Bricoleurs.Tv » Jardin et espaces verts » Les plantes grimpantes

Décorer un jardin ou un espace extérieur à l’aide de plantes grimpantes bien entretenues

Les plantes grimpantes sont parfaitement adaptées pour cacher un grillage, habiller un mur ou pour orner une allée. Elles se développent différemment, suivant les espèces, et doivent être entretenues spécifiquement. Elles sont choisies suivant le résultat escompté, le feuillage, les fleurs, la période de floraison, leur parfum, et l'espace réservé à leur développement.

Les plantes grimpantes

Certaines plantes ne nécessitent aucune attache mais il est nécessaire de bien déterminer leur zone de croissance et leur support afin d’obtenir de meilleurs effets. La plante doit convenir au mur, à la grille et au support existant. Un lierre et une vigne vierge peuvent être plantés sans fixation supplémentaire, à proximité d’un mur. Les rosiers-lianes ou les clématites Montana conviennent pour une clôture en grillage. Les supports naturels ou artificiels tels que les treillis en bois, les filets en plastique, les tonnelles, les arceaux métalliques, ou les colonnes conviennent à plusieurs types de plantes. Il est possible d’installer ou de créer un support suivant l’apparence du mur ou de l’installation à aménager.

Choisir une plante grimpante

Les plantes grimpantes possédant un tronc en bois telles que la glycine ou la bignone sont classés dans la famille des ligneuses. La capucine et l’ipomée sont catégorisées dans le groupe des herbacées. La clématite et la passiflore, sont cultivées pour leurs fleurs. Les végétaux à fruits tels que le kiwi, ou le célastre grimpant, peuvent décorer le jardin. La glycine, le pois de senteur et le chèvrefeuille sont très appréciés pour leur parfum. Une vigne vierge et le kiwi arctique permettent de recouvrir d’un feuillage dense, un pan de mur. L’orientation de la plantation est aussi un critère à prendre en compte lors du choix de la plante grimpante. Ainsi, l’hortensia rampant se plante au nord tandis que l’actinidia est plus approprié pour une façade orientée vers le sud. La vigne vierge est à placer à l’est et la glycine est adaptée pour la partie occidentale du jardin ou de la maison.

revenir en haut

Les techniques de mise en terre

La plante grimpante achetée en conteneur peut être plantée toute l’année. Il est conseillé d’éviter de planter en hiver, lorsqu’il gèle ou en été, pendant la canicule. Le processus de mise en terre consiste à installer la plante sur une exposition ensoleillée et à proximité du support. Pour ce faire, creusez un trou d’une plus grande dimension que celle du conteneur. Enlevez le pot tout en préservant la plante. Réhydratez ensuite, le végétal, et vérifiez que les racines ne s’enroulent pas. Puis, placez la motte en inclinant légèrement la plante vers le support. Rebouchez le trou, bien tasser la terre et arrosez. Enfin, paillez la base de la plante afin que les racines ne se dessèchent. Certaines plantes ne pouvant s’agripper naturellement sur le support nécessitent un palissage. Ainsi, les tiges de la plante sont à attacher subtilement au moyen de liens, suivant la forme de développement souhaitée.

revenir en haut

Entretenir une plante grimpante

Un arrosage fréquent est indispensable pour une bonne croissance de votre plante grimpante. L’aspersion doit être abondante pendant les périodes de sécheresse, et lorsque la plante est installée à l’abri de la pluie. Le sol est à nettoyer régulièrement, et les branches sèches ou brisées sont à éliminer. Afin de prévenir les maladies, l’air doit pouvoir bien circuler entre la plante et le support. L’apport en fertilisants n’est nécessaire que pour un sol aride. L’engrais est à appliquer une fois par an et suivant les doses indiquées sur l’emballage, ou la fiche accompagnant la plante. L’application d’un insecticide ou d’un fongicide est nécessaire lorsqu’une maladie ou une invasion d’insectes se manifeste. La fréquence de la taille varie suivant l’espèce ou la variété des végétaux. Ainsi, une simple taille d’éclaircissement suffit pour ventiler une plante ligneuse. Une plante à floraison printanière est à entretenir à la fin du printemps, tandis que les soins pour une plante à floraison estivale s’effectueront en hiver. Pour un végétal rampant le long d’un mur, les tiges susceptibles de boucher les tuyauteries ou d’envahir le toit, sont à sectionner.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales