Bricoleurs.Tv » Jardin et espaces verts » Le Potager » Semer, planter et repiquer les légumes

Les semis de légumes, l’entretien et le suivi des jeunes plants et les étapes d’un bon repiquage dans le potager

Un potager produisant de beaux légumes est le fruit d'un excellent travail de jardinage, du semis jusqu'au suivi de la croissance des légumes en passant par le repiquage le cas échéant. Certains légumes demandent en effet à être préalablement semés dans une surface intermédiaire telle que les semis sous abri ou les semis en pépinière avant d'être définitivement plantés en pleine terre. Cependant, d'autres peuvent tout à fait s'épanouir et pousser sur les balcons comme les tomates ou les radis qui ne demandent pas à être repiqués dans le potager. En achetant vos graines, généralement, le genre de semis à faire pour le légume en question est écrit sur l'emballage.

Semer, planter et repiquer les légumes

La culture des légumes dans un potager suit des règles précises selon la variété et l’espèce de la plante. Si certains sont d’une culture facile, d’autres légumes demandent des étapes de culture telles un semis à l’abri avant de pousser correctement dans le potager après un repiquage.

Planter sous un abri

La majorité des légumes du potager se développent relativement en plus d’être fragiles dans les premières semaines de leur croissance. L’environnement exposé du jardin ou du potager ne leur convenant pas, il est donc nécessaire de procéder à des semis sous abri. Ces genres de semis peuvent alors se faire sous une serre ou bien en terrine. Pour le dernier cas, la première étape consiste à préparer le lit de semence puis à semer les graines d’une manière clairsemée. Ces dernières seront ensuite recouvertes d’une terre tamisée avant de poursuivre par le plombage du lit de semence afin d’en optimiser la germination. Procédez à l’arrosage à l’aide d’un pistolet prévu à cet effet et maintenez la terrine close par un couvercle hermétique ne permettant aucune aération. Laissez ainsi durant trois jours.

revenir en haut

Planter en pleine terre

Sur l’emballage des graines, il peut être recommandé de les semer en pleine terre avant de procéder éventuellement à un repiquage. Pour les semis en pleine terre, il est très important de bien préparer le bout de terre choisie et qu’on appelle en jardinage "planche". D’une largeur de un mètre, la planche sera d’abord labourée simplement à l’aide d’une bêche. Un motoculteur serait toutefois plus approprié pour les plus grandes surfaces. Enrichissez ensuite la terre en y mélangeant de l’engrais. Si la terre est dense, préférez un fumier décomposé tandis que la tourbe blonde convient mieux aux sols sablonneux. Labourez soigneusement pour en retirer les petites pierres, les racines indésirables et brisez les mottes de terre. Prenez ensuite le râteau et ratissez en tenant l’outil d’une manière verticale et retirez les pierres qui restent encore par un effleurage du terrain. Semez enfin les graines en prenant soin qu’elles ne se collent pas et se répartissent avec homogénéité. Tout comme le semis sous un abri, couvrez les graines d’une terre légère, plombez doucement et arrosez.

revenir en haut

Le repiquage ou la mise en terre définitive

Avant le repiquage, il ne faut pas oublier de procéder au démariage notamment pour les semis en planche. L’opération vise à enlever le surplus de plants gênant le développement optimal des autres. Cette action se fait lorsque les plants atteignent une taille d’environ 5 cm. Ôtez-les simplement avec vos doigts et la mesure des espaces entre chaque plantule s’évalue d’ailleurs en doigt également. Pour le persil ou le salsifis par exemple, laissez ainsi un espace de deux doigts entre les plantules, trois doigts pour la carotte ou l’épinard et enfin toute une main pour la laitue. Lorsqu’il est temps de repiquer les plants, tout comme il est essentiel de bien préparer le terrain pour le semis en pleine terre, faites de même pour la planche destinée à recevoir définitivement vos légumes. La procédure est la même à la seule différence que les engrais utilisés ici seront d’action progressive et non lente. Retirez le plant de la terre en enlevant parfaitement la terre des racines, utilisez pour cela un fourche-bêche. Coupez les racines de moitié tout comme vous couperez les feuilles de moitié, ceci étant fait pour protéger la plante d’une fanaison précoce. Remettez le plantoir dans la terre à proximité du plant et creusez tout près du légume qui recevra le liquide d’arrosage directement au goulot.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales