Bricoleurs.Tv » Jardin et espaces verts » Les Fleurs du Jardin » Les Clématites

Comment bien réaliser la plantation et l’entretien des clématites ?

Les clématites sont des plantes grimpantes à fleurs de couleurs différentes, cultivées afin d’embellir les jardins et de donner plus d’effet à la décoration des espaces extérieurs. Il existe de nombreuses variétés dont les caractéristiques diffèrent, engendrant ainsi une légère variation entre la manière de les planter et de les entretenir, notamment sur l’espace de temps. Il faut bien choisir l’endroit où elle sera mise en terre, et veiller à ce qu’elle obtienne la lumière nécessaire de par son exposition.

Les Clématites

Avant de procéder à la plantation, il est nécessaire de bien préparer le support, c’est-à-dire le sol qui va recevoir le nouveau plant pour lui donner le maximum de chance de pousser sans difficulté. Une fois que les clématites commencent à croître, penser à les entretenir de temps à autre en tenant compte de leurs besoins.

Caractéristiques des clématites

Afin de maîtriser facilement les méthodes de culture des clématites dans le jardin, il est essentiel de connaître leurs caractéristiques. La clématite est une plante grimpante appartenant à la famille des Renonculacées, pouvant atteindre jusqu’à 10 mètres de longueur en arrivant à la phase maximale de sa croissance. Selon les variétés, ses fleurs peuvent être de grande ou de petite taille avec de belles corolles pouvant avoir une couleur brillante jaune, blanche, rose tendre ou bleu violet. Les feuilles sont persistantes ou caduques et les pétioles volubiles. On entend par volubile la facilité de s’accrocher naturellement à un quelconque support lui permettant de grimper aisément. Pourtant, il est conseillé d’employer un filet de plastique ou un treillis à bois comme support. Sa floraison va de mars à novembre mais le début et la fin dépendent de l’espèce.

revenir en haut

Choix des variétés de clématites à planter

Le jardinier doit bien choisir la variété de clématite qu’il va planter en essayant de connaître les caractéristiques de cette dernière. En effet, il existe environ 200 espèces dont les plus exploitées en jardinage sont le Clematis montana de son nom scientifique, appelé communément clématite des montagnes qui est facilement reconnaissable par ses petites fleurs rosées et ses feuilles caduques qui commencent à apparaître dès le début du printemps pour se terminer en automne. The President, qui est une clématite ayant de grosses fleurs de couleur bleue, est une variété hybride qui donne des fleurs à partir du mois de mai en octobre. A grandes fleurs également, et très connue des jardiniers, la clématite dite Clematis lanuginosa est parmi les plus belles. La variété répondant au nom de Mme Julia Correvon est une clématite à petites fleurs rouges qui fleurissent de juin à septembre. Reflétant un effet unique, notamment par la présence d’akènes, la clématite Clematis tangutica est fort appréciée. Sa floraison s’étend de l’été jusqu’en automne. En fleurs, de juin à septembre, Duchess of Edinburgh est une clématite possédant un feuillage touffu important et des fleurs doubles de couleur blanche. Ayant un feuillage persistant, les Clematite balearica et Clematite armandii sont aussi souvent utilisées en jardinage.

revenir en haut

La plantation des clématites

Les périodes de gel ne sont pas favorables à la plantation des clématites, il est ainsi recommandé de les planter à partir de l’automne jusqu’au printemps. Il est préférable de la mettre en terre au pied d’un mur ou à défaut près d’un mur. Préférer l’exposition donnant vers l’ouest et vers le sud puisque sa tête a besoin de rayon de soleil, par contre sa racine doit être protégée des fortes chaleurs qu’elle ne supporte pas. Afin de bien garder ses pieds au frais, sans risque de surchauffe, la couvrir de tuile. Etant donné que c’est une plante grimpante, il lui faut un support auquel s’accrocher pour pouvoir croître, ainsi on peut avoir recours au fil de fer, au tuteur, au grillage ou au treillage pour avoir des portiques, pergolas ou murs. Elle agrémente fort bien le jardin lorsqu’elle est associée à des rosiers, des arbustes, des arbres de décoration ou des haies tout en tenant compte de la hauteur de la plate-bande.

Il est de rigueur de préparer le sol au préalable avant toute plantation, on peut le modifier pour avoir la texture requise à la bonne croissance des clématites, c’est-à-dire en incorporant au sol de l’oxyde de potassium (K2O) pour obtenir une bonne fumure ou faire un apport d’amendement. En effet, la clématite pousse bien sur un sol bien drainé, humide et riche en humus. Pour appuyer le tout, un apport d’engrais phospho-potassique est suggéré. Une fois le sol préparé, il faut faire une fosse qui sera placée idéalement près du support auquel ses futures branches volubiles vont s’accrocher pour se développer. La fosse doit avoir une dimension de 50 cm de profondeur et de côté. Mettre a priori un lit de graviers au fond, suivi d’une couche de mélange de tourbe, de fumier déshydraté et de terre ou de cette préparation effectuée préalablement. Laisser un espace de 10 à 20 cm entre l’endroit où coucher la motte en biais et le support. La tige du plant doit rester verticale, prendre le même mélange de terre et remblayer. Bien tasser le sol et arroser avec une quantité d’eau ne dépassant pas la moitié du volume de l’arrosoir. Épandre un paillis d’une épaisseur de 5 à 10 cm pour garder la racine au frais. Même si le pied doit rester au frais, il ne faut pas mettre trop d’eau puisque cela ne fera que le pourrir. La multiplication des clématites se fait par voix asexuée, c’est-à-dire soit par marcottage à faire durant l’été, soit par bouturage. Le bouturage se fait au printemps tandis que le prélèvement des boutures est à faire au mois de juin et de juillet en prenant une partie de la plante dont la longueur est de 10 cm, notamment les pousses sur les extrémités. Mélanger de la terre de bruyère et de sable, puis mettre ce mélange dans un godet ayant un diamètre de 10 cm, piquer la bouture à l’intérieur et la placer à l’abri du soleil jusqu’au moment de mettre la bouture dans la fosse.

revenir en haut

L’entretien des clématites

Les clématites n’ont pas besoin d’une taille particulière, seulement tailler les rameaux lorsque les fleurs se fanent. Veiller à protéger les pieds des clématites durant l’hiver en le recouvrant de tuile par exemple. L’apport en engrais doit être bien calculé car un excès favorise trop le feuillage. Cet apport doit se faire uniquement une fois par an par le biais de petits trous à faire près de la racine où on le verse. En été, penser à épandre du paillis afin que la racine puisse garder sa fraîcheur. Si ses fleurs se fanent en été, la tailler en ne laissant qu’une plante de 10 cm de hauteur en partant du sol. Les clématites ont besoin d’être arrosées régulièrement sans pour autant faire des excès d’eau qui pourrait stagner et nuire à son développement. Le bénomyl et ses produits dérivés traitent les taches noires qui peuvent infester les feuilles.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales