Bricoleurs.Tv » Installation électrique » L’installation électrique en toute sécurité

De bons conseils pour réaliser soi-même son installation électrique en toute sécurité

Procéder soi-même à son installation électrique pourrait être source de plaisir et de réelle satisfaction, pourvu qu’elle se fasse en toute sécurité. En effet, une maladresse aussi minime soit-elle, pourrait être à l’origine d’un incident dont on ne peut nullement mesurer la portée. Aussi, étoffer ses connaissances dans ce domaine bien précis n’est en aucune manière superflue. Au contraire, cela pourrait toujours nous servir un jour ou l’autre pour remplacer une douille abîmée, pour réparer une prise murale dont un fil s’est débranché... Ainsi, pour réaliser une telle opération, pour ne prendre de risques inutiles et pour faire les choses dans les règles de l’art, il est conseillé d’avoir le minimum de connaissances en la matière pour réussir notre propre installation électrique.



L’installation électrique en toute sécurité

Sur cette page, nous nous proposons de vous transmettre certains conseils qui seraient susceptibles de vous être d’un grand secours si vous avez projeté de réaliser vous-même votre installation électrique. Ainsi, des précautions sont à prendre pour installer en toute sécurité votre tableau électrique. Quelques outils s’avèrent nécessaires pour réaliser cette opération. Le choix des câbles à utiliser doit aussi faire l’objet d’une attention particulière, et avoir une certaine notion sur la protection des circuits électriques serait un plus. Une connaissance assez poussée des composants d’un tableau est aussi nécessaire.

Les précautions à prendre et les outils à utiliser

Vous comptez poser vous-même votre tableau électrique, les mesures de sécurité qui s’imposent en premier lieu sont :

  • la coupure du courant avant toute intervention sur le disjoncteur général
  • le respect des normes d’installation
  • l’utilisation des produits qui répondent aux normes

Les principaux outils dont vous aurez besoin pour effectuer en toute sécurité cette opération sont les suivants :

  • un tournevis gainé et isolé
  • une pince coupante
  • une pince à bec
  • une pince à dénuder
  • et une perceuse électrique

Pour éviter tout risque de confusion, vous devez absolument bien choisir les câbles dont vous allez vous servir lors de cette installation. D’ailleurs, les couleurs respectant les normes vous seraient d’un grand secours tout au long de l’accomplissement de votre tâche. Ainsi, le vert et jaune est exclusivement un conducteur de terre, tandis que le bleu est un conducteur neutre. Enfin, le rouge est un conducteur de phase.

revenir en haut

La protection des circuits électriques

En cas de surtension ou en cas de court-circuit suite à une défection d’un appareil ou d’une mauvaise manipulation, les coupe-circuits offrent une protection qui se fait sur la phase et le neutre. Parmi ces coupe-circuits, les plus courants sont les fusibles avec ou sans voyant facilement remplaçables en cas de panne, et les disjoncteurs divisionnaires qui nous donnent l’opportunité de repérer le circuit endommagé et de réenclencher le circuit aussitôt que la panne est réparée. Quoique surtension et court-circuit ne soient pas tellement fréquents, l’existence d’un coupe-circuit est toujours rassurante et vivement conseillée voire exigée.

revenir en haut

La pose du tableau

Vous souhaitez remplacer votre ancien tableau par un tableau modulaire standard adapté au nombre de circuits à alimenter. Le processus à suivre est le suivant :

  • couper en priorité l’arrivée du courant au disjoncteur général avant d’intervenir sur le tableau électrique
  • déterminer et numéroter les fusibles de tous les circuits
  • dévisser tous les porte-fusibles et repérez les fils en reportant les numéros
  • dévisser l’ancien tableau et le soustraire à l’arrivée du disjoncteur général
  • fixer au mur le nouveau tableau en bien vous assurer de la longueur des câbles
  • mettre en position le différentiel 30mA, les coupe-circuits et tous les éléments modulaires sur les rails du tableau en respectant minutieusement le repérage des circuits
  • placer les peignes phase et neutre sur le coupe-circuit et raccorder le neutre ensuite la phase venant du disjoncteur général sur le différentiel 30mA
  • joindre la sortie du différentiel aux peignes de répartition phase et neutre
  • raccorder chaque phase et chaque neutre de chaque circuit avec l’élément modulaire correspondant
  • relier tous les fils de terre de tous les circuits au bornier de terre
  • vérifier si le bornier est effectivement relié au piquet de terre
  • découper les différents passages de câbles et fermer le tableau

Cette opération vous prendra beaucoup de temps mais sera effectuée dans la plus grande sécurité, elle vous apportera une certaine satisfaction et la fierté d’avoir réussi vous-même votre installation électrique.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales