Bricoleurs.Tv » Jardin et espaces verts » L’installation d’un arrosage enterré

Le système d’arrosage enterré : assembler le réseau de tuyauterie et monter le système de programmation

L’arrosage enterré est destiné à tous les types de jardins et convient aussi bien à la pelouse qu’aux parterres de fleurs. Non seulement pratique et économique, l’arrosage enterré permet d’attribuer une plus-value à votre propriété. Finis les va-et-vient incessants pour arroser le jardin, la corvée de rangement de la tuyauterie après chaque arrosage, les arrosages inefficaces à cause de l’évaporation, les dépenses et gaspillages inutiles en eau. A partir du moment où vous aurez installé votre arrosage enterré, vous programmerez vous-même le volume d’eau destiné à l’arrosage et les horaires d’arrosage. Il n’y a pas de modèle « standard » de système d’arrosage et les éléments de base restent les mêmes, mais c’est la taille de votre jardin qui déterminera le tout.

L’installation d’un arrosage enterré

Ainsi, faites un plan à l’échelle de votre jardin, en y mentionnant l’emplacement de l’arrivée d’eau avant d’acheter votre système d’arrosage. Déterminez également le débit d’eau disponible, ainsi que la pression à l’arrivée de l’eau. Tout cela vous permettra de faire établir un devis estimatif du coût de votre système d’arrosage enterré.

Le réseau d’arrosage enterré comprend plusieurs éléments, dont le principal est le programmateur (à une voie ou multivoie), le réseau proprement dit avec les électrovannes, les raccords, le collecteurs, la vanne d’arrêt général, les différents raccords (coudes, bouchons, manchons…) et les arroseurs. Les tuyères sont destinées aux petites surfaces, donc possèdent une plus courte portée, avec une durée d’arrosage inférieure à 12 minutes par tour. Par contre, les turbines couvrent une plus grande surface, avec une durée d’arrosage de plus de 20 minutes par tour. Ces deux éléments ne peuvent et ne doivent en aucun cas être assemblés sur le même système d’arrosage.

L’assemblage du système d’arrosage enterré

La première étape consiste à disposer le réseau de tuyauterie à même le sol, à l’emplacement exact prévu en vous reportant à votre propre plan. Ensuite :

  1. Coupez ensuite chaque tuyau selon les dimensions requises à l’aide d’un sécateur, en préservant une marge de 7 centimètres
  2. Repérez sur chaque tuyau l’emplacement prévu pour les arroseurs puis placez-y le collier receveur
  3. Percez un trou correspondant au diamètre de la rallonge (intermédiaire entre le tuyau et l’arroseur) sans traverser le tuyau

Maintenant que vous avez défini la longueur du réseau et raccordé les principaux éléments entre eux, vous pouvez procéder à la mise en terre.

Des piquets plantés dans le sol (correspondant aux arroseurs) et reliés par une corde (correspondant aux tuyaux) vous serviront de guide pour le trajet du réseau.

  1. Creusez des tranchées d’une profondeur de 30 centimètres sur 20 centimètres de large le long du trajet de la corde
  2. Égalisez le fond avec du gravier répartis tout au long des tranchées
  3. Puis installez la tuyauterie
  4. Vérifiez ensuite que les arroseurs arrivent « à la surface » des tranchées sans trop surplomber le terrain
  5. Avant d’enterrer le système d’arrosage, assurez-vous du bon fonctionnement du réseau dans sa totalité
revenir en haut

Petits conseils pratiques

Si votre arrosage automatique enterré est destiné à votre pelouse, retirez la pelouse au niveau de l’emplacement de la tuyauterie sous formes de pavés (des carrés de 20 centimètres de côté sur 5 à 10 centimètres d’épaisseur) et déposez-les à proximité sur une bâche en plastique pour protéger le reste du gazon. Par ailleurs, les systèmes d’arrosage muni de « purge antigel » protègeront votre réseau de tuyauterie en hiver. Par ailleurs, n’oubliez pas de retirer le programmateur et ses piles en hors-saison. Enfin, il est préférable de protéger les tuyaux enterrés par un grillage avertisseur en cas de jardinage fréquent pour éviter les bêchages accidentels.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales