Bricoleurs.Tv » Jardin et espaces verts » Le Potager » Bien gérer les cultures d’un potager exigu

Organiser les cultures d’un potager exigu pour améliorer la récolte

Les aliments issus de notre propre jardin potager procurent beaucoup plus de plaisir et de joie par rapport à ceux qu’on achète. Le potager permet à son propriétaire d’avoir cet avantage. Ses légumes se trouvent à proximité et cultivé sur son propre terrain, la traçabilité est alors assurée. Mais gérer ce potager n’est pas une tâche aisée, vu qu’on doit surveiller tous les moindres détails : le sol, les cultures adaptées à celui-ci, les techniques appropriées pour avoir de meilleures récoltes et un meilleur rendement…

Bien gérer les cultures d’un potager exigu

Le fait de bien gérer son potager demande un engagement total du propriétaire que ce soit dans le domaine technique, financier et autre. Les amateurs peuvent se perdre sans quelques conseils d’ordre technique. Les aspirants ont encore à faire un grand nombre de découvertes passionnantes sur cette activité. Ils doivent connaître ce qui est essentiel pour débuter un potager, comment le gérer de façon organisée et structurée, notamment s’il est exigu. En cas de problèmes, que faut-il faire ? Les lignes suivantes parleront justement de ces détails.

Les premiers pas d’un potager

En premier lieu, il est capital de trouver un emplacement adéquat pour vos cultures. Les plantes ont besoin de lumière, d’eau, de sol riche en matières organiques et minérales. Il faut considérer tous les points caractéristiques de votre terrain. Un endroit bien ensoleillé où un système de drainage est adaptable serait convenable. Il ne faut pas oublier de laisser une allée de 50 cm environ et l’arranger en forme plus décorative comme le jardin de curé ou encore la culture en carré. Le choix de terrain fait, préparez-le selon ses caractéristiques et aptitudes à produire, et selon aussi vos objectifs. Un potager bio servira pour les cultures potagères comme les légumes mais sans utiliser des produits chimiques, ce qui constitue la caractéristique des produits bio.

revenir en haut

Techniques de culture pour organiser un potager exigu : gérer l’espace

Il est important de gérer l’espace de culture pour assurer un meilleur rendement, ne pas laisser le terrain inoccupé ou nu. La technique de rotation de culture permet de jongler les cultures en fonction de la disponibilité des éléments chimiques dans le sol. Il ne faut pas planter simultanément les légumes de même famille mais les alterner pour éviter l’épuisement du sol. Pour restituer au sol les éléments perdus lors de la précédente culture, vous devriez lui apporter des engrais verts comme les trèfles, les haricots. Cela l’enrichit en azote et le protège contre l’érosion. Evitez alors de mettre à nu le sol.

La méthode des cultures associées est aussi à mentionner étant donné que certaines plantes peuvent cohabiter et vivre en synergie, elles sont dites plantes « amies ». Cela permet d’économiser l’espace et ouvre des portes à d’autres cultures. Certaines plantes par contre présentent un antagonisme entre eux. Prenons par exemple le cas des bulbes comme les oignons ou les ails qui encombrent la culture des légumineuses comme les haricots ou les pois. Les choux aussi ne font pas bon ménage avec les fraisiers. Veillez à ne pas associer les tubercules avec des plantes très enracinées. N’oublions pas non plus les cultures sous plastiques et les tunnels. La première technique offre l’avantage de contrôler la température de la plante et les mauvaises herbes et la seconde, la protection contre la grêle et les gelées tardives.

revenir en haut

Techniques de semis pour organiser un potager exigu : gérer le temps

Plusieurs sont les techniques de semis qu’on peut citer pour gérer la récolte et la disponibilité de nos aliments dans le frigidaire. Si vous voulez une récolte plus prolongée, pratiquez le système de semis répétitifs surtout pour le cas des radis de mars en octobre. Le semis se fait tous les dix jours. Il en est de même pour la salade mais la période s’étend d’avril en septembre. Pour le cas des légumes à croissance lente comme les choux, l’asperge, le céleri, on peut pratiquer les cultures intercalaires. En fin d’hiver, les radis et les salades peuvent profiter de la chaleur emmagasinée par les buttes d’asperges pour prendre croissance rapidement.

Nous avons pu voir que nombreuses sont les méthodes pour bien gérer un potager exigu, mais il en existe d’autres qui n’attendent que d’être exploitées. Des livres de toutes sortes peuvent vous conseiller sur les pratiques de cultures potagères. Des laboratoires sont disponibles pour des éventuelles analyses de sol qui devraient se faire tous les six à sept ans.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales