Bricoleurs.Tv » Faire construire » Quels matériaux choisir pour sa maison

Quels matériaux choisir pour sa maison afin de bénéficier d’un prix compétitif et d’une solidité maximale ?

Le choix du matériau pour sa maison est toujours difficile, on essaie de cumuler les avantages en réduisant les inconvénients. La tendance actuelle est d'utiliser des composants écologiques qui sont connus pour une longévité et une économie optimale, et ce, malgré le fait que l'investissement de départ peut être conséquent. L'objectif d'une maison écologique est de réduire les dépenses énergétiques, aussi l'isolation est un élément essentiel. Heureusement, les matériaux sur le marché sont plus ou moins respectueux de l'environnement, et seul le budget fait la différence.

Quels matériaux choisir pour sa maison

Il y a quelques années, les habitations écologiques étaient réservées à une classe particulière. On les considérait comme des idéalistes, mais l’augmentation croissante des énergies fossiles, et la prise de conscience a favorisé le développement des matériaux durables. Ces derniers sont similaires à leurs homologues traditionnels, mais ils ont subi des modifications pour protéger l’environnement. Des paramètres tels que la traçabilité et l’origine des composants entrent en ligne de compte. Nous verrons ces matériaux en détails, ainsi que des conseils pour les utiliser en fonction de la maison. Enfin, nous étudierons également les types d’isolation pour rendre la maison confortable dans toutes les saisons. En tout cas, voici déjà les matériaux les plus courants pour une maison ainsi que leurs caractéristiques :

  1. Le bois qui est toujours apprécié, malgré une tendance pour les matériaux synthétiques
  2. Le parpaing qui est synonyme de solidité et de facilité d’utilisation
  3. La brique qui est toujours d’actualité
  4. Le béton cellulaire qui est entièrement recyclable
  5. Le simili-pierre qui peut durer des décennies

Comment choisir les matériaux pour sa maison ?

Si on cherche une maison avec une esthétique maximale, le bois est conseillé. Toutefois, pour qu’il puisse durer, il faut un système d’entretien régulier. Il possède une excellente isolation et bénéficie de subventions s’il provient d’une source écologique. On ne présente plus le parpaing qui est présent dans tous les aspects de la maison, ainsi on peut le doubler avec d’autres matériaux, et on estime que son coût est l’un des plus compétitifs. La brique est le plus ancien des matériaux, mais ses nombreux dérivés conviennent pour ceux qui cherchent une esthétique proche du bois. Un autre avantage est qu’on peut la fabriquer avec des matériaux locaux ce qui est nécessaire pour les maisons anciennes. Le béton cellulaire est encore méconnu, mais cela ne va pas durer, car il ne possède quasiment aucun inconvénient. On estime qu’il est le digne héritier de la brique, mais avec une résistance accrue. Enfin, la pierre de roche ou simili-pierre est idéale pour les grandes maisons. Une habitation dans ce matériau ressemble aux grandes villas d’autrefois, mais avec des prix nettement inférieurs. Il est équivalent au parpaing dans sa mise en oeuvre, et l’entretien est moins important. On peut voir que tous ces matériaux sont polyvalents et qu’ils conviennent à toutes les constructions.

revenir en haut

Optimiser le matériau avec une isolation

Tous les experts estiment que la durabilité du matériau dépend de l’isolation. Cette dernière protège la maison des agressions thermiques et naturelles. Avant toute chose, il est nécessaire de bien concevoir la maison, ainsi son orientation et son niveau doivent être étudiés pour profiter de la fraîcheur en été et de la chaleur en hiver. Ensuite, en fonction de ces paramètres, on peut utiliser l’isolation adéquate. Toutefois, il existe des procédures standards, telles que la laine vitrée sur le toit qui fournit une isolation phonique et thermique. Le cas échéant, on peut également créer une maison passive qui utilise au maximum l’isolation pour équilibrer la température. La liste ci-dessous montre les différentes parties de la maison qu’il faudra isoler pour concevoir une maison passive :

  • Utiliser des doubles vitrages
  • Renforcer les parois internes et externes
  • Doubler le plancher pour réduire l’agression de l’humidité
  • Utiliser une ventilation mécanique
  • Installer un réseau pour répartir convenablement la chaleur et l’aération

Le principe de l’isolation est de ne pas dépasser les 15 KW par mètre cube. Toutefois étant donné que le concept a été créé en Allemagne, on possède une marge de manoeuvre, car les températures y sont plus rudes. Dans tous les cas, les doublages minimum sont de 25 centimètres, mais elles peuvent atteindre 35 centimètres. Une autre astuce est d’utiliser des matériaux creux tels que les monomurs qui sont vides en leur centre. Ainsi, l’aération est optimale tout en préservant la solidité à l’extérieur.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales