Bricoleurs.Tv » Jardin et espaces verts » Amendements et engrais

Obtenir une meilleure plantation suite aux amendements et aux applications des engrais sur le terrain

L’amendement de la terre consiste à préparer préalablement le terrain à devenir conforme au besoin de la plante à cultiver. Pour ce faire, le cultivateur a besoin de matériels spéciaux destinés principalement au jardinage ou à la culture. Après l’amendement du sol, avant la plantation et durant le cours de la vie des cultures, le sol a besoin d’être entretenu afin d’apporter les substances nutritives nécessaires au bon développement des plantes et surtout à la récolte si c’est le but visé. Cet entretien en substance nutritive se rapporte directement aux engrais qui nourrissent le sol de tous les éléments indispensables à la croissance des plantes. Il est ainsi nécessaire de bien identifier l’engrais qui correspond à la plantation car chaque type de culture a un besoin spécifique. La dose à appliquer doit être juste, il faut éviter autant que possible l’insuffisance du dosage et encore moins le surdosage.



Amendements et engrais

Nombreux sont les outils et équipements indispensables afin de bien mener une action d’amendement tout comme une action d’application d’engrais. Parmi ces équipements, les plus fréquemment utilisés sont le motoculteur qui uniformise la terre, la bêche pour travailler la terre, la fourche bêche dérivée de la bêche qui s’utilise en tant que bêche mais aussi à retourner le fumier lors de la composition du fumier et lors de l’amendement, le bac à compost notamment si c’est le cultivateur lui-même qui réalise son compost, les piquets et le grillage pour entourer et sécuriser le bac à compost et la brouette. Pour répandre les engrais d’une façon uniforme et régulière, le cultivateur a recours à l’utilisation d’un épandeur. Mais l’application de ces engrais, ainsi que des produits d’entretien tels que les oligo-éléments ne doit pas se faire au hasard, il faut a priori mesurer le pH du sol à l’aide du chaulage pour définir le type de produit à utiliser aussi bien que sa dose.

L’amendement du sol à cultiver

L’amendement du sol consiste à transformer les caractères de la terre à devenir compatible aux plantes à cultiver afin de l’exploiter au maximum, c’est-à-dire à faciliter le transport de l’oxygène vers les racines et à garder l’humidité du sol afin que ce dernier retienne les nutriments vitaux à la plante. Pour ce faire, il faut commencer par distinguer le type du sol s’il est sableux ou friable donc trop léger, ou s’il est argileux donc trop lourd, et aussi définir le sol recherché par la plante et le modifier en fonction de ce besoin. Cet amendement requiert l’utilisation de produits, souvent naturels, qui servent à nourrir la terre et à la transformer. Parmi ces produits, les plus fréquemment utilisés sont l’humus qui est une décomposition de déchets organiques et le compost prêt, fabriqué pour un emploi immédiat mais on peut également concevoir du compost soi-même. Pour fabriquer du compost, il suffit de mettre à la base dans un bac à compost des feuilles et branches puis de mettre dessus les déchets jusqu’à obtenir une épaisseur d’environ 20 cm qu’on recouvre de chaux d’algues marines. On termine en recouvrant le tout de terre d’une épaisseur d’environ 20 cm, et de laisser fermenter durant quelques temps avant utilisation en couvrant le tout d’un plastique. Pour que la fermentation soit efficace et rapide, il faut arroser à grande eau le compost. Soit dit en passant qu’à part les feuilles et les branches, il est possible de mettre des déchets de gazon ou autre déchet vert dans le compost à fabriquer.

revenir en haut

La fertilisation du sol avec de l’engrais

Après l’amendement, il est souvent utile de mettre de l’engrais sur le sol pour qu’il continue à fournir les substances nutritives essentielles à la bonne croissance de la plante. Cet apport en engrais doit suivre un calendrier bien déterminé afin d’éviter toute sorte de carence ou de surdosage. Pour le savoir, il faut bien lire les instructions sur l’emballage ou demander conseils au vendeur. Il est recommandé de les répandre au sol durant les quelques mois précédant la plantation pour qu’ils soient bien dissous. Leur application se fait généralement avec un épandeur afin que le produit soit bien réparti d’une manière régulière et uniforme, cette action s’appelle épandage dans le langage habituel des cultivateurs. Toutefois, les engrais sont de différentes sortes et il faut bien choisir celui à éparpiller sur la surface en fonction du type de plantation. Les engrais chimiques ont été conçus en usine et sont surtout employés dans les cas urgents de carence puisque leur effet est immédiat. Les engrais organiques existent également et sont fabriqués avec des substances d’origine animale. On les emploie surtout pour entretenir une terre cultivée sur du long terme. Généralement, les engrais sont groupés selon leur utilisation et leur teneur en potassium, en phosphore et en azote change justement par rapport à cet emploi. La plupart des engrais ont une forte teneur en potassium mais le taux diffère en fonction de l’utilisation. Ainsi, pour les engrais pour arbre, il est de 8 %, pour les fraises, il est de 11 %, tandis qu’il est de 10 % au maximum pour les légumes. Quand l’engrais est destiné aux tomates, le taux de potassium est de 17 % et si c’est pour les fleurs, il est de 14 %. Le taux des autres constituants importants tels que le phosphore et l’azote est également différent pour tous. Ne serait-ce que par ces taux variés, il faut bien déterminer l’engrais à utiliser. Par contre, particulièrement pour les engrais pour gazon, c’est l’azote qui a une teneur élevée avec 15 %.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales