Bricoleurs.Tv » Jardin et espaces verts » Le Potager » Les tomates, salades et oignons

Les salades, les tomates et les oignons, des plantes potagères très appréciées

Pour que les plantes potagères se développent au mieux, il faut biner le potager et supprimer les mauvaises herbes qui épuisent les substances nutritives du sol. Aménager le potager dans un endroit bien ensoleillé en évitant de planter des arbres en son milieu et préparer le sol en fonction des plantes à cultiver. Pour lutter contre les insectes et les maladies, utiliser autant que possible des produits naturels pour le bienfait de l’environnement et des consommateurs. Pour un potager bio, utiliser des engrais naturels tels la poudre d’os, le tourteau de ricin, la poudre d’ortie et la corne torréfiée.

Les tomates, salades et oignons

La plantation des tomates, des oignons et des salades peut se faire par semis ou par jeunes plants (bulbes pour les oignons). La fréquence d’arrosage est cruciale pour ces plantes potagères, elle conditionne l’obtention d’une bonne récolte et permet d’éviter la survenue de certaines maladies.

Pour des tomates bien juteuses

Il existe de nombreuses variétés de tomates : les tomates poires rouges et jaunes, la Marmande, la Saint-Pierre, les tomates noires de Russie, etc. La tomate est une plante annuelle qui meurt après avoir donné des fruits. Il est alors impératif de renouveler les plants pour pouvoir récolter de nouveaux fruits. La tomate préfère le soleil et la chaleur et craint le gel. Le semis se fait de février à fin mars dans un endroit chauffé. Vous pouvez mettre en terre le semis dès que la période des gelées est passée. Entre le semis et les premiers fruits, il faut compter environ 4 mois.

Il n’est pas obligatoire de semer en terrine, on peut faire directement le semis sur terrain en respectant une distance de 60 cm par rang et de 80 cm entre les files. La pollinisation des tomates se fait naturellement mais il est possible d’améliorer la fructification en secouant les fleurs pour favoriser la pollinisation. Les tomates ont besoin d’engrais riche en phosphore qui favorise la croissance des racines. Elles peuvent s’enfoncer jusqu’à 60 cm. Quatres semaines après le semis, il faut butter les racines pour favoriser leur développement.

Il est également possible de se procurer des jeunes plants de tomates dans les jardineries. Pour les planter, creuser un trou assez profond car les racines peuvent s’enfoncer jusqu’à 60 cm. Déposer du fumier ou du terreau au fond et placer le jeune pied de façon à ce que seules quelques feuilles dépassent du sol. Combler le trou en laissant une cuvette d’arrosage, arroser au pied pour éviter autant que possible les maladies dues aux champignons, le mildiou en particulier.

Installer un tuteur pour chaque pied car les tiges qui peuvent dépasser 2 mètres de long ne peuvent pas tenir debout toutes seules. Selon la vigueur du pied, supprimer une partie ou la totalité des bourgeons qui apparaissent au niveau des feuilles. De même, enlever les feuilles mortes qui continuent à consommer de l’énergie. Si le pied dépasse son tuteur ou en fin de saison, étêter la tige. Supprimer des feuilles mais pas toutes pour optimiser la maturation des fruits.

revenir en haut

Pour une bonne récolte d’oignons

Il existe plusieurs variétés d’oignons. Pour les variétés précoces comme le blanc de Paris ou le rouge de Florence, procéder au semis au mois d’août et repiquer en décembre pour pouvoir récolter en mai. Pour les variétés moyennes comme la jaune paille, semer au début de l’hiver et repiquer en avril pour une récolte en plein été. Enfin, pour les variétés tardives comme celle de Malakoff, il faut semer en janvier, repiquer en avril puis récolter en juillet-août. L’oignon est peu sensible au froid mais pour le développement de ses bulbes, il a besoin d’une température assez élevée. Ils préfèrent les sols légers et bien drainés. Le semis peut se faire soit en terrine soit directement en terre. Dans ce dernier cas, faire un semis à la volée en respectant une densité de 10g/m2.

Il est également possible de planter des bulbes. Dans ce cas, respecter une distance de plantation de 10 cm entre les bulbes et de 20 cm entre les rangées. Arroser le minimum possible car une terre trop humide provoque le pourrissement des bulbes. Arroser seulement au moment de la germination et en été pour favoriser l’enracinement des jeunes plants d’oignons blancs.

Les maladies des oignons sont surtout dues à des champignons. Elles se développent quand les feuilles restent mouillées trop longtemps. La brûlure de la feuille de l’oignon se manifeste par des taches blanches qui deviennent brunes progressivement. Le mildiou de l’oignon se caractérise par un jaunissement des feuilles qui finissent par se dessécher. Le traitement préventif est le dosage de l’arrosage. Pour le traitement, utiliser un fongicide adapté à chaque maladie.

revenir en haut

Comment obtenir de belles salades ?

Il existe plusieurs types de salades : chicorées scaroles, batavias, laitues pommées, chicorées frisées, romaines, etc. Toutes ces variétés peuvent être plantées en hiver pour obtenir une récolte au printemps. Même s’il est possible de pratiquer des semis, il est beaucoup plus facile de cultiver des jeunes plants en mottes achetés en jardinerie. Leur reprise est assurée même en cas de grand froid.

Travailler le sol en surface sur une profondeur de 10 cm au maximum, le labourage n’est pas nécessaire. En profiter pour amender le sol avec un engrais organique. Réaliser un trou de 5 cm de profondeur puis installer le jeune plant en veillant à ne pas toucher la motte de terre car, à l’intérieur, les racines déjà vigoureuses sont prêtes à s’installer. Le tiers de la motte doit être laissé au-dessus du niveau du sol pour éviter le pourrissement du collet. Combler le trou puis tasser la terre avec les doigts. Respecter une distance de plantation de 30 cm environ entre chaque plant. Arroser généreusement à la base du jeune pied. Procéder à un arrosage régulier mais raisonnable pour éviter la montée en fleurs.

Les limaces sont les principaux ennemis des salades. Il faut les éliminer avec des méthodes biologiques : répandre des cendres ou de la sciure fine autour de chaque pied ou placer des coupelles contenant de la bière sur le parterre de salade. L’hépiale (chenille souterraine), le puceron et le mildiou peuvent également s’attaquer aux plants de salade. Etant donné la courte durée de plantation des salades, il est conseillé de ne pas traiter. En cas d’infestation massive, utiliser des produits inoffensifs aux plantes et aux consommateurs.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales