Bricoleurs.Tv » Jardin et espaces verts » Le Potager » Installer un système d’arrosage enterré

Installation d’un système d’arrosage enterré : pour un arrosage pratique et efficace

Un système d’arrosage est essentiel pour permettre un arrosage uniforme d’un jardin ou d’un potager, selon le cas. Pour obtenir le résultat escompté, il faut cependant bien mettre en place le réseau. Pour ce faire, il faut suivre plusieurs étapes avant d’effectuer l’installation proprement dite.

Installer un système d’arrosage enterré

Comme dans tous les travaux de bricolage, l’installation d’un système d’arrosage nécessite des outils spécifiques ainsi que des matériels particuliers. Avant d’entamer quoi que ce soit, il est important de vérifier qu’on dispose de tous les outils et les matériels nécessaires.

Les outils et les appareils nécessaires pour installer un système d’arrosage enterré

Pour ce qui est de l’outillage, on a besoin de :

  • une bêche,
  • un décamètre,
  • une règle,
  • un tournevis,
  • un sécateur,
  • une dame,
  • une brouette

Pour réaliser avec succès un système d’arrosage enterré, il faut se munir de plusieurs appareils :

  • des asperseurs,
  • des tuyaux et des raccords,
  • des sélecteurs,
  • un programmateur,
  • un grillage avertisseur,
  • des graviers

Les asperseurs existent sous différentes formes. Ils peuvent être fixes ou escamotables et leur angle d’arrosage est compris entre 20 et 360°. On distingue notamment les asperseurs simples et les turboasperseurs. Pour des surfaces de 2,5 à 4 m de rayon, il convient d’utiliser des asperseurs simples. Pour des surfaces ne dépassant pas 11 m de rayon, il faudra utiliser les turboasperseurs. Notez également que ces deux types d’asperseurs n’ont pas le même débit. Sur une pelouse, qu’il est nécessaire de tondre, il est plus judicieux d’utiliser un asperseur escamotable. En effet, la tonte de la pelouse n’est pas gênée par ce dernier. Si votre jardin est constitué de massifs ou dans le cas d’un potager, un asperseur fixe est recommandé car sa hauteur peut être réglée. Les tuyaux doivent être choisis de façon à être résistants au gel. De plus, ils doivent avoir un diamètre de 19 mm. Ils sont reliés grâce à des raccords droits, en L ou en T, qui permettent de prolonger le système. Celui en L est recommandé pour changer la direction sur un angle de 90° et celui en T, d’effectuer une dérivation. Pour arroser plusieurs zones en même temps, il faudra utiliser un sélecteur. Il faut également choisir le système qui permet de mettre en marche le dispositif. Pour ce faire, on peut choisir entre une minuterie mécanique et un programmateur électronique. La minuterie mécanique coupe l’eau après un certain laps de temps tandis que le programmateur électronique fonctionne en ouvrant et/ou en fermant l’arrivée d’eau. L’installation d’un grillage avertisseur permettra de détecter la présence d’une canalisation, sous la terre, dans le futur. Les graviers permettent de stabiliser le réseau.

revenir en haut

Phase de préparation

La première étape consiste à effectuer le plan du jardin sur lequel vous souhaitez installer le système d’arrosage. Afin que tout le jardin soit parfaitement couvert, il faudra recouper les surfaces. Ensuite, il vous faudra déterminer le nombre de réseaux nécessaires à l’installation. Pour ce faire, il faut d’abord connaître le débit du robinet de sortie.

revenir en haut

Mise en place des divers appareillages et installation du système d’arrosage

Une fois le plan effectué et le débit du robinet de sortie déterminé, on peut maintenant procéder à la mise en place des matériels. Pour ce faire, selon le plan que vous avez établi précédemment, vous allez disposer les asperseurs de tuyaux de raccordement. Afin de pouvoir raccorder tous les asperseurs, une marge de 5 à 10 cm doit être prévue.

Les tuyaux à angle droit doivent être coupés avec un sécateur. Ensuite, avant de monter les asperseurs sur les tuyaux, il faut bien nettoyer ces derniers. Pour faciliter le montage, il faudra tremper les tuyaux dans de l’eau chaude. Etant donné que les asperseurs sont dotés d’un embout directement prêt à être branché, il ne reste plus qu’à resserrer le collier de serrage. L’installation peut maintenant être reliée à un robinet. Avant de mettre en terre le réseau, il faudra effectuer une vérification préalable du bon fonctionnement de l’installation. La direction des jets ainsi que le secteur d’arrosage peuvent être réglées avec la bague des asperseurs. Si tout marche très bien, on pourra alors procéder à l’enterrement. Pour ce faire, il faut creuser des tranchées en forme de V d’une profondeur de 30 cm à l’emplacement des réseaux. Avant de mettre les asperseurs et les tuyaux au fond de la tranchée, il faudra penser à y déposer d’abord du gravier. Les asperseurs doivent être placés bien verticalement. Le remblayage se fera avec du gravier sur une vingtaine de centimètres, puis avec de la terre. Et pour terminer, placer le grillage avertisseur sur la tranchée. Les affaissements de terrain peuvent être évités en damant la tranchée de temps en temps.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales