Bricoleurs.Tv » Jardin et espaces verts » Arbres et Arbustes » L’élagage et l’abattage d’un arbre

Les techniques et les précautions à suivre pour élaguer et abattre un arbre en toute sécurité

Comme l’élagage et l’abattage d’un arbre exigent l’utilisation d’une tronçonneuse, les règles de sécurité sont primordiales et de nombreuses précautions doivent ainsi être prises pour que les travaux se déroulent dans les meilleures conditions. Effectivement, dès que vous maniez une tronçonneuse, il y a un risque de danger qu’il faut absolument limiter. D’abord, établissez un périmètre de sécurité de 10 m au minimum autour de vous et interdisez qu’on vous approche lorsque la tronçonneuse est en marche. Par ailleurs, il vous est interdit de fumer durant l’élagage ou l’abattage d’un arbre : vous avez non seulement besoin de vos deux mains pour manier la tronçonneuse mais vous devez surtout être totalement et uniquement concentré sur la coupe de l’arbre. Dans tous les cas, ne sous-estimez jamais la puissance de votre tronçonneuse.



L’élagage et l’abattage d’un arbre

Si l’utilisation de la tronçonneuse peut sembler dangereuse, les travaux peuvent être effectués sans problème à condition de bien suivre les différents conseils de précaution ainsi que les techniques assimilées à la coupe d’un arbre.

Les équipements de sécurité, une obligation

Mise à part une attitude particulièrement prudente durant l’élagage ou l’abattage d’un arbre, vous devrez aussi vous équiper en conséquence pour être protégé et pour pouvoir manier la tronçonneuse en toute sécurité.

  1. Portez une combinaison de travail homologuée et parfaitement à votre taille, avec des chaussures de travail sur chantier pour garantir vos appuis ainsi que des gants adéquats
  2. Ensuite, munissez-vous d’un casque avec visière pour vous protéger d’éventuels éclats de bois
  3. Enfin, portez un casque de protection acoustique car le bruit de la tronçonneuse devient rapidement insupportable et peut fortement altérer votre audition
revenir en haut

L’élagage d’un arbre

L’élagage consiste à dépouiller un arbre de ses branches basses. Pour votre sécurité, limitez l’élagage de l’arbre aux branches qui ne se situent pas plus haut que votre regard. En effet, le fait de diriger une tronçonneuse vers le haut rend le travail plus instable avec les risques qui en découlent. Dès qu’une branche est coupée, arrêtez la tronçonneuse et déblayez le sol pour éviter de trébucher sur une branche plus tard, n’actionnez à nouveau votre tronçonneuse que lorsque le périmètre de travail est sécurisé.

Concernant la bonne posture pour couper les branches, il s’agit avant tout d’assurer votre équilibre en écartant un peu les jambes. Tenez fermement la tronçonneuse dans vos mains en repliant un peu vos bras, ces derniers ne devraient jamais être tendus. Pour vous guider, faites en sorte de placer le tronc entre vous et la tronçonneuse. Trouvez la bonne position avant de démarrer la tronçonneuse. Commencez à scier en vous rappelant de ne jamais utiliser l’avant de la lame, la partie arrondie qui peut rebondir à cause des vibrations, utilisez plutôt la lame sur son milieu.

Pour éviter de vous fatiguer inutilement à soutenir le poids de la tronçonneuse, vous pouvez poser légèrement la tronçonneuse sur la branche, sans relâcher votre prise en main de l’appareil : le poids de la tronçonneuse est alors moins important et les vibrations causées par le contact de la lame sur le bois se feront moins sentir.

revenir en haut

Les étapes de l’abattage d’un arbre

Pour réussir l’abattage d’un arbre, vous devrez accompagner sa chute en définissant à l’avance sa direction et en vous assurant que la chute se fera sur une zone parfaitement dégagée. Pour assurer une meilleure orientation de la chute, attachez des cordes à l’arbre du côté de la chute et tirez le moment venu.

L’abattage proprement dit se déroule en trois étapes :

  1. La première étape consiste à faire une entaille sur le bas du tronc et du côté de la chute de l’arbre. L’entaille doit être faite sur à peu près 1/4 du diamètre du tronc dans un angle de 45°. Retirez le morceau de bois en sciant horizontalement, en parallèle avec le sol
  2. De l’autre côté de cette première entaille, une deuxième, horizontale, doit être faite en veillant à ce que cette fente ou trait d’abattage se trouve à environ 2 cm plus haut que la base de la première. Ne sciez pas entièrement les 3/4 du diamètre restant du tronc, mais faites en sorte de laisser une dizaine de centimètres environ comme charnière pour que le tronc ne bascule pas directement sans votre aide
  3. Enfin, insérez des coins – une sorte de cale en forme de V – dans le trait d’abattage pour créer un effet de levier et pousser le tronc d’un côté tandis que du côté de la chute, tirez sur les cordes pour faire pencher l’arbre définitivement. Il ne reste alors plus qu’à laisser tomber l’arbre. Une fois que l’arbre est au sol, commencez par couper les branches de la même manière que l’élagage avant de vous attaquer au tronc. Utilisez des cales si nécessaire pour stabiliser le tronc avant de le débiter
Horticulture - Homéopathie | © mentions légales