Bricoleurs.Tv » Jardin et espaces verts » Arbres et Arbustes » Plantation des arbres fruitiers

Planter et traiter des arbres fruitiers pour qu’ils puissent offrir de bons fruits

Tout le monde n'est pas né agriculteur mais aime avoir un jardin où on peut faire des récoltes. Il est agréable de voir un arbre fruitier porter ses fleurs puis ses fruits mûrs dans son propre jardin. C'est cette satisfaction qui donne un sens à ce qu’on attache une importance dans la plantation et l’entretien des arbres fruitiers. A part la récolte des fruits, les arbres fruitiers peuvent aussi constituer des ornements s’ils sont plantés tout au long d'une allée, par exemple, ou bien tout simplement s’ils sont placés harmonieusement dans différents endroits du jardin.

Plantation des arbres fruitiers

Les périodes idéales pour les planter, les techniques de plantation, les entretiens et traitements diffèrent pour chaque variété. La plantation des arbres fruitiers peut se faire presque toute l’année selon leur variété, sauf pendant les périodes de gel. Il est aussi déconseillé de les planter en pleine été si on veut avoir un arbre productif. Il est surtout préférable de les cultiver à l’automne ou au printemps, les plantes auront ainsi largement le temps de bien s’acclimater avant l’hiver et de commencer leur croissance au printemps. Les arbres produisent mieux s’ils sont plantés dans des bonnes conditions et s’ils sont bien entretenus. Il faut alors bien choisir leur emplacement et avant tout préparer les terrains qui vont les accueillir. La préparation proprement dite inclut :

  • la fertilisation du sol par des composts et engrais
  • la réalisation des trous selon les arbres à planter
  • la mise en place des moyens d’arrosage

La plantation des arbres fruitiers

Pour les planter, des trous de 60 à 70 cm de profondeur doivent être creusés quelques jours à l’avance et doivent être garnis de fumure au fond. La corne réduite en miette, appelée cornaille, est particulièrement recommandée pour ses apports en éléments nutritifs adaptés aux différentes étapes de croissance des arbres fruitiers. Pour la plantation proprement dite, suivez ces quelques étapes :

  • retournez la terre à une ou deux hauteurs de la bêche pour mélanger la terre avec la fumure et pour que les racines des arbres s’implantent facilement
  • au moment de planter les arbres, couper légèrement les racines et enrobez-les de boue
  • enlevez les branches sèches ou fanées et celles à demi-tige et les gobelets doivent avoir 30 cm environ et les palmettes à 30 cm du coude
  • placez ensuite l’arbre dans le trou en veillant à ce que le collet se trouve au niveau du sol et n’enterrez pas la motte
  • répartissez et étendez les racines dans le trou, recouvrez de terre et tassez le sol convenablement avec les pieds
  • arrosez conséquemment un godet planté demande environ 1l d’eau tandis qu’un arbre à racines nues demande environ 10 litres

Comme la pollinisation de la plupart des arbres fruitiers se fait d’un arbre à l’autre, ou croisée, il faut planter plusieurs arbres fruitiers en même temps.

revenir en haut

L’entretien des arbres fruitiers

L’entretien consiste à améliorer le sol, à lutter contre les maladies, à bien traiter et bien soigner l’arbre. Chaque étape de la croissance d’un arbre fruitier, à raison de 30 à 50 cm de croissance par an, dépend d’un entretien propre à chaque saison. Depuis la plantation, il faut arroser régulièrement durant la première année. Prévenez d’une manière efficace et biologique les mauvaises herbes en palliant le sol au pied de la plante. Pour ce faire, vous pouvez choisir entre le dépôt d’une couche de paille sous forme de disque de fibres naturelles ou sous forme de toile tissée autour du pied de la plante, pour rafraîchir le sol, ou l’épandage de matériaux biodégradables tels que les écorces de pin pour lutter contre les parasites. A chaque automne, apportez des amendements aux plantes et des engrais riches en potasse et phosphore au printemps. Pour assurer une bonne récolte, la taille est aussi très importante, elle consiste à supprimer les branches mortes ou malades. La taille favorise aussi la pénétration du soleil et de l’air, idéale pour la fructification. Elle est pratiquée, après quelques années de croissance, à l’automne ou en hiver, selon les espèces. Pour choisir les branches à enlever, détectez les gourmands trop près du tronc principal qui sont trop vigoureux pour devenir des branches fructifères. En hiver, ramassez les feuilles mortes et brûlez-les si les arbres ont eu une quelconque maladie, sinon, elles constituent un amendement même pour le sol. Brossez aussi les troncs avec une brosse à poils durs pour éliminer les œufs et les larves des insectes ainsi que les mousses et les lichens. La pose assez tôt dans la saison d’une bande de glu est aussi très efficace et non polluant pour piéger les pucerons.

revenir en haut

La floraison

En avril, les arbres fruitiers fleurissent et on doit faire très attention si on veut qu’ils donnent des fruits. Aucun traitement radical ne devrait être entrepris pendant la floraison surtout l’utilisation d’insecticide car nous savons que certains insectes sont des éléments essentiels de la pollinisation. Quand les fruits commencent à grossir, il faut prévenir le surnombre et la bonne répartition sur les branches. En général, ne laissez que 6 à 10 fruits par mètre charpentière ou 2 fruits par bouquet. Procédez aussi à la suppression des fruits momifiés qui pourront devenir sources de maladie pour la prochaine saison. Enfin, pour lutter contre les vers de fruits, utilisez les pièges à phéromone qui sont des cartons enduits de substance chimique émise par d’autres animaux pour changer le comportement de ses congénères dont 3 diffuseurs par 100 m².

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales