Bricoleurs.Tv » Jardin et espaces verts » Les Fleurs du Jardin » Plantes bruyère

La culture et l’entretien des plantes de terre de bruyère

Rien de tel que « les plantes de terre de bruyère » pour un jardin riche en couleur et parfumé, d’autant plus que cet endroit se doit d’être aussi paisible que convivial. Elles méritent leur appellation "aux feuilles de bruyère", puisqu'en se décomposant sur le sol, elles donnent ce qu’on appelle « terre de bruyère ». Ces végétaux sont de ceux qui s’épanouissent sur des sols acides contenant moins de calcaire, ce qui les rendant très faciles à cultiver et à entretenir. Elles rassemblent plusieurs variétés qui assurent un décor de longs mois durant en toute saison et quel que soit le climat.

Plantes bruyère

Qu’elles soient plantées dans le jardin ou dans des pots de fleurs, sur une terrasse ou sur un balcon, les plantes de terre de bruyère peuvent parfaitement s’épanouir. Cette conjugaison de la nature et de la beauté par excellence annonce une éclosion florale spectaculaire qui peut, selon le cas, garantir 10 mois de fleurs. Il existe plusieurs variétés de plantes de terre de bruyère dont voici quelques unes :

La terre de bruyère

Produite par la décomposition des feuilles mortes de cette plante à fleurs de couleur violettes ou roses qui n’est autre que la bruyère, la terre de bruyère est reconnue pour sa propriété de permettre aux arbres et arbustes nécessitant un sol acide de bien se développer. En effet, cette composition de terre se singularise par son prompt réchauffement et sa capacité d’aération satisfaisante pour les racines. Ces avantages sont très sollicités pour les différentes sortes de plantes de terre de bruyère. Toutefois, il ne faut pas lésiner sur son arrosage car elle ne conserve que très peu d’eau. Lorsqu’on aime le jardinage, cette tâche apparemment fastidieuse reste au contraire un réel plaisir.

revenir en haut

La plantation des plantes de terre de bruyère

L’emplacement idéal pour les plantes de terre de bruyère est un sol acide bien drainé, même ordinaire et de préférence faiblement couvert car elles ne supportent ni l’exposition directe au soleil ni la chaleur qu’il dégage. Elles sont mieux à l’abri et au frais ou du moins sur un lieu à mi-ombre. La culture des plantes de terre de bruyère doit suivre quelques étapes fondamentales. En premier lieu, après avoir choisi la surface de plantation qui devrait mesurer de 3 à 4 mètres carrés environ, il faut faire un trou de 50 à 60 centimètres de profondeur. Par la suite, une strate de drainage faisant 10 à 15 centimètres d’épaisseur formée par des galets, du leca, de bois ou de graviers y sera prévue. Dans le cas précis où le lieu choisi se constitue principalement d’un sol plutôt dur ou argileux, ne laissant donc pas l’eau passer, il faudrait penser à un déversement d’eau sachant que ce genre de plante a besoin d’un sol bien humide. Pour garantir une meilleure irrigation d’eau, il est nécessaire de poser une natte filtrante. Procédez ensuite à la répartition de la terre qui est composée de tourbe avec des fibres conséquentes, d’un ersatz de tourbe et du bois qui a été morcelé tout en se gardant de ne pas y mettre les déchets de scieries et finalement, il sera ajouté à cette composition, 3 à 4 kilos de fertilisants par mètre cube.

Pour la plantation proprement dite, la masse de terre compacte qui servira de motte aux plantes doit être suffisamment imbibée d’eau. A cet effet, 5 à 10 minutes d’immersion dans l’eau suffiront pour bien humidifier la motte avec laquelle les plantes pour terre de bruyère seront plantées. Toujours pour le bon développement de ces plantes, il est bon de tenir compte de leur taille en plaçant celles qui sont plutôt petites en avant. Enfin, arrosez ces plantes abondamment pour leur permettre de se développer rapidement.

revenir en haut

L’entretien des plantes de terre de bruyère

Pour survivre aux saisons, les plantes de terre de bruyère nécessitent un entretien régulier. En effet, pour que ces plantes s’épanouissent, il faut suivre un rythme régulier d’arrosage et le faire le plus souvent possible aussi bien au printemps qu’en été. En hiver, un engrais destiné uniquement aux plantes de terre de bruyère, ayant une poudre d’os comme principal composant, doit être garni aux pieds de ces plantes, notamment pour les arbustes.

revenir en haut

Les plantes de terre de bruyère sur tout type de sol

Lorsque ces plantes rencontrent des sols plutôt défavorables à leur bon développement, il est recommandé d’utiliser quelques petites astuces. Lorsqu’elles se trouvent confrontées à un sol acide, elles sont d’un premier abord tolérantes, à condition que ce sol soit riche en humus. Toutefois, dans le cas où la surface de plantation choisie a un pH en dessous de 7, l’endroit doit être ombragé en permanence, surtout si le lieu est très ensoleillé. Mais encore, il faut y ajouter un mélange de terreau de feuilles tous les ans pour rendre le sol plus riche.

Dans la situation où le pH du sol se trouve être égal à 7, il faudrait bien choisir des plantes à adopter. Dans ce cas, il vaut mieux opter pour les variétés croisées ou hybrides telles que les camélias ou les hortensias. Il est à noter que la couleur des hortensias varie selon l’acidité du sol. De ce fait, lorsque le sol est acide, ces hortensias sont d’une nuance de bleu et de violet et lorsque la terre est riche en calcaire, ils ont un ton qui va de la rose au rouge.

Les plantes de terre de bruyère ne s’épanouissent pas sur un terrain très riche en calcaire. Il serait préférable de les mettre dans un récipient qui a été garni par un mélange de terre de bruyère et de terreau de feuilles. Cependant, il n’est pas impossible de voir ces plantes fleurir dans le jardin, au milieu de toutes les autres fleurs mais quelques astuces s’imposent. En effet, il faut les planter sans enlever le pot qui lui sert de conteneur, après avoir fait quelques trous sur ce dernier et rempli le terrain de plantation d’une composition de tourbes brune et blonde.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales