Bricoleurs.Tv » Jardin et espaces verts » Les Fruits du Jardin » L’Oranger

Comment faire pousser soi-même son oranger et en prendre soin ?

L’oranger est un arbre sympathique et attachant grâce aux fruits jaunes entre les feuillages bien verts et aux fleurs blanches dégageant une odeur douce exceptionnelle. La plantation est assez simple, sans fioriture. L’arrosage et l’engraissage qui s’y pratiquent sont déjà les habitudes des jardiniers et des amoureux de la nature. Après quelques années de patience, l’arbuste grandit et déploie ses magnifiques feuilles d’entre les épines de ses branches. S’ensuit ensuite la formation des petits fruits verts qui ne tardent pas à grandir puis à changer de couleur jusqu’à ce qu’ils atteignent leur couleur orange et prodiguent leur goût sucré.

L’Oranger

L’oranger est un arbre fruitier avec des feuillages persistants. Il est aussi fréquemment utilisé comme plante ornementale à cause de l’excellent contraste de couleur entre ses feuilles et fruits, sans oublier le doux parfum que ses fleurs dégagent aux alentours. L’arbre de l’oranger, avec ses branches épineuses, atteint généralement une taille de 4 à 10 mètres de hauteur même si quelques interventions peuvent donner de petits arbustes sympathiques. L’oranger fait partie de la famille des rutacées qui détiennent entre autres tous les agrumes et sont réputées venant des pays asiatiques avant leur arrivée en Europe et dans d’autres pays du monde.

Planter un oranger

L’oranger est un arbre peu exigeant en matière de survie. C’est seulement lorsqu’on veut avoir un fleurissement qui aboutit à des fruits juteux qu’il faudrait s’activer un peu. La plante peut être cultivée en terre normale, qu’elle soit neutre ou sensiblement acide. L’idéal serait d’avoir un sol drainant qui ne détient pas trop de calcaire ou un terreau mélangé avec 50 % de sable. L’oranger est un arbre peu rustique, supportant mal le froid en dessous de -8°C. La plantation ou le rempotage d’un oranger se fait généralement durant la période du printemps ou vers la fin de l’été. Une autre manière d’obtenir un magnifique oranger serait aussi de pratiquer le greffage, que ce soit en fente ou en écusson. Surtout, gardez à l’esprit que l’oranger est une plante à croissance lente, et que vous pourriez en profiter au maximum. La période de floraison s’étend du mois de mars au mois de juillet, où ses fleurs blanches se déploient avec grâce et dégagent d’excellentes odeurs. Ses fleurs sont d’ailleurs utilisées pour la production d’essence de néroli dans l’industrie cosmétique. L’oranger est une plante qui aime le soleil et fait appel aux services des insectes et du vent pour son autopollinisation. Il faudrait quand même veiller à ne pas trop exposer la plante aux vents dominants.

revenir en haut

Entretenir son oranger

Au printemps et à l’automne, il faudrait veiller à mettre des fumiers composés puis d’ajouter des engrais toutes les 3 semaines. C’est aussi la période idéale pour tailler la plante et enlever les bois morts. En été, l’arrosage doit se faire fréquemment, contrairement pour l’hiver où l’arrosage devrait être réduit drastiquement pour les plantes en pot. Durant cette période hivernale, il faudrait aussi veiller à mettre la plante (pour les arbustes en pot) à des endroits à basse température, sans pour autant la mettre dans votre maison où la température inadéquate pourrait engendrer le détachement de la feuille. Si l’atmosphère de l’emplacement provisoire est sèche, une vaporisation régulière des feuillages serait bénéfique pour la plante. Il faudrait aussi veiller à nettoyer les poussières qui collent sur les feuilles avec une éponge afin d’éviter que la plante s’asphyxie. Enfin, il faut savoir que les agents nocifs pour l’oranger englobent les cochenilles, les pucerons, les chenilles, les aleurodes ou encore les gommoses. Bien entendu, une plante bien arrosée et engraissée serait insensible à leurs attaques.

revenir en haut

Quelques conseils pour la plantation et l’entretien de l’oranger

Quelques précautions doivent être prises lors de l’arrosage et du graissage des fruits pour qu’ils soient bien suspendus sur les branches. Dès que la plante commence à fleurir, il faut veiller à ajouter périodiquement de l’engrais spécial pour agrumes et suivre un arrosage qui se fait régulièrement. La quantité de l’eau nécessaire à la plante sera donc bien équilibrée pour mener à terme la maturation de ses fruits. Par contre, si la plante se trouve aussi sur un terrain trop humide, les fruits tombent et les feuilles jaunissent. Lorsque l’engrais est insuffisant, ses feuillages sont très pâles. Si votre plante est en pot, il faudrait que vous fassiez attention au rempotage. Si celui-ci est trop fréquent, la plante passe son temps à déployer ses racines sur toute la surface du pot plutôt que de fructifier. Pour finir, il faut aussi veiller à la température ambiante où pousse l’oranger. Trop chaud, ses feuilles et ses fruits tombent petit à petit, tandis que si la plante attrape le froid, ses feuilles se noircissent rapidement.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales