considérablement affectés. De plus, elle donne rarement des feuilles, aussi découpez sa base, et lissez les pourtours de l’entaille. Des branches trop nombreuses sont également néfastes, aussi éliminez celles qui vous semblent inutiles. L’emplacement de la découpe est l’étape la plus importante, elle doit être en biseau à 1 cm du bourgeon. L’entaille doit être nette et il faut garder à l’esprit que le bourgeon doit avoir assez d’espace sur tous les côtés pour sortir correctement. Pendant cette première année, bêchez le sol jusqu’à 15 centimètres, et enlevez toutes les racines. Selon l’état de la branche, il faut laisser 3 bourgeons naissants, et il faut toujours les découper par le haut.

revenir en haut

Les différents types de rosiers

La préparation et la découpe générale est identique pour toutes les espèces, mais il y existe cependant quelques petits détails qui diffèrent au niveau du taillage de chaque espèce. Voici les espèces les plus fréquentes de rosier :

  • Les rosiers tiges
  • Les grimpants
  • Les miniatures
  • Les arbustes

Le rosier grimpant demande peu d’entretien, et contrairement aux autres, il faut tailler le minimum pendant la première année. Toutefois, l’état du sol doit être soigné, car il a besoin d’espace pour croître. Le rosier tige est exactement à l’opposé, les branches doivent être raccourcies pour obtenir de belles fleurs, aussi les coupes sont régulières pendant les trois premières années. Les rosiers miniatures sont les plus fragiles et on ne doit jamais les tailler pendant la première année. Cependant, un nettoyage sommaire est conseillé pour les années suivantes. Les rosiers arbustes se développent rapidement, aussi on taille les branches de moitié. Il est à noter que cette espèce donne moins de roses, donc l’emplacement des branches contribue également à l’esthétique. Tailler des rosiers est aisé du moment qu’on détecte les mauvais signes, toutefois une découpe importante nuit parfois à la croissance naturelle de la plante. C’est pourquoi un contrôle régulier est indispensable pour que vos rosiers puissent se développer convenablement.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales