Bricoleurs.Tv » Jardin et espaces verts » Les Fleurs du Jardin » Les fleurs couvre-sol

Les types de plantes couvre-sol, leur plantation et leur entretien

Le jardin est un espace privilégié dans lequel chacun exerce sa créativité au niveau des types de plantes à mettre en terre et de leur agencement. Préférant une plantation en massifs ou en parterres, chaque jardinier a son propre style mais quelle que soit la configuration choisie, il est important de combler les espaces vides avec de la végétation afin qu’ils ne soient pas envahis par les mauvaises herbes. Pour ce faire, les plantes couvre-sol sont idéales car elles prennent rapidement et ne nécessitent pas beaucoup d’entretien. De plus, elles peuvent être très décoratives et sont faciles à planter. Quelle sorte de plante couvre-sol choisir ? Comment les mettre en terre et les entretenir sur la durée ? Autant de questions auxquelles le présent article essaie de répondre.

Les fleurs couvre-sol

Il existe de nombreuses variétés de plantes couvre-sol qui correspondent à différents usages. Elles peuvent être utilisées pour réfréner la prolifération des mauvaises herbes, pour remplacer le gazon classique, en bordure de plates-bandes, en tapis végétal au pied des arbustes ou encore pour embellir une allée composée de dalles de ciment ou de pierres. La première étape consiste donc à choisir les plantes à mettre en terre selon la saison de plantation et le type d’effet recherché. Ensuite, il faut préparer le sol, et enfin entretenir les plantes lorsqu’elles se développent. Pour mener toutes ces tâches à bien, il est bien évidemment indispensable de posséder quelques outils de jardinage : bêche, plantoir, râteau, arrosoir, etc., qui sont tous disponibles dans les rayons des magasins de bricolage et de jardinage.

Les différentes sortes de plantes couvre-sol

Les plantes couvre-sol sont d’abord catégorisées selon leur hauteur : moins de 20 cm pour les plantes gazonnantes, idéales pour composer une couverture végétale et entre 20 et 60 cm de hauteur pour les plantes de grande taille qui peuvent être utilisées en bordure de plates-bandes ou dans des massifs. Ensuite, les plantes couvre-sol sont classées selon leur période de plantation et leur degré requis d’exposition – en plein soleil ou en milieu ombré. Pour les jardins exposés plein sud qui sont très ensoleillés, il faut logiquement choisir des plantes couvre-sol résistantes à la chaleur, telles que les œillets, les pulmonaires, les sedums, le millepertuis ou encore l’alysse jaune, extrêmement décorative. Pour les jardins ombragés, le muguet, le trèfle rampant, le bugle rampant bleu, la coronille et le lamium maculatum font très bien l’affaire. Des fleurs à bulbe qui se plantent surtout au printemps sont aussi idéales pour couvrir le sol. Ce sont par exemple le gingembre sauvage, l’iris à pétales aigus, la violette du Canada, le thé des bois et le cornouiller du Canada. La majorité des plantes couvre-sol sont des plantes vivaces et il en existe certaines qui apprécient particulièrement les rocades. C’est le cas de certaines sortes de géranium qui produisent en plus une abondante floraison. Les arbustes constituent aussi d’excellentes plantes couvre-sol, même si tous les arbustes ne conviennent pas à cet usage. Les rosiers couvre-sol – de type White fairy, Fairy Rood, Florette, la lavande et le Stephanandra incisa Crispa figurent notamment parmi les arbustes les plus utilisés.

Si les plantes citées plus haut sont plutôt à croissance lente, il existe aussi des plantes couvre-sol à croissance rapide qui prennent rapidement racine et produisent des fleurs quelques semaines seulement après leur plantation. C’est le cas des conifères comme le Juniperus Grey Owl, de cotonéaster Miranda, du forsythia Marée d’or, du Photinia prostata et du Rubus Betty Ash Burner. Ces plantes produisent un feuillage persistant de toutes les couleurs qui ravira tous les goûts. Quelle que soit la variété de plantes choisie, il faut toujours se renseigner auprès de la jardinerie sur l’époque à laquelle elle doit être mise en terre. Ce type d’information est en effet vital pour sa survie.

revenir en haut

La mise en terre et l’entretien des plantes couvre-sol

Avant de planter les couvre-sol, il faut commencer par débarrasser la terre de toutes les mauvaises herbes, en veillant à bien les déraciner car sinon, elles risqueraient de repousser très rapidement. Si les mauvaises herbes sont coriaces, l’utilisation d’un désherbant – vendu dans les magasins spécialisés – peut être nécessaire. Une fois la terre bien nette, la retourner avec la bêche et ne laisser aucune motte compacte. La ratisser ensuite finement afin d’enlever les petits cailloux et les gravillons qui peuvent gêner les racines des plantes couvre-sol. Si la terre est sablonneuse, l’enrichir avec un peu de terreau et d’argile. Au contraire, si elle est trop tourbeuse, ajouter quelques pelletées de sable pour un effet drainant. Semer ensuite les plantes couvre-sol en suivant les indications propres à chaque espèce. Certaines plantes doivent par exemple être semées à une distance de 20 à 30 cm les unes des autres, tandis que d’autres variétés peuvent être plantées en ligne. Arroser ensuite sans noyer les plants et surveiller régulièrement une éventuelle repousse des mauvaises herbes. Il est conseillé de procéder à la plantation au printemps ou en été car la plupart des plantes couvre-sol craignent le gel.

Le premier soin à apporter aux plantes couvre-sol est bien évidemment un arrosage quotidien : ni trop ni pas assez d’eau, selon les espèces. Ensuite, et en ce qui concerne les arbustes, une taille par an, puis une fois tous les trois ans, est recommandée pour qu’ils prennent de l’envergure. Les branches mortes doivent être régulièrement élaguées et, si l’espèce est trop envahissante, il faut penser à couper les tiges bourgeonnantes de temps à autre. Pour les plantes vivaces qui ne réclament pas beaucoup d’entretien, il suffit de diviser leurs pieds en automne et au printemps afin de limiter leur expansion pour qu’elles s’épanouissent pleinement.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales