Bricoleurs.Tv » Jardin et espaces verts » Le Potager » Les engrais verts

Les engrais verts pour améliorer le rendement et sauvegarder l’environnement

Diverses études montrent aujourd'hui les limites du mode de production où les procédés scientifiques décuplent les résultats agricoles mais posent des problèmes d'ordre environnementale. Comme ces problèmes sont aujourd'hui à l'échelle planétaire, l'adoption des engrais verts est une des pratiques destinées à rétablir l'équilibre écologique tout en assurant la production de ressources vivrières.

Les engrais verts

Avant d’utiliser ces méthodes naturelles, il nous faut connaître les règles de base qui doivent nous guider dans l’organisation du travail à faire. De principe simple et d’organisation facile, s’atteler aux méthodes naturelles qu’il faut intégrer dans la production moderne demande du temps.

Qu’est-ce qu’un engrais vert ?

Un engrais vert est une culture adaptée à un terrain qu’il faut ensuite détruire sur place, afin qu’elle enrichit le sol en éléments utiles à la croissance des végétaux. Les engrais verts sont surtout des plantes destinées à bonifier les caractéristiques du sol par l’apport de nitrates, éléments abondamment utilisés par les végétaux mais qui, le plus souvent, sont malheureusement lessivés vers les cours d’eaux qu’ils polluent.

Pour nos jardins, nous opterons surtout pour les plantes à croissance rapide afin de pouvoir respecter le calendrier cultural de nos produits généralement à cycle court. Ainsi, ces plantes vont améliorer naturellement le sol afin que les cultures qui leur succèdent bénéficient des réserves nutritives qu’elles y fixent ou qu’elles y retiennent. Ce sont :

  • le trèfle
  • le sarrasin
  • la luzerne
  • le ray-grass
  • le seigle
  • la phacélie
  • le tournesol
  • la moutarde blanche

Bien d’autres plantes peuvent être utilisées comme engrais vert, mais notre choix devait être dicté par le coût de la semence et la facilité de destruction. Certaines plantes nécessitent, en effet, des moyens conséquents pour bien les enfouir dans la terre à l’exemple du colza car il produit une végétation haute, ou encore de la navette fourragère, car elle a des racines puissantes.

revenir en haut

Comment fait-on de l’engrais vert ?

Le principe de la culture des engrais verts est d’éviter que les nutriments produits par le sol ne se perdent du fait de l’érosion ou du lessivage par la pluie. Nous pouvons planter de l’engrais vert aussi bien sur un sol pauvre ou un sol nu, que sur un sol riche. Le problème à éviter est le compactage quand on travaille pendant que le sol est encore trop humide. Diverses techniques peuvent être employées. Parmi celles-ci il y a la culture dite en dérobé qui consiste à planter l’engrais vert avant ou après la culture principale ou encore la culture en intercalaire qui consiste à planter l’engrais vert entre les rangs de la culture principale. On peut également pratiquer la culture en pleine saison qui consiste à planter l’engrais vert pour occuper le sol pendant un temps assez long pour permettre d’en reconstruire la fertilité

Les plantes que nous cultivons pour fournir l’engrais vert ont, chacune leur particularité. Ainsi, les légumineuses, tels que le trèfle, le lupin ou la luzerne ont l’avantage de fixer l’azote dans le sol, tandis que le colza protège le sol par sa végétation haute. La phacélie, quant à elle, fait fonction d’insecticide et empêche les mauvaises herbes de croître. L’avoine, le ray-grass ou le seigle ont la capacité de régénérer le sol en l’aérant par le moyen de leurs racines.

Planter l’engrais vert est relativement facile car il suffit de griffer la surface du sol pour ensemencer. Le semis se fait à la volée et nous utiliserons un râteau pour enfouir les graines. Pour terminer l’opération de production d’engrais vert, il nous suffira de couper les plants, quelques temps après que les graines ont germé, puis quelques jours après la coupe, nous enfouirons les végétaux dans la terre.

revenir en haut

Les avantages de l’engrais vert

Du fait de l’utilisation de l’engrais vert, les éléments minéraux ainsi que les qualités nutritives du sol sont reconstitués. De plus, il permet également d’améliorer la structure du sol, notamment quand les racines des plantes apporte de l’air mais aussi de l’eau dans le sol. L’engrais vert est aussi une protection contre les intempéries car il évite que le sol soit brûlé par le soleil ou érodé par le vent et la pluie. De plus, il fournit un humus plus ou moins épais qui revitalise le sol. L’engrais vert évite d’avoir un sol nu et accroît la diversité biologique car même les plantes rudérales ont une fonction de rétablissement de l’écosystème d’une zone plus ou moins étendue. Le mélange d’espèces est un atout pour la régénération d’un terrain aussi bien en surface que sous le sol. L’engrais vert couvre le sol et évite ainsi la croissance des mauvaises herbes et la perte des éléments utiles. Coupé et enfoui dans le sol, il laisse différentes matières organiques issues de sa décomposition. La régénération se fait alors naturellement sans avoir besoin de recourir aux intrants chimiques du commerce. Les engrais verts permettent, dès leur semis, de connaître l’état d’un terrain car les différences entre la croissance des végétaux nous informent sur les zones les plus fertiles et les zones les plus pauvres.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales