Bricoleurs.Tv » Jardin et espaces verts » Désherber au naturel

Désherber avec des produits simples, sans aucune matière nocive à l’environnement

Le plus connu des désherbants est le roundup, mais comme il a été récemment découvert qu’il est toxique pour l’homme, les gens sont à la recherche d’une méthode plus saine pour désherber. Sachez qu’il existe de nombreuses astuces pour débarrasser jardins, allées et vergers des petites plantes vertes indésirables. Ces astuces sont simples, économiques, rapides et surtout efficaces. Les façons de faire dépendront des plantes à éliminer et des terrains à protéger. De plus, elles éviteront également les repousses pour que le désherbage ne soit pas une tâche fastidieuse à mettre dans son agenda sous peine d’oubli. Pour cela, munissez-vous de quelques produits et d’outils dont la plupart se trouvent déjà sûrement à la maison.

Désherber au naturel

Il faut savoir que les mauvaises herbes constituent également un habitat pour des espèces, qui protègent vos jardins et vos cultures contre d’autres espèces nuisibles, par exemple les coccinelles qui se nourrissent des pucerons. Alors, n’oubliez pas de garder une partie de votre espace vert intact.

En général, avant de commencer tout désherbage, essayez de connaître le type des herbes à éradiquer pour déterminer si ces plantes sont annuelles ou vivaces. Même si les méthodes proposées marcheront avec toutes les plantes, leurs efficacités ne seront néanmoins pas les mêmes. Pour les herbes annuelles, à l’exemple des séneçons, aux fleurs vertes ou pourpres, ou des chénopodes, proches de l’épinard, l’enlèvement de leur partie aérienne suffira à les éradiquer. Les plantes vivaces, par contre, repoussent facilement et nécessitent des mesures plus importantes. Si vous avez de grande surface à protéger, vous pourrez faire un faux semis consistant à préparer la terre à l’ensemencement mais sans rien y semer avant deux semaines. Pendant ce temps, les mauvaises herbes auront déjà poussé et un sarclage suffira pour les éliminer.

Les eaux de cuisson comme désherbants

Ne jetez pas inutilement vos eaux de cuisson, vous pouvez vous en servir pour faire mourir les mauvaises herbes en les arrosant avec. Cette méthode est surtout efficace pour les dalles. A défaut d’eau chaude, arrosez-les quand le soleil brûle. Ne procédez surtout pas de la même façon avec les plantes que vous cultivez car en plein soleil, il est complètement déconseillé d’arroser ses plantes. Vous pouvez également utiliser l’eau ayant servi à la cuisson du riz, des pâtes alimentaires ou des pommes de terre du fait que l’amidon contenu dans cette eau bouchera les pores des plantes rebelles et les fera mourir. Si elles sont quand même récalcitrantes, ajoutez à l’eau de cuisson du savon liquide. Autre moyen naturel pour le désherbage : le vinaigre blanc, dilué ou non avec de l’eau chaude. Cette solution est puissante mais est à utiliser avec modération sous peine d’acidifier le sol. Le mélange de sel et d’eau chaude ou l’eau de mer ont aussi fait ses preuves mais ne doivent pas être utilisés dans les potages qui ne supportent pas l’excès de sel. Plus la quantité de sel est importante, plus le liquide sera efficace. Pour de meilleurs résultats, procédez en plein soleil et n’oubliez pas de bien nettoyer l’arrosoir après.

revenir en haut

Des désherbants naturels trouvés dans les magasins spécialisés ou à faire soi-même

Vous pouvez acheter du bicarbonate de soude dans les drogueries et en répartir sur les mauvaises herbes. Le purin d’ortie ou d’angélique est également efficace par leur très forte odeur. Vous pouvez les acheter ou les préparer en faisant fermenter environ un kilo d’angélique ou d’ortie dans dix litres d’eau. Pendant une quinzaine de jours, réservez ce mélange dans un endroit inondé de lumière et remuez-le souvent. Filtrez-le ensuite et utilisez-le comme liquide d’arrosage. Vous pouvez le conserver dans un récipient qui ne laisse pas passer la lumière si possible. L’emploi du gluten de maïs, produit dérivé du broyage du maïs, est également très répandu. Le gluten empêche les racines des graminées de se former et est à saupoudrer sur la pelouse. Il faut ensuite arroser souvent pour humidifier le sol. Les périodes les plus conseillées pour répandre le gluten sont au printemps, avant la germination, et au début de l’automne, pour que les graines ne puissent survivre en hiver.

revenir en haut

Désherber naturellement à l’aide de quelques outils

Un simple couteau de cuisine suffit en général pour désherber mais il est plus pratique d’utiliser des désherbants manuels conçus pour enlever les racines les plus profondes. Il existe aussi le désherbeur thermique qui est un petit appareil, similaire à un chalumeau, comprenant une mini-bouteille de gaz qui chauffe à très haute température les herbes. Cette chaleur ne sera pas supportée par les plantes, qui dessécheront avant de mourir. Ce type de désherbeur est surtout employé pour les mousses. Projetez la flamme à environ une dizaine de centimètres du sol et brûlez complètement la partie aérienne de la plante. S’il y a des risques de propagation de feu, arrosez à grande eau les limites de la partie à désherber. Effectuez l’opération au printemps, lorsque les mauvaises herbes commencent à croître. La binette est également un outil efficace, aux résultats immédiats, mais est tout de même un moyen assez fatigant.

revenir en haut

La méthode naturelle pour éviter les repousses

Pour que vous n’ayez pas à désherber à chaque saison, pratiquez le paillage sur le terrain à protéger. Au sens propre, cela signifie mettre de la paille sur le pourtour des plantes et sur les grandes surfaces, mais d’autres matériaux naturels peuvent être utilisés comme le gravier ou les coques de cacao. Cette protection bloque la lumière pour que les mauvaises herbes ne puissent pousser. De plus, elle diminue l’évaporation de l’eau ce qui vous amènera à arroser moins fréquemment. Ces matériaux peuvent aussi être synthétiques comme le plastique mais le mieux serait le paillage aux engrais verts car en plus de prévenir le désherbage, il nourrira également le sol.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales