Bricoleurs.Tv » Jardin et espaces verts » Le jardin de rocaille

Les procédés à suivre et les informations nécessaires pour mener à bien la réalisation d’un jardin de rocaille

Parfois, appelé aussi jardin alpin, le jardin de rocaille fait ressentir la vision d’une colline ou d’une montagne où on peut apercevoir des rochers et des plantations qui l’embellissent. Dans son élaboration, il faut bien tenir compte et bien choisir l’endroit idéal pour le mettre en place. Une fois que le choix effectué, il faut procéder aux travaux de réalisation en commençant par la création de la rocaille. Pour le faire, il faut se baser sur la structure des montagnes environnantes afin que le résultat ne contraste pas trop à la réalité. Un choix subtil de rocaille ne suffit pas, il faut suivre méticuleusement chaque étape pour que le résultat soit une réussite. A la suite de la mise en place de la rocaille, laisser un laps de temps avant d’entamer à la plantation. La sélection des plantes doit être également méthodique tout en tenant compte de la préférence du jardinier.

Le jardin de rocaille

Précédant les étapes à suivre pour bien manœuvrer et accomplir la mise en place d’un jardin de rocaille, il faut débuter par savoir pourquoi opter pour un tel type d’ornementation. Même si on use de rochers et de cailloux, l’esthétique est toujours la priorité, surtout qu’il s’agit ici d’un embellissement pour le bien-être. C’est un mélange raffiné entre la matière minérale associée à la matière végétale pour donner un petit monde à expression naturelle où tout a été placé en harmonie pour un effet d’esthétique. Une telle beauté nécessite un travail ordonné et fastidieux résultat de l’art et du savoir-faire du jardinier ou du paysagiste.

Le choix de l’emplacement et des différentes composantes du jardin de rocaille

Puisque le jardin de rocaille imite les collines et les montagnes, avoir une pente est donc de rigueur pour qu’il soit plus proche de la réalité. En ce sens, étant donné que l’espace vert dont on dispose n’est pas forcément en pente, on peut donc le créer à la demande. Son aire ne doit pas aller au-delà de 60 m² pour pouvoir effectuer son entretien périodique. Ainsi, on peut exploiter un banal talus ou une petite plate-bande qu’on transforme. C’est la mise en place des rocailles qui doit commencer la création, on installe en premier les grosses pierres, puis celles de taille moyenne et ainsi de suite. C’est seulement lorsque les pierres sont bien placées qu’on procède à la plantation. Le jardinier a le choix entre plusieurs types d’arbustes tout comme les petites fleurs telles que :

  • les saxifrages
  • les narcisses
  • les corbeilles-d’or
  • les primevères
  • les violettes
  • les campanules
revenir en haut

La mise en place de la rocaille

La réalisation du jardin de rocaille commence par la création de la rocaille proprement dite. Pour ce faire, il faut aménager le sol une quinzaine de jours précédant la plantation. Il faut commencer par bien choisir l’emplacement et l’accommoder en fonction de ce qu’on a. Le jardinier doit veiller à garder l’esthétique du terrain. En ce sens, si le terrain dont on dispose est plat, il faut faire en sorte qu’il y ait des vallonnements pour créer des reliefs. La méthode la plus classique exploitée est celle du « déblais et remblais » afin d’obtenir une double dénivellation, c’est-à-dire que le jardinier doit déblayer la terre sur la basse partie à réaliser et remblayer sur l’autre partie à élever. Si la partie à exploiter est en pente, il suffit juste d’alléger le sol, de l’aérer et de le fertiliser. Pour ce faire, le jardinier peut employer un terreau mélangé à un peu de gravier ou du sable à faible quantité. Le paysage visé doit s’intégrer et s’harmoniser à la nature du lieu et ne jamais contraster à l’existant. De ce fait, la sélection des pierres doit se faire avec délicatesse, ne serait-ce que sur leur taille. Dans la pratique, ce sont les pierres sur les parties basses de la rocaille qui seront à placer en premier et la suite se fait en remontant progressivement la pente. Lors de leur mise en place, veiller à ce qu’une partie de ces petits rochers soit bien incrustée dans le sol et qu’ils s’inclinent légèrement en arrière comme s’ils s’adossent à la pente. Leur emplacement ne doit pas être calculé, le mieux est de les mélanger et de les installer au hasard pour donner un effet encore plus naturel, seulement il faut veiller à bien espacer chaque petit rocher entre eux. Dans certains cas, il se peut qu’on ait besoin de les recouvrir d’un peu de terre ou dans d’autres cas de couler un peu de gravier, cela dépend de la texture qu’on voudrait obtenir, ainsi donc tout dépend du goût du jardinier ou du paysagiste et du résultat escompté.

revenir en haut

La plantation sur la rocaille

La plantation ne doit se faire qu’après une quinzaine de jours suivant l’aménagement de la rocaille. Il est possible que pour obtenir un résultat harmonieux, le jardinier doit un peu investir sur l’achat de certains semis pour les conifères et les arbustes, de même pour les vivaces et les rampants. Les plantes les plus utilisées sont surtout les :

  • chamaecyparis
  • pins nains
  • genévriers
  • daphnés
  • érable du Japon
  • edelweiss
  • gentiane
  • panicaut
  • Serpollet
  • œillet
  • joubarbe
  • phlox
  • aubriète
  • campanule
  • aster des Alpes
  • épicéas
  • fusains nains
  • lavandes
  • cotonéasters
  • sedum
  • scabieuse

Ne pas oublier d’insérer dans ce beau jardin les plantes aromatiques et les bulbes printaniers. Même lors de la plantation, penser toujours à mettre en valeur le relief, c’est-à-dire que les végétaux tapissants doivent être cultivés en bas et les plantes à hauteur sur les parties hautes de la rocaille. Cette disposition accentue et favorise la création artistique du jardinier par la mise en valeur du relief. Cependant, il faut noter qu’avant toute mise en terre des plantes, il faut essayer de les disposer sur la rocaille, en gardant toujours la motte, pour obtenir un premier effet. On peut procéder ensuite à la plantation proprement dite. Cela est indispensable puisqu’une fois la plante mise à la terre, il serait difficile de les déterrer pour les changer de place. Avant de mettre la motte sous terre, il faut d’abord le tremper. Après la culture, arroser abondamment et régulièrement.

revenir en haut

Entretien et astuce pour le jardin de rocaille

Choisir des plantes dont la floraison s’étale sur une longue période. Mélanger les espèces de plantes cultivées pour un effet naturel. Arroser régulièrement les plantes, mettre de l’engrais périodiquement et tailler de temps à autre pour garder l’uniformité du jardin. Parsemer de petits cailloux pour prévenir le froid et le gel de l’hiver et aussi pour donner un aspect encore plus esthétique. Procéder à un désherbage, de préférence avec un couteau ou juste à la main en évitant les produits chimiques autant que possible.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales