Bricoleurs.Tv » Jardin et espaces verts » Le Potager » Les tomates

Les tomates, les techniques de plantation et d’entretien adaptées pour les diverses variétés

Un sol riche et du soleil sont les principaux ingrédients pour que vous ayez de bonnes tomates à portée de main. La tomate est cette plante grimpante ou rampante qui produit des fruits tous les ans pour être conservés ou utilisés comme complément des sauces ou en salade. La tomate est connue pour être un fruit riche en minéraux et en vitamine. Les fruits de forme ronde ou ovoïde ou allongée sont en général rouges mais les très nombreuses variétés fournissent des curiosités inattendues. En effet, les couleurs sont très diverses : rouge, noire, jaune, verte, blanche, bariolée et la liste n'est pas exhaustive. Ainsi, la tomate peut devenir une plante d’ornement.

Les tomates

Même si la culture de la tomate est assez simple, de bons conseils et la connaissance des règles pour sa plantation apportent un plus. Il faut en premier lieur savoir de quoi il en retourne en connaissant les variétés de tomates existant, les techniques de préparation du sol et la semence des graines de tomate. Il faut également connaître les techniques d’endurcissement, de repiquage, d’entretien et de taille des tomates ainsi que les techniques d’arrosage et de fertilisation des plants de tomates et enfin le bon voisinage des tomates avec les autres plantes.

Les variétés de tomates

Il existe des centaines de variétés de tomates mais on ne va donner que quelques exemples communes et particulières. Aussi, on rencontre communément :

  • la tomate « cœur de bœuf », de forme allongée
  • la tomate « marmande », de forme ronde aplatie
  • la tomate « mont favet », très productive et résistante aux maladies
  • la tomate « pyros », côtelée et vigoureuse
  • la tomate « saint Pierre » au saveur un peu acide
  • la tomate « sweet 100 » au fruit rouge orangé en grappe
  • la tomate « rose de Berne » au goût exquis
  • la tomate « ananas » striée de jaune et de rouge
  • la tomate « ponderosa golden », la meilleure tomate jaune
  • le tomate « noire de Crimée », à la fois parfum et colorant des salades

Voici quelques curiosités parmi les variétés de tomates :

  • la tomate « cocktail clémentine » en grappe jaune orange acidulée
  • la tomate « cœur de pigeon » en forme d’olive
  • la tomate « délice d’or » au saveur douce et acide
  • la tomate « douce de Picardie » aux fruits blancs crèmes
  • la tomate « earliana » en grappe d’une dizaine de fruits
  • la tomate « evergreen » verte ambrée
  • la tomate « galina » imitant une cerise jaune
  • la tomate « gold nugget » de couleur or
revenir en haut

La préparation du sol et la semence des graines de tomate

Répandez du compost un mois avant le repiquage si le sol est léger et faire la même opération en automne si la terre est lourde. Ameublissez le sol avant la plantation et creusez des trous de 20 cm de diamètre et de 20 cm de profondeur, en prenant soin de laisser 80 cm entre chaque trou. Fixez à l’avance des tuteurs sur les côtés des trous. Semez les graines au mois de mars sur des parterres de terreau de 3 cm à 4 cm d’épaisseur. Semez deux graines pour 1 cm² environ de façon à avoir des plantules robustes. Recouvrez d’une couche de terreau de 0,5 cm à étaler délicatement avec une planchette. L’arrosage se fait avec un pulvérisateur pour que les graines ne soient pas noyées ou délogées. Il faut que le terreau soit toujours humide pendant la germination. Dès que les plantules ont deux feuilles, repiquez les dans des godets une par une, et placez ceux-ci dans une pépinière. Des plants vigoureux seront obtenus après 8 semaines, à compter de la semence.

revenir en haut

L’endurcissement, le repiquage, l’entretien et la taille des tomates

Le 15 mai est la date de début de repiquage des tomates, mais cette date dépend tout de même des climats de chaque région. Avant le repiquage, il faut que les plants aient subi le traitement d’endurcissement. Ceci consiste à réduire la fertilisation et l’arrosage en pépinière et si possible sortir les plants à l’air libre le jour et les rentrer la nuit. Les plants supporteront facilement le choc de la plantation. Repiquez les plants en les enterrant au niveau des premières feuilles et tassez la terre tout autour. S’il risque encore de geler, recouvrir les plants nouvellement repiqués d’une bâche maintenue par des piquets. Vers la moitié du mois de juin, buttez les pieds, c’est-à-dire les recouvrir de terre et enlevez les feuilles basses qui risquent de toucher le sol et infecter la plante.

Sarclez et arrosez les pieds mais pas les feuilles. Par temps de grande chaleur, paillez le sol afin de limiter l’évaporation. Enlevez les gourmands surtout lorsque les plantes commencent à fleurir. Les gourmands sont les bourgeons situés à l’aisselle des feuilles à pincer par temps sec. Vers la fin du mois d’août, étêtez les plantes afin que de nouvelles fleurs n’apparaissent plus. Certaines variétés « en buisson » comme le « roma » et la « merveille des marchés » et celles en cerises n’ont pas besoin d’être taillées. N’effeuillez pas les plantes de tomates, cela ne fait pas grossir les fruits mais risque de réduire le sucre et donner un goût fade. A la récolte, gardez toujours la queue pour maintenir la fraîcheur. Il est à noter que les tomates vertes de fin de saison mûrissent après quelques jours si elles sont enveloppées dans du papier journal.

revenir en haut

L’arrosage, la fertilisation des plants de tomates et le bon voisinage

La fertilisation du sol s’effectue avec l’arrosage. En effet, il faut arroser en ajoutant dans l’eau des engrais solubles comportant de l’azote, du potassium, des sels minéraux et du phosphate. N’arrosez pas les feuilles avec le mélange. Après chaque fertilisation, rincez à l’eau claire. Si le développement des plants est trop rapide, c’est l’arrosage qu’il faut réduire mais il faut continuer la fertilisation. Le voisinage avec d’autres plantes convient très bien aux tomates. Entre autres, la carotte, le basilic, l’oignon, le piment, le radis, le céleri, la menthe, le thym, le romarin, la sauge, etc. sont recommandés. Par contre, les tomates n’aiment pas les concombres et les choux.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales