Bricoleurs.Tv » Jardin et espaces verts » La taille des haies

Entretenir les haies en les taillant dans un but esthétique selon une certaine technique et des outils spécifiques

La taille d’une haie est une opération assez simple pouvant être très agréable si on prend le temps de s’informer un peu sur le sujet afin d’avoir les bons outils et les bonnes techniques. En effet, loin d’être une intervention banale, il faudrait déterminer le meilleur moment pour tailler vos haies ainsi que les actions à entreprendre. Il faudrait aussi préparer les outils nécessaires pour être satisfait du résultat. Par ailleurs, quelques astuces et retours d’expériences vous seront présentés afin d’améliorer votre productivité et de faire de votre travail une réussite totale. Une fois que vous avez tout cela en main, vous serez prêt à mieux gérer la croissance de votre haie.

La taille des haies

L’utilisation d’arbustes comme les conifères, les cotonéasters ou les troènes pour les haies a été adoptée par plusieurs propriétaires et jardiniers. Les principaux avantages avec les haies c’est qu’elles peuvent faire office de délimitation, de brise-vent, de protection contre les animaux ou encore d’occultation. Toutefois, pour que les haies puissent bien remplir leur rôle, il faudrait penser à les tailler régulièrement et d’une manière adéquate.

Mieux s’équiper pour les travaux

Quelques outils vous seront indispensables afin de bien mener vos travaux d’entretien sur votre haie :

  • une cisaille : pour couper les rameaux fins sur les petites haies
  • un ébrancheur : pour venir à bout des plus grandes branches
  • un taille-haie : pour un travail rapide et précis
  • une échelle : indispensable pour les travaux en hauteur
  • des gants : pour éviter les blessures et protèger les mains
  • des piquets et des cordeaux de jardin : utilisés comme guide afin d’avoir la même hauteur
  • une scie ou une tronçonneuse : pour couper les gros troncs
revenir en haut

Quand et comment tailler ses haies ?

On distingue généralement 3 types de tailles : la taille de formation, utile juste après la plantation des arbustes, la taille d’entretien que vous allez effectuer une ou plusieurs fois tous les ans, et enfin, la taille de restauration, qui est nécessaire pour les haies déséquilibrées ou vieilles de plusieurs années.

La taille de formation se fait un an après la plantation, à la fin de l’hiver, c’est-à-dire quand il n’y a plus de gel. Plusieurs travaux seront entrepris, à commencer par la taille des rameaux latéraux qui se forment à la base des plantes. Celle-ci conduit les branches à mieux se ramifier pour avoir une base bien touffue. Il faut aussi tailler l’extrémité des rameaux sur la largeur afin de favoriser leur ramification. Pour obtenir un arbuste bien touffu, ces opérations se pratiquent deux fois sur l’année, au mois de mai et d’août. Pour les arbustes à feuillage caduc, il faut tailler la plante à 20 cm du sol, tandis que ceux avec feuillage persistant se verront leurs rameaux coupés à la moitié de leur longueur. Pour les arbustes vigoureux comme les troènes et les photinias, vous pouvez les tailler au tiers de leur taille, au mois de novembre et au mois de mars. Enfin, pour les haies brise-vent, il faudrait penser à supprimer les rameaux latéraux et les fourches afin de forcer les plantes à rendre plus solides leurs troncs. Ainsi, elles deviennent beaucoup plus résistantes au vent. Attention, il ne faut couper le bourgeon terminal des rameaux principaux que lorsque les arbustes ont atteint la hauteur que vous auriez voulue.

La taille d’entretien, quant à elle, se pratique sur les arbustes ayant plus de deux ou trois ans. Elle se pratique généralement deux fois par an, mais leur nombre dépend aussi du type d’arbuste. Les cyprès, par exemple, nécessitent jusqu’à 4 fois d’interventions par an. Le mois d’avril et le mois d’août sont parmi les moments les plus favorables pour les tailles, car ces périodes favorisent la cicatrisation et la reprise rapide des plantes. Pour les arbustes nécessitant 3 interventions par an, par contre, le milieu du mois de mai, la fin du mois de juillet et la fin du mois de septembre sont les périodes les plus conseillées. Bien sûr, tout cela se pratique sur les haies régulières, étant donné que pour les haies libres, le plus important est d’harmoniser la taille des différents arbustes. Les arbustes avec une croissance rapide se verront taillés plus souvent pour favoriser ceux avec une croissance lente. Les arbustes avec fleurs, eux, ne seront taillés qu’une fois leurs fleurs fanées, généralement à la fin du printemps. Durant toutes ces périodes, vos interventions consisteraient à couper à leur base les rameaux morts, les plus âgés avec des écorces grises et les plus grêles qui présentent des symptômes de maladie ou qui font déséquilibrer les arbustes.

Enfin, la taille de restauration qui se pratique sur des haies déséquilibrées ou vieilles de plusieurs années. Le but de cette taille consiste donc à redresser et à rajeunir les haies. Il faut toutefois remarquer que la taille de restauration ne se pratique pas sur les conifères, mais seulement sur les arbustes tels les aucubas, les hêtres, les lauriers ou encore les noisetiers. La taille de restauration est une intervention un peu drastique étant donné que vous allez rabattre tous les arbustes à quelques centimètres seulement du sol. Vous auriez peut-être besoin d’une scie ou d’une tronçonneuse pour venir à bout des gros troncs. Il faut ensuite appliquer un mastic cicatrisant sur les plaies. Les nouveaux rameaux qui vont pousser seront taillés une fois par an.

revenir en haut

Conseils pratiques

Pour finir, voici quelques conseils qui pourront vous être utiles dans vos travaux. Toujours commencer la taille en partant du bas. Si vous utilisez un taille-haie, faites des mouvements remontants avec la lame en parallèle à la haie et tenez l’appareil près de votre corps pour plus de précision. Pour repérer la hauteur de votre haie, plantez 2 piquets aux 2 extrémités de votre haie et tendez-y un cordeau de jardin. Si vous coupez une grosse branche, pensez à appliquer un baume cicatrisant sur la plaie. Si des trous se forment sur la haie, bouchez-les en attachant les branches voisines entre elles ou plantez des plantes tuteurs au milieu de celle-ci. Pour plus d’esthétique, optez pour une forme carrée à sommet rectangulaire ou arrondi ou en trapèze avec une base plus élargie.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales