Bricoleurs.Tv » Jardin et espaces verts » L’art topiaire

Les différentes étapes à suivre et les précautions à prendre pour la taille des topiaires

L’art topiaire consiste à procéder à la taille des arbres et des arbustes dans le but de leur conférer des formes bien précises suivant vos exigences. Pour obtenir les meilleurs résultats possibles, il faut procéder étape par étape et prendre certaines précautions. Tout commence par le choix de l’arbre ou de l’arbuste à tailler. Il faut ensuite déterminer le type de taille que l’on peut mettre en œuvre. Enfin, il faut utiliser un matériel adapté pour faciliter la taille des topiaires et obtenir le plus bel effet.

L’art topiaire

L’art de tailler les arbres est pratiqué depuis la nuit des temps. Dès l’Antiquité, les Romains ont eu la brillante idée de tailler des arbres aux feuilles persistantes dans le but de leur donner une forme précise. Plus tard, à l’époque de la Renaissance, les Italiens mettent en avant la taille des topiaires afin d’apporter une touche d’originalité à leurs jardins. Ce sera à l’époque du Roi Soleil, en France, que l’art topiaire est à son apogée. Les jardins à la française transporte l’art topiaire au summum de sa popularité. Aujourd’hui, l’art topiaire compte parmi les techniques les plus utilisées pour personnaliser un jardin.

Tailler les topiaires

Tailler les topiaires consiste donc à façonner un arbuste vert, en l’occurrence le buis, l’aubépine, le laurier-sauce, le troène, le thuya, le houx ou encore le cyprès, dans le but de former une figure bien précise. Le plus souvent, il s’agit de lui conférer une forme géométrique mais toutes les fantaisies sont permises en la matière. Les formes qu’on retrouve le plus souvent sont la boule, la pyramide ainsi que les configurations polygonales. Les experts en matière d’art topiaire proposent des arbustes en forme de spirale, en forme d’animaux ou encore en forme d’être humain.

Pour être certain d’obtenir les meilleurs résultats possibles, il est indispensable de choisir un arbuste qui se prête à l’art topiaire. Mis à part l’espèce à laquelle l’arbre en question appartient, il est important de porter une attention particulière au feuillage de la plante. Cette dernière doit préférablement avoir des feuilles de petites tailles mais le feuillage doit être épais. En tenant compte de ces caractéristiques, on comprend aisément que l’if et le buis se trouvent en tête de liste des arbustes dits topiaires. Ces arbustes possèdent par ailleurs la particularité de bien résister aux tailles en série.

revenir en haut

La charpente métallique

Afin d’obtenir les meilleurs résultats possibles, le recours à une structure métallique se révèle indispensable. On y fait appel dès la plantation de l’arbuste. Cette charpente devra afficher la forme qu’on souhaite conférer à l’arbuste au fur et à mesure que celui-ci s’épanouit. La réalisation de la charpente métallique peut très bien se faire soi-même en faisant appel à des fils de fer qui doivent être soudés les uns avec les autres ou être fixés entre eux à l’aide de fils en métal. Lorsque l’arbuste commence à pousser, la charpente en métal est inévitablement apparente. Elle disparaîtra au fur et à mesure que l’arbuste grandira. Au final, on ne se rappellera même plus de sa présence. Grâce à l’ossature en métal, la taille des topiaires sera largement facilitée. Celle-ci devra se faire à au moins un centimètre de la structure afin d’éviter que cette dernière n’apparaisse accidentellement. Suivant la vitesse à laquelle l’arbre grandit, il peut se révéler nécessaire de le tailler trois à six fois par ans.

revenir en haut

Le buis : la star des topiaires

Du côté français, le buis est considéré comme étant la star des arbustes topiaires. Présent dans les jardins à la française, cette plante se taille principalement en forme de boule et de cônes. On les taille également pour former des haies. En plus de ses feuilles qui sont quasiment parfaites pour l’art topiaire, le buis possède en plus la particularité de croître de manière lente et d’afficher une longévité tout à fait respectable de l’ordre de 500 ans, voire plus suivant les espèces. L’entretien du buis est par ailleurs très simple. La taille ne se fait que tous les six mois en prenant soin d’éviter la saison estivale. Du point de vue esthétique, le buis s’adapte à tous les styles et sait se fondre dans le décor. Au cœur d’un jardin traditionnel ou d’un jardin exotique, sur un balcon ou sur une terrasse, le buis affiche toujours une superbe allure.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales