Bricoleurs.Tv » Jardin et espaces verts » Arbres et Arbustes » Le laurier-rose

Le laurier-rose, une plante appréciée comme ornement décoratif

Originaire des régions de la rive sud de la mer Méditerranée ainsi que de certains pays asiatiques, le laurier-rose est un arbuste et une plante ornementale. Son entretien ainsi que sa plantation nécessitent différentes techniques que nous allons essayer d'expliquer dans ce texte.

Le laurier-rose

Il existe plus de 160 variétés de laurier-rose aux différentes couleurs telles que le blanc, le saumon, le rouge ou le jaune. Les plus florifères sont généralement les arbustes à fleur simple de couleur blanche ou rose comme le Nerium oleander « sœur Agnès », le Nerium oleander « Etat » et le Nerium oleander « Nomade » bien que les lauriers à fleurs doubles soient aussi très appréciés. D’une hauteur pouvant atteindre 5 m, il ne dépasse cependant pas les 2 m s’il est cultivé comme plante d’intérieur ou dans un pot hors de son habitat naturel. D’une croissance assez rapide, le laurier-rose présente un feuillage vert foncé dont la forme est lancéolée, c’est-à-dire en forme de lance assez longiligne. Il existe aussi des lauriers roses nains dont la hauteur est de 45cm au grand maximum lorsqu’il est cultivé en pot. Ses feuilles sont persistantes, ce qui fait qu’ils ne tombent pas en hiver et sa période de floraison s’étend généralement du mois de mai au mois d’octobre. Notons qu’il existe d’autres types de laurier tels que le laurier sauce, le laurier cerise, le laurier tin, etc. à ne pas confondre donc avec le laurier-rose.

Plantation et environnement d’un laurier-rose

Généralement, le laurier-rose se cultive au mois d’octobre ou au mois d’avril. S’il est planté à l’extérieur pour orner une véranda ou servir de haie par exemple, il est important de bien l’exposer aux rayons du soleil permettant ainsi de favoriser la floraison tout en veillant à ce que son environnement soit largement aéré pour ne pas perturber sa croissance. Pour les plantes d’intérieur, l’idéal est de les placer près d’une fenêtre, de préférence orientée vers le sud pour qu’elles puissent être ensoleillées toute la journée. Le sol ou il est cultivé devra être plus ou moins riche et donc à base de terreau principalement. Quant à sa multiplication, il se fait par bouturage en eau pendant le mois de juillet et le mois d’aout. On procède en prélevant les rameaux des cimes qui seront par la suite plongés dans de l’eau, en prenant soin de mettre les feuilles hors de l’eau. Pour ce qui est de l’arrosage du laurier-rose, il est assez simple. En été, il faut veiller à ce que la plante soit arrosée quotidiennement et de façon abondante car l’eau s’évapore assez facilement à cause du soleil. En hiver, un arrosage hébdomadaire est suffisant pour ne pas laisser les racines se dessécher. Cette période est aussi peu propice à la fertilisation.

revenir en haut

Taille du laurier-rose

Comme pour tous les arbustes, tailler le laurier-rose est une nécessité pour favoriser autant la floraison que le développement de la plante. On recommande généralement de procéder à la taille dès que la floraison est finie. Cette période se situe généralement au début de l’automne. La première taille du laurier-rose intervient 3 à 4 ans après sa plantation. Sinon, une taille une fois tous les deux ans est largement suffisante. Pour ce faire, il est conseillé de couper les branches à 40 ou 50cm du sol pour garder la base du laurier-rose intact et par la même occasion ses feuillages du bas. Toutefois pour éviter la taille, on peut aussi rabattre les branches de fleurs une fois la floraison terminée et permettre ainsi à la plante de garder un feuillage plus dense et une floraison plus abondante. Si l’hiver est assez clément, on peut procéder à un rabattage jusqu’au sol pour obtenir une nouvelle croissance assez rapide, émergeant directement du sol.

revenir en haut

Comment rempoter un laurier-rose ?

Le rempotage est une étape importante pour toute plante. Pour les lauriers roses en particulier, le rempotage est primordial tous les printemps pour les jeunes plantes jusqu’à ce qu’ils atteignent une hauteur de 1m50. Un pot différent et légèrement plus grand est nécessaire à chaque rempotage des jeunes lauriers-roses. Par la suite, il suffit de rempoter dans le même pot tous les deux ou trois ans. On procède généralement au rempotage au début du mois de mars. Le choix du pot est tout aussi important. Du fait de leur stabilité, les pots en terre sont les plus appropriés. Pour les jeunes lauriers roses chaque rempotage devra voir le pot grandir d’au moins 5cm. Pour procéder au rempotage il faut dans un premier temps dépoter le pot puis rajouter des billes d’argiles ou des petits cailloux au fond pour éviter l’asphyxie des racines par l’eau et favoriser ainsi leur drainage. Par-dessus, rajouter un mélange de terreau que l’on trouve en jardinerie, de la terre et du fumier et arroser abondamment. Il est important de bien tasser le tout pour éviter que l’air ne sèche les plantes.

revenir en haut

Comment entretenir un laurier-rose ?

L’entretien d’un laurier-rose en hiver est assez délicat. En effet, cette plante ne supporte pas le gel. Aussi s’il est cultivé en pot, il est fortement conseillé de le rentrer pour éviter les gelées nocturnes dès que la température descend à moins de 10°C. Pour les lauriers roses plantés en pleine terre, un voile d’hivernage ou un paillage recouvrant la totalité de la plante est nécessaire. Précisons que le laurier-rose est une plante extrèmement toxique, aussi il est fortement recommandé de porter des gants lors de ses différentes manipulations. Pour ce qui est des engrais, il existe un large choix dans les jardineries selon qu’il soit cultivé en pot, en intérieur ou en extérieur. Une fertilisation régulière d’avril à septembre est conseillée pour aider à sa croissance. Le laurier-rose peut attraper une maladie spécifique provoquée par les cochenilles. Il est important de le traiter avec de la bouillie bordelaise rencontrée dans le commerce ou avec d’autres traitements chimiques.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales