Bricoleurs.Tv » Jardin et espaces verts » Les Fruits du Jardin » Le poirier

Le poirier, un arbre fruitier qui se développe rapidement à condition d’être bien entretenu

Avoir un poirier dans son jardin est toujours plaisant, surtout quand on sait que c'est un arbre dont les fruits sont très goûteux. Le poirier est également très cultivé pour son bois qui est un matériau idéal pour la menuiserie et l’ébenisterie. Les variétés de poiriers s'adaptent facilement à tous les espaces et à la plupart des structures géologiques. Cependant, à partir de sa mise en terre, le poirier nécessite un suivi particulier pour le faire fructifier et ralentir son vieillissement. Au cours des saisons, la structure de l'arbre évolue et de petites actions permettent de le maintenir en bonne santé. C'est pourquoi il faut entretenir la plante. Paradoxalement, le poirier possède une très grande longévité tout en étant à la fois vulnérable. En effet, certains insectes, certaines plantes et également les variations climatiques peuvent nuire au développement de cet arbre. L'entretien d'un poirier doit de ce fait être régulier.

Le poirier

La plantation d’un poirier commence par le choix de l’endroit où l’arbre sera planté. L’espace dont vous disposez détermine la variante de poirier que vous allez planter. La première mise en terre de la plante est importante puisque c’est à ce moment que se détermine la pousse de la plante. La pose des greffes nécessite également certaines précautions afin de les faire prendre correctement. Jusqu’à sa maturité, le poirier est relativement fragile et requiert beaucoup d’attention. Par la suite, des entretiens périodiques doivent être effectués pour la bonne santé de votre poirier.

La fiche du poirier

De la famille des rosacées, le poirier est un arbre fruitier dont la hauteur peut atteindre 20 m. Originaire d’Asie, le poirier se décline aujourd’hui en plusieurs variétés que ce soit en fruits ou en taille des arbres. Ses feuilles sont de forme ovale et dentelée et sa fructification dépend de la pollinisation à partir d’une autre variété de poirier. Les poiriers doivent de ce fait être plantés à proximité d’autres poiriers qui lui sont compatibles. Lors de la floraison, l’arbre se couvre de fleurs blanches et roses qui deviendront par la suite des poires. Les variétés de poirier les plus précoces donnent leurs premiers fruits 2 ans après la plantation.

revenir en haut

Comment planter un poirier

La zone de culture du poirier doit être bien choisie afin de faciliter la croissance de la plante. Une structure géologique riche en calcaire est peu favorable à la plantation d’un poirier. De plus, le poirier a besoin de soleil pour la photosynthèse. Pour un sol pauvre en minéraux, vous pouvez utiliser de l’humus pour le fertiliser. Les jeunes poiriers sont généralement obtenus par greffe dont la plus répandue est le scion qui est constitué par une seule pousse verticale. Vous pouvez sectionner la pousse à l’endroit où vous voulez quand les futures tiges se ramifient.

La plantation du poirier doit suivre différentes étapes. Ainsi, il faut creuser un cube d’au moins 80 cm d’arête dans un sol suffisamment fertile, sinon le préparer avec de l’engrais. Placer le jeune pousse dans le trou, la base au niveau du sol, tout en recouvrant petit à petit ses racines par de la terre émiettée. Bien tasser la terre et ne pas laisser dépasser la racine du poirier au-dessus de la surface tassée, le pied du jeune poirier doit être paillé afin de le protéger du gel. Arroser généreusement la plante et protéger le jeune poirier en plaçant un hauban autour de lui. La période de plantation du poirier dépend de la région et de son climat. Vous pouvez demander cette information auprès des centres verts de votre région. Par ailleurs, le hauban doit être maintenu au moins deux années.

revenir en haut

Les conseils d’entretien du poirier

A partir de sa plantation, le poirier nécessite une certaine attention. Les feuilles de l’arbre doivent périodiquement, tous les 4 ou 5 ans, être élaguées afin d’obtenir de beaux fruits tout en préservant le poirier du vieillissement. Certains insectes et maladies sont très nuisibles aux poiriers à l’exemple du puceron lanigère ou de la tavelure. Leurs effets se traduisent par le jaunissement des feuilles ou l’obtention de fruits granuleux. Afin d’y remédier, il faut traiter l’arbre avec de la bouillie bordelaise avant sa floraison. La bouillie bordelaise est une méthode très courante de traitement des arbres fruitiers mais en cas d’inefficacité, il est préférable de solliciter un botaniste pour déterminer l’origine du problème.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales