Bricoleurs.Tv » Jardin et espaces verts » Arbres et Arbustes » Le Troène

Planter et entretenir un troène : allier la solidité de son feuillage à une décoration optimale

Le troène est originaire du Japon où elle est principalement utilisée pour des haies décoratives. Son feuillage dense et persistant peut créer un parfait coupe-vent. On l'utilise également pour créer des clôtures qui s'intègrent avec le reste du jardin. On peut le planter à n'importe quelle période de l'année, même s'il ne supporte pas la sécheresse. Il est constitué de petites fleurs blanches et de fruits, mais ces derniers ne sont pas comestibles.

Le Troène

En plus d’être décoratives, les feuilles du troène peuvent servir pour des baumes anti-rhumatisme. En effet, il suffit d’en créer une pâte avec des feuilles vertes et de l’appliquer pendant quelques semaines. Le troène crée une isolation naturelle grâce à son épais feuillage, son emplacement idéal est à l’orée nord du jardin. Nous commencerons par préparer le sol, car il pousse plus rapidement dans un espace dégagé. On creusera un trou selon la largeur des racines et on l’arrosera régulièrement pendant 12 mois.

Planter le troène

Voici les outils nécessaires pour planter des plants de troènes d’environ 2 mètres :

  • De l’engrais ou du terrain spécial
  • Une pelle et un râteau
  • Un sécateur
  • Des insecticides
  • Du fil de fer et des boules en mousse

En premier lieu, nettoyez parfaitement le sol, et bêchez-le pendant environ 1 semaine. Cette étape est importante car elle améliore l’aération du sol et élimine toutes les mauvaises herbes. On peut planter le troène pendant toutes les saisons, mais l’automne est la plus recommandée. Le trou doit être assez large pour permettre aux racines de se développer, et on peut créer un lit de gravier si le fond n’est pas stable. L’arbre pousse rapidement, donc il n’est pas conseillé de le planter en pot. Toutefois, on peut le faire si on envisage une taille sévère. Il ne faut pas oublier que le troène peut atteindre 20 mètres à l’âge adulte, aussi, il faut anticiper la dimension avec les plantes voisines. La motte contenant les racines doit être entièrement enfouie dans le sol, il faut agrandir le trou si c’est nécessaire. Il est à noter que le troène est un arbre envahissant, cela signifie que ses racines peuvent contaminer toutes les plantes avoisinantes. C’est pourquoi, on le plante généralement dans un espace dédié. Il aime le soleil, mais n’apprécie pas les sols secs, et si c’est le cas, renforcez sa base avec de la paille.

revenir en haut

Entretenir et tailler le troène

L’un des principaux avantages du troène est qu’il supporte une coupe sévère. Ainsi, on peut le tailler trois fois par an, mais il vaut mieux le laisser libre pendant la première année. La troisième année est propice pour créer une forme, aussi utilisez le fil de fer et les boules en mousse pour lui donner l’aspect désiré. Les branches vont se densifier sur la quatrième année en respectant les contraintes du fil de fer. Le résultat sera un troène dense qui s’adapte parfaitement à l’environnement ambiant. Il nécessite un arrosage régulier en évitant que le sol ne soit trop humide. Le troène possède une structure résistante, mais il n’est pas à l’abri des insectes comme la cochenille, le puceron, ou les champignons comme l’oïdium qui laisse des traces blanches sur les feuilles. Un insecticide standard peut sera de mise pour en venir à bout.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales