Bricoleurs.Tv » Jardin et espaces verts » Arbres et Arbustes » Les Céanothes

Le large choix de variétés offert par les céanothes

Arbuste de la famille des rhamnacées, les céanothes sont des arbustes qui viennent d’Amérique du Nord. Il existe une forte diversité de céanothes avec une cinquantaine de variétés mais il faut aussi noter la grande disparité de ces sous-espèces qui présentent des caractéristiques plutôt différentes. Achetez ainsi vos plants de céanothes au mois de mai, durant la période de floraison, pour choisir la ou les variété(s) qui vous inspirent le plus. Autre point d’esthétique : les branches arquées d’un céanothe apportent une certaine grâce dans le décor tandis que les fleurs en grappes et en forme d’étoiles, petites mais abondantes, couvrent pratiquement tout l’arbre durant la période de floraison pour offrir un magnifique tableau naturel.

Les Céanothes

Même sans fleur, l’abondant feuillage du céanothe est tout aussi beau à voir. Enfin, le céanothe, surnommé « Lilas de Californie », embaume les alentours grâce à son agréable parfum. De par les différences rencontrées entre les espèces de céanothes, il est important d’avoir un point de vue global concernant les besoins de ces différentes espèces ainsi que les recommandations générales pour leur entretien.

Les critères de plantation des céanothes

Pour se développer correctement, les céanothes ont besoin d’une terre légère, bien drainée qui ne contient pas de calcaire sinon très peu. Il est préférable de les planter dans des coins ombragés pour éviter le contact direct avec le soleil même si un léger ensoleillement ne peut que leur faire du bien. Effectivement, même les espèces les plus rustiques ont besoin de chaleur mais il faut bien la doser. D’ailleurs, si la tolérance au froid varie d’une variété à l’autre, le céanothe n’est pas en général un arbre fait pour les grands froids : les céanothes hybrides supportent jusqu’à -7°C tandis que le « Caenothus Coeruleus » a une tolérance jusqu’à -15°C. En général, un céanothe à feuillage persistant est plus adapté sur les régions côtières tandis qu’un céanothe à feuillage caduc s’adapte plus facilement sur différentes régions.

revenir en haut

Les mesures d’entretien des céanothes

Une taille d’entretien est fortement indiquée dès la fin de la période de floraison, mais déconseillée à la fin de l’hiver : les branches des espèces à feuilles caduques devront être élaguées à près de 6 cm pour améliorer les repousses. Après les dernières gelées, observez les tiges malades et retirez-les, elles sont reconnaissables à leur noircissement et à un certain dessèchement par rapport à l’état général de l’arbre.

Par ailleurs, durant les deux premières années de croissance du céanothe, il faut veiller à apporter un arrosage régulier à la plante avant de laisser la nature s’en charger par la suite. Il faudra également prendre des mesures pour éloigner ou anticiper l’invasion de chenilles qui adorent manger les feuilles du céanothe.

revenir en haut

Conseils de bouturage des céanothes

La multiplication des céanothes se fait par bouturage durant l’été et nécessite de suivre quelques étapes. Débitez une bouture d’une dizaine de centimètres de votre céanothe. Placez cette bouture sous un châssis chaud à 15°C environ en mélangeant du sable avec de la tourbe. Vérifiez bien la température avec un thermomètre, la chaleur étant essentielle pour la survie de la bouture. Contrôlez de temps en temps si les racines commencent à se développer sur la bouture et dès que ce sera le cas, placez la bouture sous un châssis froid, dans un pot avec du terreau par exemple. Attendez le printemps suivant pour mettre en terre. Si pour une raison ou une autre, vous aurez encore à transférer votre céanothe dans un autre endroit du jardin, attendez l’automne avant de déplanter. Une fois en terre, le céanothe se développe très rapidement.

revenir en haut

Une grande disparité des espèces de céanothe

Pour bien choisir le céanothe, la première chose à savoir est que certaines espèces de céanothe ont un feuillage caduc tandis que d’autres présentent des feuillages persistants. De plus, la hauteur des céanothes varient également fortement avec des moyennes allant de 1 m, donnant ainsi l’image d’un arbre à tronc court, à plus de 6 m pour les véritables géants comme le Ceanothus arboreus. Par ailleurs, il peut être intéressant de se pencher sur les variétés de céanothe rampant comme le « Ceanothus thyrsiflorus repens » qui offre un tapis de feuilles ovales et denses très particulier. Guidé, un céanothe rampant peut même tapisser une grande façade.

En général, la couleur des fleurs du céanothe est bleue avec des tons qui tendent vers le mauve selon les variétés, mise à part la variété « Marie-Simon » dont la couleur tend franchement vers le rose. Le choix de la variété doit également tenir compte de la période de floraison. Effectivement, si le « céanothe de Santa Barbara » fleurit dès le printemps, le « Caenothus burkwoodii » ne fleurit que tardivement en été.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales